Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
07:25
Soutenez IF

Les Républicains : « Non, aucun accord avec le camp présidentiel » 

0
2041 vues

Tsunami express. Confrontée, comme les QG locaux des partis politiques, au calendrier démentiel provoqué par la dissolution, la rédaction d’If Saint-Etienne ne sera pas en mesure d’être aussi exhaustive qu’en 2022, année à double échéance électorale. Néanmoins, notre site a essayé de contacter, dans la mesure du possible, un maximum de formations afin de comprendre leur stratégie, leur présence sur l’ensemble du département et leurs propositions d’ici le 1er tour ce dimanche. Premier volet consacré aux Républicains de la Loire qui, sur les six circonscriptions, comptent trois candidats sortants et portent une alliance avec un candidat UDI.

Pas de présence LR/UDI dans les 1ère et 3e circonscriptions.

Pas de candidat dans la 1ère. Pas de candidat dans la 3e… Deux circonscriptions aux mains du camp présidentiel : depuis 2022, leurs députés se nomment respectivement Quentin Bataillon (Renaissance) et Emmanuel Mandon (Modem). Forcément, après avoir fermement annoncé qu’ils ne s’allieraient jamais avec le RN, et qu’ils désavouaient Eric Ciotti dès l’après-midi ayant suivi les déclarations de leur futur ex président national, les dirigeants LR de la Loire ont surpris au moment on apprenait leurs candidatures finalement déposées en préfecture. Candidats à leur succession, Antoine Vermorel-Marques (5e, Roannais), Sylvie Bonnet (4e, Ondaine / Haut Forez et Pilat) et Jean-Pierre Taite (6e, Forez). La 2e, circonscription stéphanoise du sud ouest, est consacrée à la traditionnelle alliance avec l’UDI représenté par Éric Le Jaouen avec Marie-Camille Rey (LR) en suppléante.

La page Facebook d’Eric Le Jaouen qui s’était dit en 2022 candidat de la majorité présidentielle dans la 3e sans en avoir l’investiture, affiche des photos de lui sur le terrain aux côtés de Jean-Louis Gagnaire et Jean-Michel Mis, ex-représentants de premier plan de l’époque « En Marche » (député de la 2e pour le second de 2017 à 2022). De quoi donner l’impression que les dirigeants LR de la Loire, tous non « ciottistes », ont noué une alliance, sinon, a minima, un accord avec le camp présidentiel au regard de leurs absences face aux sortants macroniste et allié dans la 1ère et la 3e. Et inversement, de l’absence de candidats favorables à la présidence dans les 2e, 4e et 5e. « Non, il n’y a eu absolument aucun accord, aucune discussion pour aboutir à cela, a indiqué à If Saint-Etienne la fédération du parti Loire. Dans la 1ère stéphanoise, nous vous assurons que Fabienne Perrin avait bel et bien déposé sa candidature et a été contrainte pour des raisons purement personnelles intervenues dans le week-end, de la retirer au dernier moment : c’est-à-dire dimanche matin, à quelques heures de la clôture. Il était ensuite trop tard. »

L’appellation « LR » pourrait vivre ses dernières semaines

Et dans la 3e, celle du Gier et de l’est stéphanois ? Les LR soutiennent-ils un Emmanuel Mandon (Modem) qu’ils ont longtemps connu en tant que membre de l’UDI, leur allié traditionnel du centre droit ? Non plus, assurent-ils. Mais là, c’est le parlementaire Hervé Reynaud, ex-maire de Saint-Chamond, élu sénateur en septembre dernier et, qui à ce titre participe à la gouvernance du parti sur cette circonscription aux côtés d’Axel Dugua, responsable local et nouveau maire couramiaud. « Vous le savez, Axel Dugua a rapidement indiqué qu’il ne serait pas candidat. Ce constat fait, nous avons ensemble réfléchi à la situation et estimé que dans le contexte, mieux valait ne pas envoyer face à Emmanuel Mandon, un candidat LR Saint-Chamonais pour que cela ne soit pas pris comme une « agression » (et donc provoquer une inimité de plus en vue des Municipales 2026, Ndlr). Après quoi, oui, il y avait de potentiels candidats non saint-chamonais, on a échangé mais entre le manque de temps et la difficulté de se sentir à 100 % partant, ce que cela implique… Bref, nous avons préféré renoncer. Pour ces raisons et rien d’autre. »

A propos de son parti, au niveau national, Hervé Reynaud tient à souligner, au passage, qu’il va s’impliquer dans l’enclenchement d’une nouvelle phase d’évolution, au soir du 7 juillet quels que soient les résultats. Après le RPR et l’UMP, l’appellation « LR » pourrait en effet vivre ses dernières semaines afin de marquer, au-delà d’un seul nouveau nom jugé nécessaire, une ligne claire au parti. Une recomposition probablement plus significative que lors du passage UMP à LR. Pour revenir aux LR de la Loire, ces derniers seront soutenus par le Parti radical de la Loire (centre droit aussi) tout comme ce dernier soutient les sortants du camp présidentiel. Les Républicains seront cependant tout de même confrontés dans une circonscription à un candidat réputé parachuté par un parti allié (au moins jusque-là) de Renaissance : dans la 6e, Jean-Pierre Taite, président des LR de la Loire, aura parmi ses adversaires, l’avocat pénaliste du Barreau de Paris, Alexandre Silva. Il aurait été investi par Horizons à la seule initiative du parti allié à Renaissance !

Et le programme dans tout cela ?

Impossible de recouper l’information auprès de Quentin Bataillon, l’animateur / coordonnateur de Renaissance dans la Loire observant depuis maintenant 2 semaines un silence radio, ne répondant pas à nos multiples et successives sollicitations. Le candidat Alexandre Silva est d’ailleurs largement soutenu par Julien Borowczyk, ex-député en Marche, qui en 2021 avait adhéré au parti d’Édouard Philippe, battu en 2022 par… Jean-Pierre Taite. Soutien affiché sur les réseaux où Alexandre Silva se défend de tout parachutage disant passer la moitié de son temps dans les monts du Forez. Nous tenterons, peut-être dans un autre article donc, de revenir sur le camp présidentiel, Horizons Loire déclarant soutenir les candidats LR Modem dans les 5 autres circonscriptions. Cette tentative d’éclaircissements des forces en présence ne doit pas occulter le fait que les Républicains portent un programme. « Il est dans la continuité des propositions portées par François-Xavier Bellamy aux Européennes et celles des campagnes de 2022 », rappelle à If la fédération Loire.  

« Voter pour notre programme, c’est voter pour notre clarté, pour de réelles convictions. On voit comment Bardella revient déjà surs ses projets de manière confus et paradoxale, par exemple sur la sortie de la France sur le marché européen de l’électricité. Nous, nous restons cohérents.  Rétablir, faire respecter notre souveraineté ne peut pas se faire sans nos partenaires européens. Votre LR, c’est voter pour une société portant davantage les valeurs de travail et de mérite, pour un soutien accru aux agriculteurs, à une économie davantage souveraine tout comme notre politique santé ainsi qu’un projet de sécurité renforcé, une immigration mieux contrôlée. »  Ces propositions, depuis 2 ans, « Emmanuel Macron les reprend d’ailleurs souvent à son compte mais tout en les décortiquant au maximum pour faire plaisir à son aile de gauche, les réduisant ainsi à rien. Nous, nous restons cohérents en les maintenant telles quelles. Il y a urgence à cesser ce piétinement et aller jusqu’au bout des mesures, économiques ou sociales, alors que la dette enfle faisant courir un risque de scenario grec 2007 à la France. »

Exemple ? « L’énergie, nous n’avons pas bougé d’un iota à propos de la nécessité du nucléaire – ce qui n’empêche pas le développement parallèle du renouvelable – quand lui, a d’abord commencé à l’abandonner avant de revenir urgemment en arrière, se rendant compte de l’erreur magistrale. Quel temps perdu ! » Bref, les LR se disent tenants d’une souveraineté « réaliste », estimant que ni la masse des électeurs récents du RN, ni celle du Front de gauche ne sont « ses ennemis ». « Leur choix se respectent, s’expliquent, et nécessitent de l’appréhender pour un très grand nombre d’entre eux et montrer que nous sommes une meilleure solution. Nous pouvons avoir des adversaires d’un côté ou de l’autre. Mais les seuls qui sont nos ennemis, en revanche sont tous ceux portant un discours homophobe, antisémite, raciste, violent et haineux, quel que soit le bord extrême. »

 Les candidatures LR/UDI dans la Loire  

  • Éric Le Jaouen et Marie-Camille Rey (suppléante) sur la 2e circonscription (Saint-Etienne).
  • Sylvie Bonnet et Dino Cinieri (suppléant) sur la 4e circonscription (Ondaine / Haut Forez / Pilat).
  • Antoine Vermorel et Jérémie Lacroix (suppléant) sur la 5e circonscription (Roannais).
  • Jean-Pierre Taite et Jean-Yves Bonnefoy (suppléant) sur la 6e circonscription (Forez).
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    07.07.2024 21:30

    C’est la fin de ce live consacré au second tour des élections législatives. La rédaction vous remercie et vous souhaite une excellente soirée.

    21:29

    Gabriel Attal annonce qu’il remettra sa démission lundi matin.

    21:26

    Des manifestants antifascistes se sont réunis à partir de 20 heures 30 place du Peuple.

    Pour l’instant, le cortège se déplace dans le calme.

    21:09

    2ème circonscription : Andrée Taurinya réélue

    C’était l’une des deux seules triangulaires du département. Avec 48,73 % des voix, Andrée Taurinya est réélue dans la 2ème circonscription de la Loire, devant Hervé Breuil (RN) avec 28,54 % et Eric Le Jaouen pour l’UDI (22,73 %).

    4ème circonscription : Sylvie Bonnet arrive en tête

    La candidate LR Sylvie Bonnet est élue avec 55,42 % des voix, devant le candidat RN Gerbert Rambaud (44,58 %).

    21:07

    A peine plus qu’au tour précédent : 66,32%

    21:05

    Résultats complets 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) est élu avec 60,39 % des voix exprimées face à Marie Simon (Rassemblement National) : 39,61%.

    66,75 % de votants ici pour le 2e tour

    20:49

    5ème circonscription (Roannais) : résultats complets

    Dans la 5ème circonscription, le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques est réélu, à la majorité absolue (51,11 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (37,54 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (11,35 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:46

    5e circonscription (Roannais)

    Communiqué d’Yves Nicolin, maire LR de Roanne :

    « Je félicite Antoine VERMOREL-MARQUES pour sa réélection, avec un score plus qu’honorable dans notre circonscription dont à Roanne. Le roannais fait honneur au pragmatisme contre le dogmatisme. Dans notre ville de Roanne, Antoine VERMOREL-MARQUES réalise un score de près de 50% avec une chute brutale du candidat du Front populaire à moins de 18% (11,35 %, Ndlr). Quant au RN il élargit son électorat à 32%. »

     

    Je suis heureux pour Antoine VERMOREL-MARQUES, mais je suis inquiet pour l’avenir de notre pays qui n’a pas réussi à dégager une majorité avec trois blocs inconciliables. A trois ans de la présidentielle, nous avons un pays ingouvernable avec le risque d’entrainer une élection présidentielle explosive.

     

    L’heure est donc au compromis afin de trouver un équilibre impossible pour éviter de donner les clés aux extrêmes.

     

    20:39

    Résultats par circonscription à cette heure :

     

    1ère circonscription

    Résultats partiels (79,45 % des inscrits)

    Pierrick Courbon (NFP) : 59,24 %

    Marie Simon (RN) : 40,76 %

     

    2ème circonscription

    Résultats partiels (71,43 % des inscrits)

    Andrée Taurinya (NFP) : 49,03 %

    Hervé Breuil (RN) : 28,91 %

    Eric Le Jaouen (UDI) : 22,06 %

     

    4ème circonscription

    Résultats partiels (91,43 % des inscrits)

    Sylvie Bonnet (LR) : 54,87 %

    Gerbert Rambaud (RN) : 45,13 %

     

    5ème circonscription

    Résultats partiels (81,43 % des inscrits)

    Antoine Vermorel Marques (LR) : 51,31 %

    Sandrine Granger (RN) : 38,85

    Ismael Stevenson (LFI) : 9,85 %

    20:30

    Résultats complets dans la 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,45 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,54 %. Il est réélu

    68,36 % de participation ici.

    20:26

    5ème circonscription (Roannais)

    Dans la 5ème circonscription, c’est le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques qui est arrivé en tête, à la majorité absolue (51,02 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (39,2 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (9,78 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:22

    Résultats partiels 4e circonscription (Ondaine /Haut Forez / Pilat)

    La députée sortante Sylvie Bonnet (LR) serait réélue avec 54,97 % des suffrages exprimés contre 45,03 % pour Gerbert Rambaud (Debout La France / RN)

    20:20

    Pierrick COURBON élu Député de la Loire avec 60,43% des suffrages exprimés

    Le communiqué du PS Loire vient de tomber. Déclaration du président de la fédération Johann Cesa :

    « Avec un score de 60,43 %, et plus de 24 000 voix, notre candidature termine en tête dans 4 des 6 communes de la 1ère circonscription. Sur la seule Ville de Saint-Étienne, nous recueillons près de 67 % des suffrages exprimés, un score historique pour le Nouveau Front Populaire en dépit du « ni-ni » assumé de la majorité municipale. Ce score, combiné avec la réélection de la Députée NFP de la 2ème circonscription, constitue un formidable point d’appui et un motif d’espoir pour l’avenir. Ce score sans appel est tout d’abord une formidable reconnaissance de la campagne menée avec toutes nos équipes depuis près d’un mois sur l’ensemble de la circonscription. Elle récompense aussi le travail de terrain réalisé depuis de nombreuses années au service de ce territoire et de ses habitants. »

    Au niveau national, le Nouveau Front Populaire déjoue tous les sondages et sera, dans la diversité de ses composantes, la première force politique, démocrate et républicaine, de la nouvelle Assemblée Nationale.Dans ce contexte incertain, notre responsabilité est immense. Nos portons l’espoir et les aspirations à un changement profond de la politique menée de toutes les électrices et de tous les électeurs qui nous ont apporté leur confiance. Nous devrons nous en montrer dignes et être à la hauteur de l’enjeu historique qui est devant nous, en apportant des réponses rapides et concrètes aux inquiétudes des Françaises et des Français, ainsi qu’aux problématiques de pouvoir d’achat et de justice sociale fortement exprimées lors de cette campagne. Les prochains jours seront cruciaux pour former une alliance politique capable de gouverner sur la base du contrat de législature arrivé en tête dans les urnes ce soir.Comme je m’y suis engagé lors de cette campagne, je serai, dès demain, un Député de combat au service de toutes les habitantes et de tous les habitants de notre circonscription, au service de toutes les communes, premier défenseur de notre territoire à Paris.

     

     

    20:17

    Résultats partiels (64,89 % de dépouillement) 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,87 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,13 %. Il est très probablement réélu

    Sur ce secteur, le candidat de gauche Vincent Bony  (PC, Nouveau Front populaire) a retiré sa candidature, étant placé en 3ème position.

    20:16

    Jean-Pierre Taite réélu dans la 6ème circonscription

    Le député sortant Jean-Pierre Taite (LR) l’emporte dans la 6ème circonscription de la Loire avec 55,17 % des voix, contre 44,83 % pour son adversaire RN, Grégoire Granger.

    20:11

    En attendant de vous donner des résultats détaillés circonscription par circonscription, il n’y aurait pas de députés élus RN dans la Loire.

    20:09

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription

    Eric Le Jaouen (UDI/ LR) arrive 3e avec un score très proche de son 1er tour : 22,39 %

    20:09

     

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription (Saint-Etienne)

    Andrée Taurinya (LFI) (Nouveau Front Populaire) serait élue avec 48,56 % des voix face à Hervé Breuil (Rassemblement National) : 29,05 %

    20:07

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) serait élu avec 59,64 % des voix face à Marie Simon (Rassemblement National) : 40,36 %

    20:04

     

    Selon les mêmes estimations nationales,

    57 à 67 députés pour les LR/UDI

    8 députés pour les UDI/DVD

    8 à 11 députés estampillés

    20:03

    Contre toute attente, le NFP arrive en tête

    Le Nouveau Front populaire remporterait entre 175 et 205 sièges, selon une estimation Ipsos-Talan, contre entre 150 et 175 députés pour Ensemble ! et entre 115 à 150 sièges pour le RN et ses alliés.

     

    19:46

    75,01 % de participation dans la Loire

    Selon les derniers chiffres communiqués par la Préfecture, la participation dans la Loire s’élève à 75,01 %. En 2022 au second tour, il était de 44,21 %.

    17:05

    Taux de participation de 59,61 % à 17 heures

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 59,61 %. C’est 20 points de plus que pour le second tour de 2022 à la même heure (39,04 %). Le département suit ainsi de près la tendance nationale avec un taux de participation de 59,71 % à l’échelle de la France, un record depuis 1981.

    Dans notre département, la participation est en hausse de deux points par rapport à la semaine dernière (57,79 %).

    12:05

    28,87 % de participation dans la Loire à midi

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 28,87 %, c’est autant qu’au 1er tour à la même heure (28,36 %) et 7 points de plus qu’en 2022 (21,35 %).

    Au niveau national il est pour l’heure de 26,63 % contre 18,99 % en 2022. Visiblement, on se dirige encore vers une forte participation pour ce second tour.

    03.07.2024 9:51

    Bienvenue dans ce Live consacré au Second tour des élections législatives

    Suivez en temps réel les résultats du second tour des élections législatives dans les six circonscriptions du département de la Loire. Résultats dévoilés à partir de 20 h et suivi tout au long de la journée du taux de participation.

    S'inscrire à la newsletter
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne