L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Covid-19 : des tests massifs dans la Loire

• 14 décembre 2020 • Nicolas Bros
0
257 vues

Saint-Étienne et la Loire vont être testées de manière massive contre la Covid-19. Tout d’abord, entre le 16 et le 23 décembre, ce sont 190 centres de dépistage qui vont être déployés dans le département de la Loire, dans le cadre du dispositif voulu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ensuite, c’est l’État qui mettra en place en janvier puis février des campagnes de dépistage à grande échelle dans la préfecture ligérienne. Des tests gratuits et sur la base du volontariat.

Les Ligériens vont pouvoir se faire tester et les Stéphanois plusieurs fois… Pas moins de trois campagnes massives de tests de dépistage de la Covid-19 vont être déployés successivement à Saint-Etienne.

La Région teste d’abord…

La première concernera tout le département et même la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Voulue par son président, Laurent Wauquiez, cette gigantesque opération de testing va être mise en place dans l’ensemble des départements de la Région entre le 16 et le 23 décembre. Dans la Loire, ce sont près de 200 centres qui vont être aménagés. « Notre campagne sera accessible à tous, explique Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la Loire, près de 200 centres de prélèvement participeront à l’opération partout dans le département, dans les villes comme dans les territoires plus ruraux. Personne ne sera oublié, tous les habitants qui le souhaitent pourront se faire tester. Le test n’est pas un remède miracle, mais c’est toujours une protection supplémentaire pour protéger nos proches. » L’ex-président des Républicains a précisé vendredi dernier les modalités de cette campagne de tests PCR et antigéniques, « dont la fiabilité a été reconnue par la Haute Autorité de Santé et qui permettent d’obtenir un résultat en 30 minutes. » Cette initiative de Laurent Wauquiez avait été qualifiée d’« effet d’annonce » par le ministre de la Santé, Olivier Véran.

…l’État ensuite

Parallèlement, la ville de Saint-Étienne a été désignée parmi les zones dans lesquelles l’État va déployer ses premiers dépistages à grande échelle. Si au Havre et dans les Ardennes, le dispositif est mis en place dès cette semaine, il faudra attendre la mi-janvier pour voir le premier volet de ces tests massifs étatiques à Saint-Étienne. Un second volet étant prévu quant à lui quelques semaines plus tard. « Ces opérations sont organisées main dans la main avec les collectivités territoriales, en lien avec les préfets et les agences régionales de santé (ARS) » expliquait jeudi dernier le ministre de la Santé. Mais plusieurs inconnues demeurent à propos de ces vagues de tests, comme l’expliquait déjà Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, dans un courrier datant du 4 décembre dernier : « La Région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de conduire une campagne de dépistage massif du virus en décembre. L’ARS est, d’après les informations transmises par la Région, associée étroitement à ces opérations. D’après le cahier des charges du gouvernement (…) il est écrit qu’un territoire n’est éligible que si « aucune autre opération de ce type n’a encore été lancée » ».

Reste également à savoir si les tests antigéniques de la spin-off stéphanoise de l’Institut Pasteur, BioSpeedia, mis au point avec le CHU de Saint-Étienne seront au rendez-vous de cette seconde phase de tests massifs. Là où ils ont été recalés par la Région.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS