L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Carrefour autonomie, « premier » salon dédié au handicap et à la dépendance dans la Loire

• Xavier Alix
0
529 vues

Il se tiendra à Andrézieux-Bouthéon vendredi 10 et samedi 11 septembre au Complexe d’animation des bords de Loire (CABL). Carrefour autonomie est orchestré par S’handistinction, cabinet appelou spécialisé dans la prise en compte du handicap.

Le salon était à l’origine prévue pour mars 2020. Il avait enfin pouvoir avoir lieu.

C’est, hélas, un grand classique pour le secteur événementiel depuis le printemps 2020. Le projet Carrefour autonomie aurait dû se concrétiser en mars 2020. Avant d’être reporté en septembre, puis novembre de la même année. « A partir de là, nous avons décidé d’attendre. C’est sûr qu’il a fallu être patient ! », ne s’en offusque pas pour autant Vincent Vacher.  

Le jeune homme, lui-même atteint d’une maladie génétique depuis sa naissance, est le fondateur à Firminy du cabinet S’handistinction. Un cabinet spécialisé dans la prise en compte du handicap au sein des entreprises et des collectivités. Du conseil, de la formation, de la communication, la publication d’un guide aussi, auxquels s’ajoute désormais de l’événementiel avec la création de Carrefour autonomie. L’évènement est soutenu par le Département de la Loire, la mutuelle Aésio ainsi que « médiatiquement » par TL7, RCF Loire et France Bleu Saint-Etienne Loire.

Une cinquantaine d’exposants

Il sera une première dans son genre à l’échelle du département selon son organisateur. « Cap Senior est davantage tourné vers les seniors comme son nom l’indique. Et Défi Autonomie s’adresse aux professionnels, explique Vincent Vacher. Nous organisons là un événement qui répond pour la première fois dans la Loire aux besoins spécifiques communs aux divers publics touchés par le grand âge et/ou le handicap. » Une cinquantaine d’exposants professionnels, associatifs ou institutionnels les attendront au sein de 2 500 m2 au Complexe d’animation des bords de Loire (CABL) « représentant ainsi « le parcours de vie d’une personne dépendante ».

C’est-à-dire balayant des thématiques variées : « matériel adapté, aides techniques, véhicules, service à la personne, associations, institution, mutuelle, assurance, loisir, tourisme, sport, habitat, mode, bien-être, urbanisme, emploi, déficit sensoriel, numérique et aidant familial ». Ces deux jours verront aussi la tenue d’un pôle animation permanent et huit conférences aux thématiques spécifiques. Sur place seulement et non visible en distanciel comme cela est devenu courant dans l’événementiel.

Carrefour autonomie pourrait devenir une biennale

Avec Carrefour autonomie, nous créons un événement de proximité, plus intimiste. 

Vincent Vacher, S’handistinction
Vincent Vacher.

Et c’est voulu même si un site spécifique à l’événement a été créé. « Mais le but c’est vraiment que les gens se déplacent. Parce qu’avec le Covid, il y a ce besoin de se retrouver. Et parce que jusque-là, les publics concernés devaient se rendre dans des salons gigantesques, régionaux ou nationaux, loin de chez eux, explique Vincent Vacher. Avec Carrefour autonomie, nous créons un événement de proximité, plus intimiste. »

Bref, plus accessible. Si S’handistinction souhaite faire de son événement ligérien une biennale, cette échelle départementale, « au plus près des bénéficiaires », pourrait être reproduite chez nos voisins. Le cabinet est en effet en discussion avec d’autres Conseils départementaux.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS