L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Covid-19 : la situation se dégrade dans Saint-Étienne Métropole

• 2 octobre 2020 • Nicolas Bros
0
302 vues

Comme Paris, Lille, Lyon, Grenoble ou Toulouse, Saint-Étienne pourrait passer en zone d’alerte maximale, comme le sont actuellement la métropole Aix-Marseille et la Guadeloupe, dans les prochains jours si la situation sanitaire se dégrade encore.

Les indicateurs ne sont pas bons. Avec un taux d’incidence de 223 cas positifs sur 100.000 habitants, la métropole stéphanoise connaît une augmentation rapide de cette donnée. Le 25 septembre, ce taux d’incidence était à 180 pour 100 000. Une augmentation qui fait figurer Saint-Étienne parmi les 6 métropoles françaises qui pourraient passer en zone d’alerte maximale avec Lyon, Grenoble, Paris, Lille et Toulouse.

Une situation mise en lumière par le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors de son point presse hebdomadaire hier jeudi 1er octobre. Comme à Lyon ou Grenoble, « on constate une incidence qui augmente, y compris chez les personnes vulnérables, a expliqué le ministre. Nous avons informé les maires que si les mesures mises en place depuis la semaine dernière n’ont pas suffisamment d’effet sur les indicateurs épidémiques et particulièrement sur les entrées en réanimation, nous pourrions être conduits à placer ces territoires en zone d’alerte maximale. Nous demandons aux maires, aux préfets et aux directeurs généraux des agences régionales de santé de ces territoires de poursuivre les échanges. À date, il n’y a pas lieu de placer ces métropoles dans les zones d’alerte maximale. »

Évolution des indicateurs épidémiologiques dans Saint-Étienne Métropole depuis le 15/07/2020 © Capture d’écran du point presse du ministre Olivier Véran jeudi 1er octobre

Le président de Saint-Étienne Métropole entre inquiétude et espoir

Gaël Perdriau, président de Saint-Étienne Métropole, devait échanger avec le ministre de la Santé ce vendredi matin. Sur BFM TV, hier soir, l’édile stéphanois exprimait son inquiétude face à l’accélération de la dégradation de la situation à Saint-Étienne. « Nous sommes en alerte juste avant ce passage qu’il est peut-être encore temps d’éviter, explique Gaël Perdriau. Ce matin (jeudi matin, NDLR), nous n’avons pas été conviés à Matignon avec les 5 autres villes car les chiffres n’étaient pas aussi alarmistes. Puis la situation s’est fortement dégradée dans la journée. J’espère que la prise de conscience collective pourrait nous éviter de basculer dans des mesures beaucoup plus fortes, venant impacter la vie sociale.« 

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS