L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

« Le barreau de Saint-Étienne est jeune et dynamique »

• 17 décembre 2020 • Nicolas Bros
0
584 vues

Me Olivier Bost est le prochain bâtonnier de l’Ordre des avocats stéphanois pour le mandat 2022/2023. Elu le 24 novembre dernier, cette nouvelle mission s’inscrit dans une suite logique pour cet avocat spécialisé en droit civil, immobilier et de la famille.

Me Olivier Bost, dans son cabinet stéphanois © 📸 Véro Martin / IF Saint-Etienne

Me Olivier Bost est à la tête depuis 2007, avec Me Etienne Avril, d’un cabinet spécialisé dans le droit civil, immobilier ou de la famille. Un cabinet avec une spécificité puisque ce dernier est interbarreaux entre Lyon et Saint-Etienne. Me Bost dirige la partie stéphanoise et reste attaché à Saint-Étienne, comme en témoigne sa récente élection en tant que bâtonnier du barreau stéphanois pour le mandat 2022/2023. Il succédera ainsi à Me Solange Viallard-Valézy. Un poste qui apparaît à l’avocat comme une suite logique après « avoir exercé plusieurs fonctions au conseil de l’Ordre » sur les périodes 2007/2009, 2010/2012 et 2015/2017. « J’ai eu la chance de pouvoir travailler avec plusieurs bâtonniers dont certains m’ont donné l’envie de m’engager plus loin, explique-t-il. Même si c’est une position qui demande d’y consacrer du temps, c’est enrichissant et cela donne une idée collective de la profession. » Face à cette charge supplémentaire de travail, Me Bost a anticipé en embauchant dès 2021 une nouvelle collaboratrice au sein du cabinet qui compte déjà Me Alexandra Lachaux.

Un intérêt suscité par l’élection 2020

Prendre la tête du barreau stéphanois s’avère être une mission catalysante à plusieurs niveaux pour le futur bâtonnier. « Le barreau de Saint-Étienne est jeune et dynamique, annonce Me Bost. Il est intéressant de voir que malgré cette année cauchemardesque, nous étions deux candidats au bâtonnat, ce qui n’était pas arrivé depuis de nombreuses années. Et surtout, nous avons connu une bonne participation au vote avec 274 votants. Cela démontre la vigueur de ce barreau. » Une mobilisation qui démontre également l’importance de cette institution surtout dans cette période de crise sanitaire qui a touché le monde judiciaire et les avocats, juste après une période de mobilisation sur le dossier de la réforme des retraites. « 2020 a été une année très compliquée pour la profession, expose Me Bost. D’abord avec une grève longue au début de l’année, puis avec le confinement pendant lequel les tribunaux étaient fermés… Economiquement cela a été difficile pour de nombreux avocats. »

Plusieurs objectifs en ligne de mire

Parmi les dossiers sur lesquels Me Bost souhaite accentuer son action sur son mandat 2022/2023, figure notamment celui de l’image de l’avocat. « Il nous faut être proche des gens, du grand public, explique-t-il. Nous avons un travail à poursuivre sur la communication, les réseaux sociaux, etc. Mais cela passe avant tout par plus de simplicité. Nous devons rendre les choses plus compréhensibles. » Une notion de simplicité qui passe aussi par une transparence accrue sur les honoraires tout comme le fait de casser l’image de l’avocat inaccessible. « Il y a un énorme travail qui a déjà été fait dans ce sens, comme la mise en place de consultations gratuites à la maison des avocats de Saint-Etienne, détaille-t-il. Il faut également que l’on rende la profession plus visible des institutions locales, notamment économiques. Mais également maintenir le lien avec les jeunes via des interventions dans les collèges, lycées et l’université.»

Des missions qui iront de pair pour l’avocat avec une continuité sur les « chantiers nationaux », tels que la réforme des retraites ou la défense des droits de l’homme. On se souvient à ce propos du soutien apporté par le barreau stéphanois à l’avocate turque Ebru Timtik. Une cause importante selon Me Bost. « Partout dans le monde, des avocats sont poursuivis de manière inadmissible. C’est un combat juste que nous devons mener en étant un relais local sur ces questions. »


Dates clés du parcours de Me Bost :

  • prête serment en 1996
  • exerce au sein du cabinet stéphanois CJA à partir de janvier 1997
  • élu au jeune barreau en 1998
  • créé le cabinet interbarreaux Bost-Avril avec Me Etienne Avril en 2007
  • 3 mandats en tant que membre élu au conseil de l’Ordre des avocats entre 2007 et 2017
  • 24 novembre 2020 : élu bâtonnier de l’Ordre des avocats de Saint-Etienne pour 2022/2023
Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS