L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

La place Waldeck-Rousseau va changer de visage

0
976 vues

Située juste en face des nouvelles Halles Mazerat, la place Waldeck-Rousseau va évoluer au cours des prochains mois pour devenir piétonne, accueillir une fontaine et des espaces pour se poser.

Vue de la prochaine place Waldeck-Rousseau depuis la Grand’Rue © Mutabilis Ville et Paysage

Avec des travaux à hauteur d’1,7 million d’euros, le chantier de la place Waldeck-Rousseau s’intègre dans le projet Cœur d’histoire. Un programme mené par la municipalité et devant permettre de redynamiser une zone s’étendant de Beaubrun-Tarentaize à la Charité en passant par Saint-Roch, la place Albert-Thomas ou encore le quartier Saint-Jacques. « La place Waldeck-Rousseau est notre première réalisation dans ce cadre, explique Jean-Pierre Berger, adjoint à l’urbanisme et au logement de la Ville de Saint-Etienne. Nous avons pris le temps de concerter la population sur ce projet avec quatre réunions publiques qui ont réuni 200 personnes en tout. Il en est ressorti l’envie d’avoir une place où l’on peut se poser pour manger, d’avoir une fontaine, de mieux l’éclairer, d’améliorer la visibilité, d’enlever les voitures et de conserver les arbres présents. Il est ressorti également que la place n’était pas pratique aujourd’hui, sans usage et plutôt moche. »

Le projet « Cœur d’histoire » de Saint-Etienne © Ville de Saint-Etienne

Une place entièrement piétonne

Résultat, la municipalité a décidé de créer deux plateaux pour remédier au dénivelé de la place, qui sera entièrement rendue aux piétons, suivant le projet du cabinet parisien Mutabilis Ville et Paysage (choisi par l’équipe municipale pour sa « vraie expérience dans le réaménagement urbain » selon l’adjoint). Un espace côté rue Gambetta avec un bassin d’eau de 9 mètres de diamètre et des terrasses aménagées et côté Victor-Hugo de grands bancs design recto-verso. 11 des 12 arbres de la place seront conservés, des matériaux de revêtement « cohérents et nobles, sans goudron » seront utilisés pour éviter de reproduire les « mêmes erreurs que sur les places de Peuple et Jean-Jaurès où dès que l’hiver arrive, on risque de tomber » et une plus grande visibilité allant d’un côté à l’autre de la place devrait être effective une fois les travaux terminés. Ces derniers devant courir jusqu’au 4e trimestre de 2022.

Un urbanisme des années 90 selon l’opposition

Suite à la présentation publique de ce projet par l’équipe municipale en place, le groupe des élus écologistes stéphanois a réagi à un projet qui, selon eux, ne « répond ni aux enjeux urbains actuels, ni aux attentes des Stéphanoises et des Stéphanois qui se sont exprimés lors des consultations publiques. » Pour les écologistes, la rénovation proposée de la place Waldeck-Rousseau n’a « rien de novateur » et « appartient même au siècle d’avant ». Le groupe fustige le dallage de pierre venant « renforcer la minéralité de la place » et le fait qu’« aucune réflexion simultanée ne soit conduite sur le cours Victor-Hugo qui continuera d’amener du bruit et de l’insécurité pour les piétons. »

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS