Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
08:14
Soutenez IF

Rassemblement National : « Nous étions prêts »

0
990 vues

Tsunami express. Confrontée, comme les QG locaux des partis politiques, au calendrier démentiel provoqué par la dissolution, la rédaction d’If Saint-Etienne ne sera pas en mesure d’être aussi exhaustive qu’en 2022, année à double échéance électorale. Néanmoins, notre site a essayé de contacter, dans la mesure du possible, un maximum de formations afin de comprendre leur stratégie, leur présence sur l’ensemble du département et leurs propositions d’ici le 1er tour ce dimanche.

Second volet consacré au RN de la Loire, une des trois seules formations présentes sur chacune des circonscriptions du territoire.

Michel Lucas, délégué départemental du RN.

Ça n’a pas trainé. Parce qu’ils y étaient tout à fait préparés, soulignent-ils. Dans la foulée ou presque de la dissolution réclamée une énième fois par le RN, cette fois au lendemain des Européennes, le parti était en mesure dans la Loire d’annoncer ses candidats dans les six circonscriptions du département. « On s’attend, de toute façon, à ce scenario depuis les Législatives de 2022. Et les signes avant-coureurs de cette décision ne manquaient pas ces derniers mois. Alors oui, conformément aux consignes nationales, nous étions prêts à cette éventualité, explique Michel Lucas, délégué départemental du RN. Même si l’exigence de la parité n’est pas toujours facile à appliquer et amène quelques doutes. Cependant, nous avons été très rapidement en mesure de présenter des noms pour chaque circonscription. Une liste de candidats très proches de celle des législatives 2022. »   

Alors, on prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait. Outre quelques modifications à la marge (inversion de circonscriptions pour des suppléants, nouveaux suppléants), le jeu des alliances est aussi un paramètre à prendre en compte pour le RN qui, finalement a dû faire une seule mais sérieuse retouche dans sa liste initiale de candidats en laissant la première place à un représentant de Debout la France, son allié pleinement unique, pour la 4e circonscription (Ondaine / Haut Forez / Pilat). Envoyé par le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Gerbert Rambaud a ainsi effectué un petit parachutage depuis le Rhône voisin. Pas d’accord avec Reconquête en revanche, conformément à la situation nationale, bien qu’une figure de cette même formation, de premier plan au niveau local, la couramiaude Isabelle Surply ait décidé de ne pas y aller pour laisser le champ libre au RN.    

Le bilan macroniste dans le viseur

Lorsque l’on évoque le programme du RN, Michel Lucas cible, comme d’autres, immédiatement le bilan de la gouvernance macroniste : « On nous désigne comme de futurs incapables de gouverner, d’avoir des propositions irréalistes : qui a mis le pays dans une situation dramatique ? Qui l’a endetté à ce point ? Le Covid ? Certes, mais on se demande où est passé plus de la moitié des 600 Md€ consacrés au quoi qu’il en coûte. C’est symptomatique : la dépense d’argent public ne cesse de croître et paradoxalement le pays va plus mal avec des manques, des crises dans tous les domaines. » Le programme défendu par le RN est proche de 2022, « adapté » à l’évolution des problématiques, précise Michel Lucas. « Notre priorité est de redonner du pouvoir d’achat. Suit la sécurité : il faut vite remettre de l’ordre. Il y a la lutte contre la submersion migratoire que nous connaissons. Oui, de l’immigration, il y en a toujours eu dans ce pays et ça n’a pas toujours été un problème mais là, nous vivons une submersion. Ce n’est pas notre seul sujet : le soutien aux agriculteurs, la santé avec l’idée d’immédiatement sortir des médecins de la retraite par avantage fiscale pour répondre à l’urgence dans un premier temps ou encore une réelle simplification administrative. »

Et par-dessus tout ça, « faire respecter la France ». « Nous ne sommes pas un parti extrême, argue Michel Lucas. L’extrême, on le retrouve d’ailleurs plus à gauche qu’à droite dans ce pays… Leur attitude le prouve tous les jours. Que l’on ne vienne pas non plus nous faire des leçons d’autoritarisme du côté d’un gouvernement abonné aux 49.3 alors que nous ne cessons d’annoncer des référendums on en peut plus démocratiques sur des sujets importants. Je ne vois pas en quoi c’est extrémiste de faire respecter la loi, l’Etat, de mettre fin à la circulation d’1 million de cartes vitales illégales, de mettre fin à l’évasion fiscale, aux fraudes sociales, de faire en sorte que l’on vive de son travail. » Tout cela aux yeux du RN doit permettre de retrouver une assise financière solide pour compenser la dépense publique actuelle, même réduite par ses « soins », ou celle induite par ses projets.

Cette remise en ordre passe selon le RN par la nécessité d’un audit des finances publiques prôné par Jordan Bardella et donc relayé par Michel Lucas qui s’étonne, en parallèle, de l’explosion jugée nébuleuse des prix de l’énergie. Dans la Loire, le parti se dit confiant en se rappelant de la progression de ses scores entre 2017 et 2022 (le recul très probable de l’abstention pourrait cependant jouer contre le RN mais aussi en sa faveur…), s’estimant en très bonne position dans les 3e, 4e, 5e et 6e et loin d’être battu d’avance dans les deux circonscriptions stéphanoises.

Les candidats du RN / Debout la France dans la Loire

  • Marie Simon (RN) et Mélanie Fernandez en suppléante sur la 1ère circonscription (nord-est et nord-ouest de Saint-Etienne)
  • Hervé Breuil (RN) et Tom Rieu en suppléant sur la 2e circonscription (cantons sud et sud-est de Saint-Etienne)
  • Angélina La Marca (RN), avec Jean-Luc Fougerand en suppléant sur la 3e circonscription (Gier et Est stéphanois)
  • Gerbert Rambaud (Debout la France) avec en suppléant Anthony Gibert (RN) sur la 4e circonscription (Ondaine / Pilat / Haut Forez)
  • Sandrine Granger (RN) avec en suppléant Michel Lucas sur la 5e circonscription (Roannais)
  • Grégoire Granger (RN) avec Nelly Ouchoua en suppléante sur la 6e circonscription (Forez)
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    07.07.2024 21:30

    C’est la fin de ce live consacré au second tour des élections législatives. La rédaction vous remercie et vous souhaite une excellente soirée.

    21:29

    Gabriel Attal annonce qu’il remettra sa démission lundi matin.

    21:26

    Des manifestants antifascistes se sont réunis à partir de 20 heures 30 place du Peuple.

    Pour l’instant, le cortège se déplace dans le calme.

    21:09

    2ème circonscription : Andrée Taurinya réélue

    C’était l’une des deux seules triangulaires du département. Avec 48,73 % des voix, Andrée Taurinya est réélue dans la 2ème circonscription de la Loire, devant Hervé Breuil (RN) avec 28,54 % et Eric Le Jaouen pour l’UDI (22,73 %).

    4ème circonscription : Sylvie Bonnet arrive en tête

    La candidate LR Sylvie Bonnet est élue avec 55,42 % des voix, devant le candidat RN Gerbert Rambaud (44,58 %).

    21:07

    A peine plus qu’au tour précédent : 66,32%

    21:05

    Résultats complets 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) est élu avec 60,39 % des voix exprimées face à Marie Simon (Rassemblement National) : 39,61%.

    66,75 % de votants ici pour le 2e tour

    20:49

    5ème circonscription (Roannais) : résultats complets

    Dans la 5ème circonscription, le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques est réélu, à la majorité absolue (51,11 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (37,54 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (11,35 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:46

    5e circonscription (Roannais)

    Communiqué d’Yves Nicolin, maire LR de Roanne :

    « Je félicite Antoine VERMOREL-MARQUES pour sa réélection, avec un score plus qu’honorable dans notre circonscription dont à Roanne. Le roannais fait honneur au pragmatisme contre le dogmatisme. Dans notre ville de Roanne, Antoine VERMOREL-MARQUES réalise un score de près de 50% avec une chute brutale du candidat du Front populaire à moins de 18% (11,35 %, Ndlr). Quant au RN il élargit son électorat à 32%. »

     

    Je suis heureux pour Antoine VERMOREL-MARQUES, mais je suis inquiet pour l’avenir de notre pays qui n’a pas réussi à dégager une majorité avec trois blocs inconciliables. A trois ans de la présidentielle, nous avons un pays ingouvernable avec le risque d’entrainer une élection présidentielle explosive.

     

    L’heure est donc au compromis afin de trouver un équilibre impossible pour éviter de donner les clés aux extrêmes.

     

    20:39

    Résultats par circonscription à cette heure :

     

    1ère circonscription

    Résultats partiels (79,45 % des inscrits)

    Pierrick Courbon (NFP) : 59,24 %

    Marie Simon (RN) : 40,76 %

     

    2ème circonscription

    Résultats partiels (71,43 % des inscrits)

    Andrée Taurinya (NFP) : 49,03 %

    Hervé Breuil (RN) : 28,91 %

    Eric Le Jaouen (UDI) : 22,06 %

     

    4ème circonscription

    Résultats partiels (91,43 % des inscrits)

    Sylvie Bonnet (LR) : 54,87 %

    Gerbert Rambaud (RN) : 45,13 %

     

    5ème circonscription

    Résultats partiels (81,43 % des inscrits)

    Antoine Vermorel Marques (LR) : 51,31 %

    Sandrine Granger (RN) : 38,85

    Ismael Stevenson (LFI) : 9,85 %

    20:30

    Résultats complets dans la 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,45 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,54 %. Il est réélu

    68,36 % de participation ici.

    20:26

    5ème circonscription (Roannais)

    Dans la 5ème circonscription, c’est le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques qui est arrivé en tête, à la majorité absolue (51,02 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (39,2 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (9,78 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:22

    Résultats partiels 4e circonscription (Ondaine /Haut Forez / Pilat)

    La députée sortante Sylvie Bonnet (LR) serait réélue avec 54,97 % des suffrages exprimés contre 45,03 % pour Gerbert Rambaud (Debout La France / RN)

    20:20

    Pierrick COURBON élu Député de la Loire avec 60,43% des suffrages exprimés

    Le communiqué du PS Loire vient de tomber. Déclaration du président de la fédération Johann Cesa :

    « Avec un score de 60,43 %, et plus de 24 000 voix, notre candidature termine en tête dans 4 des 6 communes de la 1ère circonscription. Sur la seule Ville de Saint-Étienne, nous recueillons près de 67 % des suffrages exprimés, un score historique pour le Nouveau Front Populaire en dépit du « ni-ni » assumé de la majorité municipale. Ce score, combiné avec la réélection de la Députée NFP de la 2ème circonscription, constitue un formidable point d’appui et un motif d’espoir pour l’avenir. Ce score sans appel est tout d’abord une formidable reconnaissance de la campagne menée avec toutes nos équipes depuis près d’un mois sur l’ensemble de la circonscription. Elle récompense aussi le travail de terrain réalisé depuis de nombreuses années au service de ce territoire et de ses habitants. »

    Au niveau national, le Nouveau Front Populaire déjoue tous les sondages et sera, dans la diversité de ses composantes, la première force politique, démocrate et républicaine, de la nouvelle Assemblée Nationale.Dans ce contexte incertain, notre responsabilité est immense. Nos portons l’espoir et les aspirations à un changement profond de la politique menée de toutes les électrices et de tous les électeurs qui nous ont apporté leur confiance. Nous devrons nous en montrer dignes et être à la hauteur de l’enjeu historique qui est devant nous, en apportant des réponses rapides et concrètes aux inquiétudes des Françaises et des Français, ainsi qu’aux problématiques de pouvoir d’achat et de justice sociale fortement exprimées lors de cette campagne. Les prochains jours seront cruciaux pour former une alliance politique capable de gouverner sur la base du contrat de législature arrivé en tête dans les urnes ce soir.Comme je m’y suis engagé lors de cette campagne, je serai, dès demain, un Député de combat au service de toutes les habitantes et de tous les habitants de notre circonscription, au service de toutes les communes, premier défenseur de notre territoire à Paris.

     

     

    20:17

    Résultats partiels (64,89 % de dépouillement) 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,87 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,13 %. Il est très probablement réélu

    Sur ce secteur, le candidat de gauche Vincent Bony  (PC, Nouveau Front populaire) a retiré sa candidature, étant placé en 3ème position.

    20:16

    Jean-Pierre Taite réélu dans la 6ème circonscription

    Le député sortant Jean-Pierre Taite (LR) l’emporte dans la 6ème circonscription de la Loire avec 55,17 % des voix, contre 44,83 % pour son adversaire RN, Grégoire Granger.

    20:11

    En attendant de vous donner des résultats détaillés circonscription par circonscription, il n’y aurait pas de députés élus RN dans la Loire.

    20:09

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription

    Eric Le Jaouen (UDI/ LR) arrive 3e avec un score très proche de son 1er tour : 22,39 %

    20:09

     

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription (Saint-Etienne)

    Andrée Taurinya (LFI) (Nouveau Front Populaire) serait élue avec 48,56 % des voix face à Hervé Breuil (Rassemblement National) : 29,05 %

    20:07

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) serait élu avec 59,64 % des voix face à Marie Simon (Rassemblement National) : 40,36 %

    20:04

     

    Selon les mêmes estimations nationales,

    57 à 67 députés pour les LR/UDI

    8 députés pour les UDI/DVD

    8 à 11 députés estampillés

    20:03

    Contre toute attente, le NFP arrive en tête

    Le Nouveau Front populaire remporterait entre 175 et 205 sièges, selon une estimation Ipsos-Talan, contre entre 150 et 175 députés pour Ensemble ! et entre 115 à 150 sièges pour le RN et ses alliés.

     

    19:46

    75,01 % de participation dans la Loire

    Selon les derniers chiffres communiqués par la Préfecture, la participation dans la Loire s’élève à 75,01 %. En 2022 au second tour, il était de 44,21 %.

    17:05

    Taux de participation de 59,61 % à 17 heures

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 59,61 %. C’est 20 points de plus que pour le second tour de 2022 à la même heure (39,04 %). Le département suit ainsi de près la tendance nationale avec un taux de participation de 59,71 % à l’échelle de la France, un record depuis 1981.

    Dans notre département, la participation est en hausse de deux points par rapport à la semaine dernière (57,79 %).

    12:05

    28,87 % de participation dans la Loire à midi

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 28,87 %, c’est autant qu’au 1er tour à la même heure (28,36 %) et 7 points de plus qu’en 2022 (21,35 %).

    Au niveau national il est pour l’heure de 26,63 % contre 18,99 % en 2022. Visiblement, on se dirige encore vers une forte participation pour ce second tour.

    03.07.2024 9:51

    Bienvenue dans ce Live consacré au Second tour des élections législatives

    Suivez en temps réel les résultats du second tour des élections législatives dans les six circonscriptions du département de la Loire. Résultats dévoilés à partir de 20 h et suivi tout au long de la journée du taux de participation.

    S'inscrire à la newsletter
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne