Saint-Étienne
dimanche 3 juillet 2022
10:21
Soutenez IF

À Saint-Étienne, les dépenses augmentent, pas les impôts

0
906 vues

Lors du dernier conseil municipal stéphanois qui s’est déroulé lundi 25 janvier, les élus ont pu délibérer sur le débat d’orientation budgétaire ainsi que sur le traitement budgétaire et comptable des dépenses liées à la Covid-19. Les dépenses sont en augmentation mais pas les taux d’imposition qui restent inchangés.

La mairie de Saint-Etienne © NB / IF Saint-Etienne

« Depuis sept années consécutives, les Stéphanois ne connaîtront pas d’augmentation du taux d’imposition », se félicite Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne. Une nouvelle qui intervient alors que les dépenses municipales pour l’année 2020 ont été impactées avec 8,2 M€ de charges supplémentaires liées à la crise sanitaire, « ce qui représente quasiment l’équivalent de l’investissement pour la rénovation de La Comète, l’ex-Comédie de Saint-Étienne, puisque cette dernière correspond à 7,6 M€ » explique Nora Berroukèche, adjointe aux finances. Un montant qui s’élève à 20M€ si l’on y ajoute les charges liées à la crise pour Saint-Étienne Métropole. « Le bateau est secoué mais il est toujours debout » ose l’édile qui défend son bilan et n’hésite pas à pointer du doigt les baisses de dotations de l’État envers les collectivités territoriales, détaillant le fait que la Ville de Saint-Étienne a perdu 93,5 M€ de dotation globale de fonctionnement (DGF) depuis 2014. La ville a également perdu 790 000 euros de recettes cette année notamment en raison d’une exonération des taxes d’occupation de l’espace public (pour les terrasses par exemple) ou la fermeture des piscines et donc la perte du nombre d’entrées dans ces dernières.

41 M€ d’investissements en 2021

Malgré tout, le budget prévisionnel de 2021 prévoit 41 M€ d’investissements au total afin de financer les projets de mandat (comme la Comète ou Explora) et des entretiens patrimoniaux et urbains (investissement sur les voiries). Un total auquel il faut ajouter les 10M€ de reports des travaux qui n’ont pu être réalisés en 2020. Un montant d’investissement permis notamment par le choix politique de ne pas procéder à un remboursement de dette cette année. « Nous proposons de ne pas rembourser de dette cette année afin de libérer des marges de manœuvre supplémentaires, explique le maire. Nous pensons que c’est le moment de réinvestir. »

Des propositions qui ne convainquent pas l’opposition. Pour Pierrick Courbon, conseiller municipal socialiste, « ce budget est la parfaite continuité de 2020. Pour répondre à une crise historique, on s’attendait à un budget d’après-guerre, on voulait un Roosevelt stéphanois, et finalement vous nous proposez une pâle copie d’un budget à la Giscard ». Michel Nebout, élu d’opposition communiste, explique quant à lui, voir des « accents sociaux, qui ne sont que des accents », fustigeant une « politique de droite sécuritaire », et reprochant au maire sa politique en matière sociale, de logement et d’éducation.

Les orientations budgétaires ont été votées lundi par la majorité, face aux votes contre de l’opposition des groupes Saint-Étienne Demain et du Parti Communiste. Le Temps de l’Ecologie s’étant abstenu.

Pour visionner le conseil municipal du lundi 25 janvier 2021 rendez-vous sur cette page

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter