Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
06:30
Soutenez IF

Il n’y a pas que « trois blocs », voici les autres options

0
1490 vues

Tsunami express. Confrontée, comme les QG locaux des partis politiques, au calendrier démentiel provoqué par la dissolution, la rédaction d’If Saint-Etienne ne sera pas en mesure d’être aussi exhaustive qu’en 2022, année à double échéance électorale. Néanmoins, notre site a essayé de contacter, dans la mesure du possible, un maximum de formations afin de comprendre leur stratégie, leur présence sur l’ensemble du département et leurs propositions d’ici le 1er tour ce dimanche.

Dans ce cinquième volet, nous regroupons les formations / partis / candidats, extrêmes ou pas, qui ne sont ni du Front populaire, ni du RN, ni du « camp présidentiel », sinon LR tendance anti-ciottistes auxquels nous avons déjà chacun consacré un article à l’échelle départementale.

Par Xavier Alix et Julie Tadduni

Image d’illustration par Gerd Altmann de Pixabay

Comme le RN, eux aussi étaient immédiatement prêts. Contrairement aux formations de la gauche unie, du « camp présidentiel » ou encore des LR, une vue d’ensemble des candidats Lutte Ouvrière (LO) dans la Loire a été très rapidement transmise aux rédactions locales à la suite de la dissolution. Malgré leur 0,98 % à l’échelle du département en 2022, les représentants du parti trotskyste révolutionnaire ne sont toujours pas découragés, plutôt encouragés même, disent-ils par le feuilleton de la rue sur les retraites : ils seront à nouveau présents dans chacune des six circonscriptions de la Loire. Seuls le Nouveau Front populaire et le RN peuvent en dire autant. Avec toujours cette volonté assumée de promouvoir via un scrutin la nécessité d’une « prise de conscience » que le pouvoir doit être pris via la Révolution, pas par les urnes…

Ce qui n’empêche pas, un programme sur des mesures immédiates en cas d’élection : « Indexer tous les revenus – salaires, retraites, allocations – sur le coût de la vie, mois par mois, semaine par semaine si nécessaire et fixer le SMIC à 2 000 € nets, grand minimum. Même avec des loyers plus bas dans la Loire, il est impossible de vivre décemment en dessous de cette somme », clame Romain Brossard, enseignant stéphanois en mathématiques, 47 ans et principale figure du parti dans le département, lui-même de nouveau candidat dans la 1ère circonscription. Second angle d’attaque : « Lutter contre la guerre qui vient, plutôt qui s’étend puisqu’elle est déjà présente partout dans le monde. Le système capitaliste qui tient l’impérialisme des grandes puissances condamne l’Humanité à la 3e Guerre Mondiale, nous devons l’arrêter. Si tu veux la paix, prépare la Révolution, dit-on à LO. Hors de questions de mourir pour le profit de banquiers et grands industriels qui ont la réalité du pouvoir. »       

L’immigration comme cheval de bataille

La conquête du pouvoir prend l’allure d’une reconquête aux yeux du parti éponyme, 4,46 % des votes ligériens – 10 840 voix- en 2022 (5,47 % aux Européennes). Deux jours après le 9 juin, les Français ont cru assister à une alliance du parti avec le RN. Jusqu’à ce que Marion Maréchal annonce soutenir publiquement le bloc RN / Ciotti. Dans la Loire, Yvan Guy-Mercier, représentant de Reconquête et également candidat dans la 6e circonscription, a aussi cru à cette alliance. « Tout le monde était pour l’union des droites. Eric Zemmour a mis un genou à terre pour le faire mais il n’est pas dans l’intérêt politique. La vérité c’est qu’il y a moins de différence entre un LR, un RN et un Reconquête qu’entre le NPA et les socialistes républicains ». Issu du monde de l’entreprise, le candidat travaille dans l’export dans la réfrigération. Il a vécu cinq ans en Pologne et sera l’un des deux représentants du parti dans la Loire, avec Robert Lachaud, dans la 5e. Lui, a travaillé essentiellement à l’étranger, dans la construction. Pour Yvan Guy-Mercier, la mesure principale de Reconquête est sa politique migratoire.

« L’immigration, le changement civilisationnel, le sentiment d’étouffement des Français, qui sont très loin d’être racistes, mais qui subissent un stress important. On sait qu’il y a des problèmes évidents dans les quartiers, on nous a expliqué pendant des années que c’était une vue de l’esprit, que l’on était raciste. Le grand remplacement est un fait, on nous impose des coutumes qui ne sont pas les nôtres. Ce sujet est le cheval de bataille de Reconquête car c’est le plus urgent. A Saint-Etienne, la population n’est plus du tout la même et les gens l’ont vu à l’échelle d’une vie. Aujourd’hui c’est comme si on traitait de la rouille avec un coup de peinture. Il est temps d’avoir des gens responsables au pouvoir, et ce n’est pas être extrême que de réaliser ça. » Pour autant, le candidat n’envisage pas de dépasser les 3 % et soutiendra un candidat de droite au second tour, sans forcément penser au RN, précisant qu’il se sent plus proche de Jean-Pierre Taite sur les sujets économiques.

A titre personnel, il aimerait voir se concrétiser une mesure : « Aujourd’hui payer quelqu’un 100 € coûte 200 € à une entreprise. On peut continuer ce système mais, en contrepartie d’un allègement de charge de 20 %, qui sera reversé aux salariés. Cela entraînera une hausse du pouvoir d’achat, on ne change ni les minimas sociaux, ni les règles du chômage, mais il y aura un vrai écart entre ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas. »

Professions de foi 

En dehors de cette présence marquante aux deux extrêmes, d’autres candidatures s’ajoutent selon les circonscriptions bien que presque deux fois moins nombreux qu’en 2022. Ce site d’Etat donne accès aux « professions de foi » en ligne de chaque candidat, lorsqu’elles ont été déposées. Nous mettons un lien sur le nom des candidats en question lorsque ce dépôt avait été fait au moment de publier. Ce qui n’est pas le cas de ces trois candidats (Nathalie Douspis dans la 2e, Florence Nayme dans la 5e Sandra Haury dans la 6e) d’obédience commune, semblant pouvoir être désignés comme « divers écologiste ». Leurs noms apparaissaient en effet aux Européennes via le « La Ruche citoyenne ». Pour les Législatives, ils ont été estampillés dans un premier temps « Les Ecologistes » au lendemain du tirage au sort de l’ordre de présentation des candidats de la Loire à la préfecture, au grand dam de la composante verte du Nouveau Front populaire EELV en passe justement de devenir « Les Ecologistes » (une demande de rectification avait été adressée aux rédactions).   

Dans la 1ère circonscription (Saint-Etienne), Xavier Kemlin, héritier parmi d’autres de la famille Guichard, sera de la partie après avoir tout fait pour dénoncer les terribles errements, pointe-t-il, de la gestion de Casino par Naouri et les conditions de la vente du groupe et ses conséquences ainsi que les nouveaux propriétaires. Habitué à partir en Justice, il a lui-même été assigné par l’ASSE et Saint-Etienne Métropole pour son affiche qui place sa personne avec les gradins du stade Geoffroy-Guichard dans son dos… Le candidat semble épouser, si nous saisissons bien, une ligne droite pro ciottiste, présentée comme le « Rassemblement des droites et Républicains » mettant le paquet sur le cas Casino et vilipendant systématiquement à propos de ce dossier le député sortant Renaissance Quentin Bataillon. Dans la 1ère encore, notons la candidature de François Chord, ingénieur hospitalier et sur la liste aux dernières Européennes du mouvement Alliance rurale mené par Jean Lassalle.  

Deux centristes dans « la 2 »

Dans la 2e circonscription (Saint-Etienne), deux « candidats centristes » à signaler. « Centre droit », précise Martial Mossmann dans un communiqué que nous avions reçu le 17 juin sous le couvert du parti « Alliance centriste ». Ce natif de Saint-Etienne, âgé de 33 ans, espère contribuer à la fin de « 40 ans » de « même soupe », « à tel point que nos responsables politiques sont devenus hors sol » et donc la nécessité de « nouvelle vision », d’un « leadership fort ». Se disant centriste aussi mais sans donner de penchant, Quentin Fontvieille, déjà là en 2022, se présente aussi dans la 2e : « Sans être affiliés à un parti politique, nous sommes simplement deux citoyens (son suppléant est Gaël Bogdan) ayant profondément ancrées en eux les valeurs qui sont communes aux chrétiens, aux juifs, aux musulmans et à tous ceux qui les partagent : justice pour tous, liberté des citoyens, préservation des valeurs familiales, considération de la dignité humaine dans toutes ses dimensions. (…) Nous appelons à la Concorde nationale. » Dans une vidéo youtube, Quentin Fontvieille dénonce l’impossibilité d’avoir pu envoyer sa profession de foi version papier pour une question de grammage très légèrement dépassé.

D’un extrême à l’autre

Dans la 3e (Gier / Est stéphanois) Rachid Daoud, chef d’entreprise dans les transports, conseiller Prud’hommes et administrateur CPAM, présenté par certains de nos confrères comme tendance divers gauche, entend « en finir avec cette mascarade démocratique ». Agé de 55 ans, il est officiellement candidat sans étiquette revendiquant son indépendance. Dans la 5e (Roannais), Yann Esteveny, est un autre candidat que l’on peut, a priori, placer à l’extrême droite de l’échiquier puisque représentant « Civitas » en 2022 (0,5 % obtenu), mouvement fondamentaliste catholique devenu parti officiellement dissous en France mi 2023. Mais le Sacré cœur reste malgré tout de sortie dans le Roannais si on en croit les réseaux via des affiches et la devise « Dieu, Patrie, Famille »… Enfin, dans la 6e Norbert Trichard est candidat pour le Parti des travailleurs (considéré comme divers extrême gauche) critiquant en priorité RN / Ciottistes et Emmanuel Macron mais aussi la future incapacité du Nouveau Front populaire à agir efficacement en cas de cohabitation avec le Président, jugeant que l’aide financière et militaire à l’Ukraine doit cesser au nom de la paix.

Ces « autres options » récapitulées

1ère circonscription (Saint-Etienne)

  • Xavier Kemlin (DVD ? EXTD) avec Anne Perrot en suppléante
  • Romain Brossard pour Lutte ouvrière (LO) avec Thierry Araud en suppléant
  • François Chord (Alliance Rurale), avec Noël Lassale en suppléant

2e circonscription (Saint-Etienne)

  • Martial Mossmann (Alliance centriste) avec Nathalie Pothée en suppléante
  • Sophie Dieterich pour Lutte ouvrière (LO) avec Hervé Cayuela en suppléant
  • Quentin Fontvieille « pour le Centre » et Gaël Bogdan en suppléant
  • Nathalie Douspis (Divers écologistes) avec Jérôme Raoult en suppléant

3e circonscription

  • Rachid Daoud, candidat sans étiquette, avec Jean-Louis Valente en suppléant
  • Pauline Husseini pour Lutte ouvrière (LO) avec André Moulin en suppléant

4e circonscription

  • Nora Ibbari pour Lutte ouvrière (LO) avec Louis Duvivier en suppléant

5e circonscription

  • Florence Nayme (Divers écologistes) avec Roger Mir en suppléant
  • Edith Roche pour Lutte ouvrière (LO) avec Alain Vivier en suppléant
  • Robert Lachaud pour Reconquête avec Fabien Villard en suppléant
  • Yann Esteveny, candidat sans étiquette (EXTD), avec Annick Bonnet en suppléant

6e circonscription

  • Norbert Trichard (Parti des travailleurs) avec Jacqueline Marucuccilli en suppléante
  • Sandra Haury (Divers écologistes) avec Sylvain Rocle en suppléant
  • Yves Petiot pour Lutte ouvrière (LO) avec Gaëtan Vaumourin en suppléant
  • Yvan Guy-Mercier pour Reconquête avec Renée Barbier en suppléante
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    07.07.2024 21:30

    C’est la fin de ce live consacré au second tour des élections législatives. La rédaction vous remercie et vous souhaite une excellente soirée.

    21:29

    Gabriel Attal annonce qu’il remettra sa démission lundi matin.

    21:26

    Des manifestants antifascistes se sont réunis à partir de 20 heures 30 place du Peuple.

    Pour l’instant, le cortège se déplace dans le calme.

    21:09

    2ème circonscription : Andrée Taurinya réélue

    C’était l’une des deux seules triangulaires du département. Avec 48,73 % des voix, Andrée Taurinya est réélue dans la 2ème circonscription de la Loire, devant Hervé Breuil (RN) avec 28,54 % et Eric Le Jaouen pour l’UDI (22,73 %).

    4ème circonscription : Sylvie Bonnet arrive en tête

    La candidate LR Sylvie Bonnet est élue avec 55,42 % des voix, devant le candidat RN Gerbert Rambaud (44,58 %).

    21:07

    A peine plus qu’au tour précédent : 66,32%

    21:05

    Résultats complets 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) est élu avec 60,39 % des voix exprimées face à Marie Simon (Rassemblement National) : 39,61%.

    66,75 % de votants ici pour le 2e tour

    20:49

    5ème circonscription (Roannais) : résultats complets

    Dans la 5ème circonscription, le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques est réélu, à la majorité absolue (51,11 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (37,54 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (11,35 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:46

    5e circonscription (Roannais)

    Communiqué d’Yves Nicolin, maire LR de Roanne :

    « Je félicite Antoine VERMOREL-MARQUES pour sa réélection, avec un score plus qu’honorable dans notre circonscription dont à Roanne. Le roannais fait honneur au pragmatisme contre le dogmatisme. Dans notre ville de Roanne, Antoine VERMOREL-MARQUES réalise un score de près de 50% avec une chute brutale du candidat du Front populaire à moins de 18% (11,35 %, Ndlr). Quant au RN il élargit son électorat à 32%. »

     

    Je suis heureux pour Antoine VERMOREL-MARQUES, mais je suis inquiet pour l’avenir de notre pays qui n’a pas réussi à dégager une majorité avec trois blocs inconciliables. A trois ans de la présidentielle, nous avons un pays ingouvernable avec le risque d’entrainer une élection présidentielle explosive.

     

    L’heure est donc au compromis afin de trouver un équilibre impossible pour éviter de donner les clés aux extrêmes.

     

    20:39

    Résultats par circonscription à cette heure :

     

    1ère circonscription

    Résultats partiels (79,45 % des inscrits)

    Pierrick Courbon (NFP) : 59,24 %

    Marie Simon (RN) : 40,76 %

     

    2ème circonscription

    Résultats partiels (71,43 % des inscrits)

    Andrée Taurinya (NFP) : 49,03 %

    Hervé Breuil (RN) : 28,91 %

    Eric Le Jaouen (UDI) : 22,06 %

     

    4ème circonscription

    Résultats partiels (91,43 % des inscrits)

    Sylvie Bonnet (LR) : 54,87 %

    Gerbert Rambaud (RN) : 45,13 %

     

    5ème circonscription

    Résultats partiels (81,43 % des inscrits)

    Antoine Vermorel Marques (LR) : 51,31 %

    Sandrine Granger (RN) : 38,85

    Ismael Stevenson (LFI) : 9,85 %

    20:30

    Résultats complets dans la 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,45 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,54 %. Il est réélu

    68,36 % de participation ici.

    20:26

    5ème circonscription (Roannais)

    Dans la 5ème circonscription, c’est le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques qui est arrivé en tête, à la majorité absolue (51,02 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (39,2 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (9,78 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:22

    Résultats partiels 4e circonscription (Ondaine /Haut Forez / Pilat)

    La députée sortante Sylvie Bonnet (LR) serait réélue avec 54,97 % des suffrages exprimés contre 45,03 % pour Gerbert Rambaud (Debout La France / RN)

    20:20

    Pierrick COURBON élu Député de la Loire avec 60,43% des suffrages exprimés

    Le communiqué du PS Loire vient de tomber. Déclaration du président de la fédération Johann Cesa :

    « Avec un score de 60,43 %, et plus de 24 000 voix, notre candidature termine en tête dans 4 des 6 communes de la 1ère circonscription. Sur la seule Ville de Saint-Étienne, nous recueillons près de 67 % des suffrages exprimés, un score historique pour le Nouveau Front Populaire en dépit du « ni-ni » assumé de la majorité municipale. Ce score, combiné avec la réélection de la Députée NFP de la 2ème circonscription, constitue un formidable point d’appui et un motif d’espoir pour l’avenir. Ce score sans appel est tout d’abord une formidable reconnaissance de la campagne menée avec toutes nos équipes depuis près d’un mois sur l’ensemble de la circonscription. Elle récompense aussi le travail de terrain réalisé depuis de nombreuses années au service de ce territoire et de ses habitants. »

    Au niveau national, le Nouveau Front Populaire déjoue tous les sondages et sera, dans la diversité de ses composantes, la première force politique, démocrate et républicaine, de la nouvelle Assemblée Nationale.Dans ce contexte incertain, notre responsabilité est immense. Nos portons l’espoir et les aspirations à un changement profond de la politique menée de toutes les électrices et de tous les électeurs qui nous ont apporté leur confiance. Nous devrons nous en montrer dignes et être à la hauteur de l’enjeu historique qui est devant nous, en apportant des réponses rapides et concrètes aux inquiétudes des Françaises et des Français, ainsi qu’aux problématiques de pouvoir d’achat et de justice sociale fortement exprimées lors de cette campagne. Les prochains jours seront cruciaux pour former une alliance politique capable de gouverner sur la base du contrat de législature arrivé en tête dans les urnes ce soir.Comme je m’y suis engagé lors de cette campagne, je serai, dès demain, un Député de combat au service de toutes les habitantes et de tous les habitants de notre circonscription, au service de toutes les communes, premier défenseur de notre territoire à Paris.

     

     

    20:17

    Résultats partiels (64,89 % de dépouillement) 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,87 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,13 %. Il est très probablement réélu

    Sur ce secteur, le candidat de gauche Vincent Bony  (PC, Nouveau Front populaire) a retiré sa candidature, étant placé en 3ème position.

    20:16

    Jean-Pierre Taite réélu dans la 6ème circonscription

    Le député sortant Jean-Pierre Taite (LR) l’emporte dans la 6ème circonscription de la Loire avec 55,17 % des voix, contre 44,83 % pour son adversaire RN, Grégoire Granger.

    20:11

    En attendant de vous donner des résultats détaillés circonscription par circonscription, il n’y aurait pas de députés élus RN dans la Loire.

    20:09

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription

    Eric Le Jaouen (UDI/ LR) arrive 3e avec un score très proche de son 1er tour : 22,39 %

    20:09

     

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription (Saint-Etienne)

    Andrée Taurinya (LFI) (Nouveau Front Populaire) serait élue avec 48,56 % des voix face à Hervé Breuil (Rassemblement National) : 29,05 %

    20:07

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) serait élu avec 59,64 % des voix face à Marie Simon (Rassemblement National) : 40,36 %

    20:04

     

    Selon les mêmes estimations nationales,

    57 à 67 députés pour les LR/UDI

    8 députés pour les UDI/DVD

    8 à 11 députés estampillés

    20:03

    Contre toute attente, le NFP arrive en tête

    Le Nouveau Front populaire remporterait entre 175 et 205 sièges, selon une estimation Ipsos-Talan, contre entre 150 et 175 députés pour Ensemble ! et entre 115 à 150 sièges pour le RN et ses alliés.

     

    19:46

    75,01 % de participation dans la Loire

    Selon les derniers chiffres communiqués par la Préfecture, la participation dans la Loire s’élève à 75,01 %. En 2022 au second tour, il était de 44,21 %.

    17:05

    Taux de participation de 59,61 % à 17 heures

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 59,61 %. C’est 20 points de plus que pour le second tour de 2022 à la même heure (39,04 %). Le département suit ainsi de près la tendance nationale avec un taux de participation de 59,71 % à l’échelle de la France, un record depuis 1981.

    Dans notre département, la participation est en hausse de deux points par rapport à la semaine dernière (57,79 %).

    12:05

    28,87 % de participation dans la Loire à midi

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 28,87 %, c’est autant qu’au 1er tour à la même heure (28,36 %) et 7 points de plus qu’en 2022 (21,35 %).

    Au niveau national il est pour l’heure de 26,63 % contre 18,99 % en 2022. Visiblement, on se dirige encore vers une forte participation pour ce second tour.

    03.07.2024 9:51

    Bienvenue dans ce Live consacré au Second tour des élections législatives

    Suivez en temps réel les résultats du second tour des élections législatives dans les six circonscriptions du département de la Loire. Résultats dévoilés à partir de 20 h et suivi tout au long de la journée du taux de participation.

    S'inscrire à la newsletter
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne