Saint-Étienne
jeudi 1 décembre 2022
00:41
Soutenez IF

Devant Novaciéries, la Dup est déclarée

0
1370 vues

La Ville de Saint-Chamond a obtenu de l’Etat une déclaration d’utilité publique (DUP) sur une série de bâtiments situés essentiellement le long des rues Saint-Etienne et Gambetta au nord de Novaciéries. Au programme d’ici 2025-2026 sur un peu plus d’une centaine de mètres : démolitions, aérations, conservation et constructions.  

D’ici 4 ans, exit la plupart du bâti : les lieux devraient être végétalisés et leur esthétique améliorés. ©If Media/Xavier Alix

« Quand la préfète est venue visiter la première fois Novaciéries, c’était en novembre 2020, en sortant de la Hall in One, elle a immédiatement saisi », raconte Jean-Luc Degraix, adjoint à l’urbanisme de Saint-Chamond. Pour la municipalité actuelle, comme les précédentes d’ailleurs, c’est une évidence. Face au parvis du Hall in One de Novaciéries, quand on parle de renouvellement urbanistique et d’entrée de ville rénovée, la série de bâtiments de l’autre côté des rues de Saint-Etienne et Gambetta pour beaucoup vétustes et sous-occupés fait tache. A l’exception, il est vrai, d’une maison individuelle bien tenue et d’un vieil immeuble en briques, élément présentant un intérêt patrimonial des ateliers désaffectés de Lathuillière, répartis de part et d’autre de la rue Jules-Duclos.

Une rue Jules-Duclos d’ailleurs amenée à devenir piétonne à terme, rappelle Jean-Luc Degraix. Car l’objectif est le même depuis le lancement de la ZAC Novaciéries : améliorer l’esthétique et l’attractivité du secteur oui mais aussi le connecter au centre-ville si proche et pourtant encore si coupée par des axes de circulation peu propices aux déambulations. C’est, une fois de plus, Epora qui est à l’œuvre pour récupérer la maîtrise foncière avant, l’œuvre de démolition effectuée, de revendre les terrains à Saint-Chamond pour que la Ville puisse y mener son projet d’aménagement. L’établissement public est d’ailleurs déjà propriétaire d’une petite partie des bâtiments visés sur une centaine de mètres le long rues de Saint-Etienne et Gambetta ainsi qu’un des deux immeubles mitoyens intégrés eux aussi à la Dup au bout de la rue Maurice-Bonnevialle, face à la place Jean-Monnery.  

« Seules quatre familles habitent la zone en DUP »

Adjoint à l’urbanisme, Jean-Luc Degraix tenant l’arrêté de DUP sur le parvis d’Hall in One. Dans son dos, un des immeubles qui sera détruit. ©If Media/Xavier Alix

A noter que des démolitions ont d’ailleurs déjà été effectuées rue de Saint-Etienne par Epora les années précédentes. Mais l’essentiel reste à faire et avant cela, à acheter. Aussi, les négociations à l’amiable avec certains propriétaires piétinants, il a fallu passer par une DUP sur l’ensemble de la zone accordée par un arrêté préfectoral le 4 juillet juillet, le projet d’aménagement voté en mai 2021 ayant été remanié en mars derniers pour satisfaire des recommandations de l’architecte des bâtiments de France (ABF). Déjà transmises officieusement, les offres officielles d’Epora, calées sur les estimations de France Domaine, devraient être officiellement adressées aux propriétaires à la rentrée. S’ils ne les acceptent pas, le montant à leur accorder sera alors fixé par la Justice.     

« Sur l’ensemble, des occupants, propriétaires ou non, il y en a très peu fait. Quatre familles au total. On est autour de 60-70 % de vacance pour ce qui est des logements, détaille Jean-Luc Degraix. Un immeuble entier est vide et fait l’objet d’un arrêté de péril : celui où il y avait en rez-de-chaussée le magasin Thollot bien connu des Saint-Chamonais. C’est beaucoup plus difficile et dommage pour cette maison individuelle au milieu de tout ça, coincée entre deux immeubles et habitée par les mêmes personnes depuis 50 ans même s’ils savent bien depuis 10 ans ce qui allait arriver. Epora les accompagnera, comme les autres, pour trouver une solution de relogement qui leur conviendra. Ils ont encore du temps devant eux. »  D’autres bâtiments concernés par la Dup ne sont plus ou n’ont jamais été des logements : ici, il s’agit d’un stockage de matériaux.

Les démolitions pourraient être effectuées début 2024

Seul bâtiment de la DUP qui ne sera pas rasé : l’ex usine de Lathuillière en briques datant de 1882 selon le fronton. ©If Media/Xavier Alix

Là, il y a les locaux d’une petite entreprise en activité : Colomb Métallerie située 30 rue Jules-Duclos (la DUP est valable sur plusieurs dizaines de mètres au nord des rues de Saint-Etienne et Gambetta). Il faudra qu’elle déménage mais de toute façon, « pour la logistique de ses activités, ce n’était pas évident dans cette zone », remarque Jean-Luc Degraix. Il y a, enfin, les ateliers désaffectés et la maison avec (dont l’ABF n’a identifié aucun intérêt patrimonial) de Lathuillière déjà cités plus haut. L’ensemble de ces bâtiments – comme les deux situés au bout de la rue Maurice-Bonnevialle – devrait donc être rasé. Seule exception : l’élégant immeuble en briques de Lathuillière qui sera valorisé et à qui il faudra trouver une « occupation d’ordre public » à ses 1 000 m2. Dans le meilleur des cas, « si tout se passe bien », les démolitions démarreront début 2024.

La municipalité deviendra alors propriétaire et pourra mettre en œuvre un projet à plusieurs millions d’euros qu’elle espère réalisée avant la fin du mandat. En quoi consiste-t-il ? D’abord à verdir et aérer. Une placette arborée remplacera Lathuillière donnant plus de perspective en direction du centre. Ailleurs, une large allée verte sera aussi aménagée tout le long de l’axe de circulation Saint-Etienne/Gambetta (quelques places de stationnement seront aussi créées). Et ce n’est qu’en retrait de celle-ci que sera construit trois petits habitats collectifs (probablement en R +2) : une quarantaine de logements au maximum en accession à la propriété avec parking en sous-sols. « On peut imaginer quelques services et commerces en rez-de-chaussée sur des surfaces de 100-150 m2 dont on manque et pour lesquelles des investisseurs nous sollicitent », assure Jean-Luc Degraix.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter