L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Deux courriers anonymes adressés à la présidente de l’université

• 18 septembre 2020 • Nicolas Bros
0
162 vues

La présidente de l’Université Jean Monnet (UJM) de Saint-Étienne, Michèle Cottier, dévoile deux courriers anonymes reçus en l’espace de trois jours, qu’elle qualifie d’« injurieux et orduriers » . Elle a décidé dans la foulée de saisir le procureur de la République sur ce sujet.

Les mots sont très durs. Deux courriers anonymes ont été envoyés à la présidente et aux administrateurs de l’UJM. Michèle Cottier, la présidente est notamment traitée de « dictateure ». Elle a décidé de saisir le procureur de la République et de dévoiler le contenu de ces envois.

La Présidente dénonce également dans un message adressé à l’ensemble de la communauté universitaire, la « violence », qui, « contraire aux valeurs universitaires menace notre vie collective. » Elle souligne également dans cet écrit que « chacun et chacune d’entre vous pourra naturellement juger du niveau de la dictature dans un établissement qui vit avec l’expression publique permanente d’une opposition au projet que je porte comme présidente réélue démocratiquement ». Elle en appelle enfin « aux responsabilités de chacune et chacun, opposant ou adhérant au projet de l’Université cible de Lyon Saint-Etienne, afin d’œuvrer à ses côtés pour maintenir la sérénité, seule condition pour que le débat démocratique soit garanti. »

Ces deux courriers anonymes arrivent alors que l’Université connaît une rentrée particulière entre crise sanitaire à gérer et projet de fusion IDEX avec l’université de Lyon qui fait débat.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS