Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
22:52
Soutenez IF

Cette participation qui pourrait tout changer ou… tout confirmer

0
999 vues

Attention, triangulaires en vue et injonctions, suivies d’effets ou non, à se retirer à prévoir à l’issue du second tour. Comme nous l’indique le chercheur Vincent Merlin (directeur CNRS, Université de Caen Normandie) qui a aussi analysé pour If les spécificités dans la Loire, la participation au 1er tour des Législatives dimanche devrait être dans les canons « présidentiels » en raison des circonstances. De quoi permettre potentiellement à plus de candidats de se qualifier au 2e round qu’il y a 2 ans…  

Le choix s’est réduit drastiquement. Il s’est en revanche alourdi de conséquences. En 2022, les Ligériens avaient dû choisir entre 9 candidats minimum et 14 maximum par circonscription. Ce qui avait donné lieu à un total de 67 candidats différents pour l’ensemble du département. En 2024, les circonstances – calendrier en premier lieu doublé probablement de la volonté de ne pas disperser les voix de certains camps au regard de la situation sans oublier la présence non systématique cette fois du camp présidentiel ou encore de Reconquête –, ont amené à considérablement réduire ce nombre passé à un total de 37. La 3e circonscription (Gier / Est Stéphanois) ne présente cette fois que cinq choix, la 4e seulement quatre contre, respectivement, 14 (!) et 11 il n’y a que 2 ans. En 2024, la 6e (Forez) sera la circonscription la plus fournie en candidats avec 8 personnalités à choisir.

Des votants soumis à moins de possibilités de « dispersion » donc même si une bonne moitié de ces candidatures n’ont pas obtenu plus de 2 % des suffrages exprimés. Mais cumulés, cela peut aussi compter. Surtout, il faut s’attendre à une participation beaucoup, beaucoup plus forte qu’en 2022. « En raison des circonstances, la mobilisation sera forte par rapport à ce que les Législatives nous ont habitués. On peut s’attendre à une participation du même ordre que pour une élection présidentielle, dans la Loire comme ailleurs. C’est-à-dire peut-être plus de 70 %, en tout cas largement plus de 60 % », note Vincent Merlin. Ce directeur CNRS, chercheur à l’Université de Caen Normandie vient parfois dans la Loire dans le cadre d’une collaboration avec le laboratoire GATE de l’université Jean-Monnet qui mène depuis des années des travaux expérimentaux sur d’autres modes de scrutin, considérés comme atypiques mais dans le fond difficilement plus illégitimes que ceux dont la démocratie française a l’habitude. Recherches orchestrées par Antoinette Baujard dans toute la France depuis Saint-Etienne.

Pas de triangulaires dans la Loire en 2022

La participation aux législatives va donc probablement, pour la première fois depuis 2012, être supérieure celle des Européennes où elle remonte depuis deux élections consécutives, dépassant désormais celle aux législatives. En France, « en raison de l’inversion du calendrier démocratique depuis 2002, c’est-à-dire des législatives suivant immédiatement la Présidentielle, et donc nettement boudées pour cette raison », rappelle Vincent Merlin, on vote désormais en effet plus pour élire les eurodéputés, comme le 9 juin l’a confirmé que pour les députés nationaux. Mais il y aura probablement un coup d’arrêt historique dimanche à cette tendance. En 2022, il y avait déjà eu une légère remontée de la participation – sous la barre des 50 % depuis 2017 – avec 48,01 % de votants au 1er tour (+ 0,3 % par rapport à 2017). Remontée carrément plus nette au 2e : 44,15 %, soit + 3,2 %. Avec 60, 65, 70 % de participation, les cartes se brouillent fortement.

Rappelons ce fait essentiel : aux législatives, il faudra dimanche atteindre 12,5 % des inscrits sur les listes électorales d’une circonscription pour être qualifié au second tour.

Vincent Merlin, directeur CNRS, chercheur à l’Université de Caen Normandie

« Rappelons ce fait essentiel : aux législatives, il faudra dimanche atteindre 12,5 % des inscrits sur les listes électorales d’une circonscription (qu’ils soient venus voter ou non donc, Ndlr) pour être qualifié au second tour. Ce qui signifie qu’avec environ 20 % des voix exprimées, vous êtes qualifiés. La probabilité de nombreuses triangulaires à l’issue du vote dimanche est très forte. Et cela fait une grosse différence avec 2022 où même avec plus de 20 % des suffrages exprimés vous étiez souvent éliminés », souligne Vincent Merlin. En 2022, aucune triangulaire dans la Loire à l’issue du 1er tour, comme en 2017 (d’autant que la participation y fut moindre qu’en 2022) et pas parce que des 3e s’étaient retirés. Il y a 2 ans en effet, sur les 12 qualifiés (2 x 6 circonscriptions), seule la moitié était dans les « clous » théoriques de 12,5 % d’inscrits : Andrée Taurinya (LFI) et son adversaire Renaissance Jean-Michel Mis dans la 2e circonscription, Dino Cinieri (LR) dans la 4e, Antoine Vermorel Marques (LR) dans la 5e, Julien Borowczyk (Horizons) face à Jean-Pierre Taite (LR) dans la 6e. Personne donc dans la 1ère et la 3e !

Que décideront les 3es qualifiés dimanche soir ?

Précision : quand les 12,5 % ne sont atteints par aucun candidat, les deux premiers sont automatiquement qualifiés. Des scores de près de 22 % des suffrages exprimés n’étaient donc pas suffisants pour être du second tour en 2022. Ce sera donc très probablement différent dimanche. Reste à savoir, c’est l’essentiel, ces deux inconnues qui se dévoileront dimanche soir : l’augmentation de la participation, d’une part, va-t-elle profiter à la gauche ou au RN, voire au camp présidentiel ? D’autre part, le succès RN aux Européennes 2024 a-t-il capté massivement une adhésion en progression ou de circonstances ? Sur ce dernier questionnement, « probablement un peu les deux », ne tranche pas Vincent Merlin à qui on ne peut pas reprocher la réponse de Normand qu’il est au regard du très grand flou, peut-être même inédit, dans lequel nous plonge ce scrutin.

Dans son analyse de la Loire effectuée avant e dépôt de candidatures, l’universitaire ne voyait pas comment les candidats présidentiels pourraient s’en sortir à Saint-Etienne (il n’y a d’ailleurs finalement que Quentin Bataillon) dans le contexte que nous connaissons. Moins évident pour la 3e en revanche. Spécificité valable pour Auvergne-Rhône-Alpes et particulièrement, au sein de celle-ci, la Loire : la région est un bastion de résistance pour les LR qui y compte un bon quart de leur soixantaine de députés élus en 2022. Trois rien que dans notre département sur six circonscriptions, dont deux nouveaux élus et un réélu avec des scores approchant les 26 % au 1er tour là où ils l’ont été (4e, 5e et 6e) avec un RN nettement distancé. Alors que quelques semaines plus tôt, la candidate LR à la Présidentielle Valérie Pécresse réalisait un tout petit 4,8 % à l’échelle de la Loire ! « Il ne faut pas sous-estimer le succès que peut apporter le fait d’être une figure locale, reconnue au sein du territoire amenant des comportements différents selon les élections vis-à-vis du même parti », souligne Vincent Merlin.

De quoi brouiller un peu plus visibilité et pronostics. C’est encore plus le cas lorsque l’on songe à l’attitude potentielle des uns et des autres – y compris à l’intérieur d’une alliance bigarrée comme le Front populaire – en cas de triangulaires : Maintien ? Abandon mais en appelant à voter qui ? Que feront les LR qui arriveraient 3es mais ayant atteint la jauge qualifiable face un RN et un candidat Nouveau front Populaire devant eux au 1er tour ? Et inversement ? Y aura-t-il une décision différente selon que l’on soit insoumis, écologistes, socialiste ou communiste ? Et le RN lui-même : est-il capable de se désister pour un LR avec « sincérité » ou au contraire pour simplement mettre le feu ? Enfin, au centre, que feront, aussi, des candidats du camp présidentiel qui arriveraient 3es… On sait, ça fait beaucoup de questions. Il convient de les avoir à l’esprit.  

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    07.07.2024 21:30

    C’est la fin de ce live consacré au second tour des élections législatives. La rédaction vous remercie et vous souhaite une excellente soirée.

    21:29

    Gabriel Attal annonce qu’il remettra sa démission lundi matin.

    21:26

    Des manifestants antifascistes se sont réunis à partir de 20 heures 30 place du Peuple.

    Pour l’instant, le cortège se déplace dans le calme.

    21:09

    2ème circonscription : Andrée Taurinya réélue

    C’était l’une des deux seules triangulaires du département. Avec 48,73 % des voix, Andrée Taurinya est réélue dans la 2ème circonscription de la Loire, devant Hervé Breuil (RN) avec 28,54 % et Eric Le Jaouen pour l’UDI (22,73 %).

    4ème circonscription : Sylvie Bonnet arrive en tête

    La candidate LR Sylvie Bonnet est élue avec 55,42 % des voix, devant le candidat RN Gerbert Rambaud (44,58 %).

    21:07

    A peine plus qu’au tour précédent : 66,32%

    21:05

    Résultats complets 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) est élu avec 60,39 % des voix exprimées face à Marie Simon (Rassemblement National) : 39,61%.

    66,75 % de votants ici pour le 2e tour

    20:49

    5ème circonscription (Roannais) : résultats complets

    Dans la 5ème circonscription, le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques est réélu, à la majorité absolue (51,11 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (37,54 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (11,35 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:46

    5e circonscription (Roannais)

    Communiqué d’Yves Nicolin, maire LR de Roanne :

    « Je félicite Antoine VERMOREL-MARQUES pour sa réélection, avec un score plus qu’honorable dans notre circonscription dont à Roanne. Le roannais fait honneur au pragmatisme contre le dogmatisme. Dans notre ville de Roanne, Antoine VERMOREL-MARQUES réalise un score de près de 50% avec une chute brutale du candidat du Front populaire à moins de 18% (11,35 %, Ndlr). Quant au RN il élargit son électorat à 32%. »

     

    Je suis heureux pour Antoine VERMOREL-MARQUES, mais je suis inquiet pour l’avenir de notre pays qui n’a pas réussi à dégager une majorité avec trois blocs inconciliables. A trois ans de la présidentielle, nous avons un pays ingouvernable avec le risque d’entrainer une élection présidentielle explosive.

     

    L’heure est donc au compromis afin de trouver un équilibre impossible pour éviter de donner les clés aux extrêmes.

     

    20:39

    Résultats par circonscription à cette heure :

     

    1ère circonscription

    Résultats partiels (79,45 % des inscrits)

    Pierrick Courbon (NFP) : 59,24 %

    Marie Simon (RN) : 40,76 %

     

    2ème circonscription

    Résultats partiels (71,43 % des inscrits)

    Andrée Taurinya (NFP) : 49,03 %

    Hervé Breuil (RN) : 28,91 %

    Eric Le Jaouen (UDI) : 22,06 %

     

    4ème circonscription

    Résultats partiels (91,43 % des inscrits)

    Sylvie Bonnet (LR) : 54,87 %

    Gerbert Rambaud (RN) : 45,13 %

     

    5ème circonscription

    Résultats partiels (81,43 % des inscrits)

    Antoine Vermorel Marques (LR) : 51,31 %

    Sandrine Granger (RN) : 38,85

    Ismael Stevenson (LFI) : 9,85 %

    20:30

    Résultats complets dans la 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,45 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,54 %. Il est réélu

    68,36 % de participation ici.

    20:26

    5ème circonscription (Roannais)

    Dans la 5ème circonscription, c’est le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques qui est arrivé en tête, à la majorité absolue (51,02 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (39,2 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (9,78 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:22

    Résultats partiels 4e circonscription (Ondaine /Haut Forez / Pilat)

    La députée sortante Sylvie Bonnet (LR) serait réélue avec 54,97 % des suffrages exprimés contre 45,03 % pour Gerbert Rambaud (Debout La France / RN)

    20:20

    Pierrick COURBON élu Député de la Loire avec 60,43% des suffrages exprimés

    Le communiqué du PS Loire vient de tomber. Déclaration du président de la fédération Johann Cesa :

    « Avec un score de 60,43 %, et plus de 24 000 voix, notre candidature termine en tête dans 4 des 6 communes de la 1ère circonscription. Sur la seule Ville de Saint-Étienne, nous recueillons près de 67 % des suffrages exprimés, un score historique pour le Nouveau Front Populaire en dépit du « ni-ni » assumé de la majorité municipale. Ce score, combiné avec la réélection de la Députée NFP de la 2ème circonscription, constitue un formidable point d’appui et un motif d’espoir pour l’avenir. Ce score sans appel est tout d’abord une formidable reconnaissance de la campagne menée avec toutes nos équipes depuis près d’un mois sur l’ensemble de la circonscription. Elle récompense aussi le travail de terrain réalisé depuis de nombreuses années au service de ce territoire et de ses habitants. »

    Au niveau national, le Nouveau Front Populaire déjoue tous les sondages et sera, dans la diversité de ses composantes, la première force politique, démocrate et républicaine, de la nouvelle Assemblée Nationale.Dans ce contexte incertain, notre responsabilité est immense. Nos portons l’espoir et les aspirations à un changement profond de la politique menée de toutes les électrices et de tous les électeurs qui nous ont apporté leur confiance. Nous devrons nous en montrer dignes et être à la hauteur de l’enjeu historique qui est devant nous, en apportant des réponses rapides et concrètes aux inquiétudes des Françaises et des Français, ainsi qu’aux problématiques de pouvoir d’achat et de justice sociale fortement exprimées lors de cette campagne. Les prochains jours seront cruciaux pour former une alliance politique capable de gouverner sur la base du contrat de législature arrivé en tête dans les urnes ce soir.Comme je m’y suis engagé lors de cette campagne, je serai, dès demain, un Député de combat au service de toutes les habitantes et de tous les habitants de notre circonscription, au service de toutes les communes, premier défenseur de notre territoire à Paris.

     

     

    20:17

    Résultats partiels (64,89 % de dépouillement) 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,87 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,13 %. Il est très probablement réélu

    Sur ce secteur, le candidat de gauche Vincent Bony  (PC, Nouveau Front populaire) a retiré sa candidature, étant placé en 3ème position.

    20:16

    Jean-Pierre Taite réélu dans la 6ème circonscription

    Le député sortant Jean-Pierre Taite (LR) l’emporte dans la 6ème circonscription de la Loire avec 55,17 % des voix, contre 44,83 % pour son adversaire RN, Grégoire Granger.

    20:11

    En attendant de vous donner des résultats détaillés circonscription par circonscription, il n’y aurait pas de députés élus RN dans la Loire.

    20:09

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription

    Eric Le Jaouen (UDI/ LR) arrive 3e avec un score très proche de son 1er tour : 22,39 %

    20:09

     

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription (Saint-Etienne)

    Andrée Taurinya (LFI) (Nouveau Front Populaire) serait élue avec 48,56 % des voix face à Hervé Breuil (Rassemblement National) : 29,05 %

    20:07

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) serait élu avec 59,64 % des voix face à Marie Simon (Rassemblement National) : 40,36 %

    20:04

     

    Selon les mêmes estimations nationales,

    57 à 67 députés pour les LR/UDI

    8 députés pour les UDI/DVD

    8 à 11 députés estampillés

    20:03

    Contre toute attente, le NFP arrive en tête

    Le Nouveau Front populaire remporterait entre 175 et 205 sièges, selon une estimation Ipsos-Talan, contre entre 150 et 175 députés pour Ensemble ! et entre 115 à 150 sièges pour le RN et ses alliés.

     

    19:46

    75,01 % de participation dans la Loire

    Selon les derniers chiffres communiqués par la Préfecture, la participation dans la Loire s’élève à 75,01 %. En 2022 au second tour, il était de 44,21 %.

    17:05

    Taux de participation de 59,61 % à 17 heures

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 59,61 %. C’est 20 points de plus que pour le second tour de 2022 à la même heure (39,04 %). Le département suit ainsi de près la tendance nationale avec un taux de participation de 59,71 % à l’échelle de la France, un record depuis 1981.

    Dans notre département, la participation est en hausse de deux points par rapport à la semaine dernière (57,79 %).

    12:05

    28,87 % de participation dans la Loire à midi

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 28,87 %, c’est autant qu’au 1er tour à la même heure (28,36 %) et 7 points de plus qu’en 2022 (21,35 %).

    Au niveau national il est pour l’heure de 26,63 % contre 18,99 % en 2022. Visiblement, on se dirige encore vers une forte participation pour ce second tour.

    03.07.2024 9:51

    Bienvenue dans ce Live consacré au Second tour des élections législatives

    Suivez en temps réel les résultats du second tour des élections législatives dans les six circonscriptions du département de la Loire. Résultats dévoilés à partir de 20 h et suivi tout au long de la journée du taux de participation.

    S'inscrire à la newsletter
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne