L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Saint-Chamond : le centre commercial de La Varizelle ouvre ce mercredi 28 juillet

• Xavier Alix
0
1218 vues

La transformation de l’ancien Leroy Merlin de Saint-Chamond en une zone commerciale – elle comptera dix enseignes – avance selon le calendrier prévu. Avec même une légère avance. Puisque dès demain, mercredi 28 juillet, trois enseignes de « l’espace commercial de La Varizelle » ouvrent leurs portes au public : Intersport, Action et Maxi Zoo. Le reste suivra de manière progressive de septembre à début octobre…

Trois des dix enseignes ouvrent quelques jours plus tôt que prévu. © XA / If Saint-Etienne

Lors du dernier point effectué le 30 avril par la Ville aux côtés du promoteur Pegasus, il manquait un nom. Celui d’un des deux restaurants occupant l’une des dix cellules proposées par ce nouveau centre commercial pile à la sortie de la RN88 dans le sens Saint-Etienne/Lyon. Il y a 3 mois, Pegasus et la Ville de Saint-Chamond avait évoqué un chaîne « déjà présente dans la vallée du Gier ». Mais il s’agira, finalement d’un nouveau Brut Butcher, ont-ils annoncé ce mardi 27 juillet.

La chaîne va donc ajouter un second restaurant à celui qu’elle a ouvert à La Ricamarie, à Andrézieux-Bouthéon et au sein de la galerie du Géant Casino de Monthieu. Elle accompagnera à La Varizelle l’offre de la pizzeria Basilico, également déjà implantée à Saint-Etienne mais à Steel. La perspective des soirées à l’Arena – palais de sports de 4 200 places et futur écrin du Saint-Chamond Basket en cours de construction – qui jouxtera le centre avec un parcours piéton et voiture lié, a sans doute aidé à motiver ces deux investissements.

Action, à gauche d’Intersport, cette dernière enseigne et Maxi Zoo ouvrent le bal ce 28 juillet. © XA / If Saint-Etienne

Brut Buchter ouvre en novembre à La Varizelle

Brut Butcher sera la dernière pièce du puzzle à ouvrir, probablement en novembre, dans l’un des deux bâtiments neufs prenant place sur l’ex parking du Leroy Merlin. Ils accueilleront Basilico, Marie Blachère, Biocoop (distribution bio) et un concept de primeur « à la cagette » d’un commerçant stéphanois : Tout Compte frais. Une zone où le chantier est encore largement en cours. Mis à part Brut Butcher et Basilico (début octobre) les enseignes citées doivent ouvrir petit à petit au mois de septembre. Par exemple, le 23 pour Bioocop dont le dirigeant attendait une opportunité de s’implanter à Saint-Chamond « depuis des années ».

En face, l’ancienne « coque» du Leroy Merlin, largement remaniée et même légèrement « rabotée » n’est pas loin d’être achevée. Le parking (ancienne cour de matériaux) est prêt. Ne manque plus que les plantations végétales. Gifi (en provenance de l’Horme, seul déménagement sur le site) sur 2 000 m2 de surface de vente, Intersport (près de 1 800 m2), Action (sur 935 m2 ; concept d’hard-discount néerlandais non-alimentaire), Générale d’Optique (150 m2) avec le lancement d’un nouveau concept et Maxi Zoo (accessoires et alimentation pour animaux, 520 m2) y prendront place.

Le rayon foot de l’Intersport est évidemment très nourri. Le magasin propose aussi un service de réparation vélo et cordage. © XA / If Saint-Etienne

Trois enseignes sur dix se lancent dès ce 28 juillet

Il n’y aucun retard. Avec la pénurie d’approvisionnement, on aurait sans doute plus de difficultés si c’était lancé maintenant

Benoît Petiau, président de Pegasus

La commercialisation – les enseignes ont signé, pour 6 ans avec le promoteur – est achevée depuis des mois. A l’exception de la restauration qui a mis un peu plus de temps à trouver preneur, pandémie oblige. Annoncé fin avril pour août, c’est finalement dès ce mercredi 28 juillet, que trois des dix enseignes seront en mesure d’ouvrir leurs portes. Il s’agit d’Action, de Maxi Zoo et d’Intersport. Leur communication – tractage, affichage – et les annonces de promotion allant avec ont précédé cette ouverture.

Générale d’Optique vient avec un nouveau concept et voulait s’installer à Saint-Chamond depuis des années. © XA / If Saint-Etienne

Celle, plus globale, sur l’ensemble du centre commercial sera menée par le promoteur Pegasus (affichage et radio) en septembre, précise son président Benoît Petiau. « Elle accompagnera l’inauguration officielle dans le courant du mois. Ce chantier s’est bien déroulé avec des entreprises locales très mobilisées. Il n’y aucun retard. Avec la pénurie d’approvisionnement, on aurait sans doute plus de difficultés si c’était lancé maintenant. Ouvrir le plus tôt possible ? C’était une demande d’Intersport en particulier vis-à-vis des enjeux de l’enseigne pour la rentrée. Mais comme Action et Maxizoo étaient prêts aussi… »

Les Saint-Chamonais méritent ces services-là

Il y a du business à faire à Saint-Chamond : cette confiance des enseignes le prouvent

Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond

Des enseignes qui n’existaient pas à Saint-Chamond et ne rentrant pas en concurrence avec le commerce de centre-ville, insiste une nouvelle fois le maire Hervé Reynaud. Même si l’Intersport – le 8e du groupe Rolland présent dans la Loire, le Rhône et l’Isère – qui ouvrait mardi ses portes en avant-première aux journalistes compte bien quelques étagères de prêt-à-porter pour les enfants vers lesquels une bonne partie de ses rayons est actuellement tournée. « L’ensemble reste très très sportwear. On n’est pas sur une offre réellement existante. On ne pas comparer, par exemple, avec les collections de Pareil au même dans le centre », défend le maire.

Toute la partie est du chantier (celle de l’ex-parking de Leroy Merlin) est encore en chantier pour un peu plus d’un mois (au fond, l’Arena). © XA / If Saint-Etienne

Pour revenir à l’ensemble du projet, Hervé Reynaud est satisfait de constater qu’« il y a du business à faire à Saint-Chamond : cette confiance des enseignes le prouvent. Les Saint-Chamonais méritent ces services-là. Nous remédions à l’évasion commerciale (évaluée à 65 % hors alimentaire selon une étude de 2014, Ndlr). Le tout via un projet qualitatif. » Une centaine d’arbres jalonneront les deux parkings cumulant 250 places. Les panneaux photovoltaïques sur les nouveaux bâtiments, les 14 bornes de recharge à véhicules électriques, le système de récupération et d’évacuation des eaux de pluie ou encore des anciens dallages concassés et réutilisés valent au site le label environnemental anglais Breeam, « bien au-dessus de ce qu’on attend d’une rénovation ».

Vers un autre nom que La Varizelle ?

La cellule du Gifi, la plus grande, attend son aménagement pour une ouverture mi septembre.© XA / If Saint-Etienne

L’investissement global dépasse les 15 M€. Dont 5 M€ dépensés en aménagement par les enseignes. 110 à 120 équivalents temps plein (pour 200 emplois) y travailleront à terme sur un total de 6 500 m2 de vente. D’autres aménagements de voirie, mais réalisés par Saint-Etienne Métropole cela devraient être effectués d’ici le printemps. Objectif : relier via un parcours en modes doux l’Arena au Leclerc. L’ultime pièce sur ce vaste projet d’entrée ouest de Saint-Chamond sera la réalisation de l’échangeur complet de la Varizelle en 2023 ou 2024.  

D’ici là, l’appellation espace commercial de La Varizelle aura peut-être évoluée. Elle semble aller à Pegasus, enclin à associer le centre aux repères de la sortie d’autoroute. Mais la Ville de Saint-Chamond se pose encore des questions même si ce ne sera pas « Le Pilat », comme un temps évoqué. « Il y a peut-être mieux que La Varizelle pour parler aux clients hors de Saint-Chamond. Ce n’est pas tranché, pourquoi pas lancer une consultation via nos nouveaux dispositifs d’e-démocratie ? », s’interroge Hervé Reynaud.  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS