L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Effectifs de police nationale à Saint-Étienne : la question divise

• 17 février 2021 • Nicolas Bros
0
303 vues

Catherine Seguin, préfète de la Loire, et Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, n’ont pas le même avis sur le nombre de policiers nationaux présents à Saint-Étienne.

La question des effectifs policiers fait débat, notamment dans le secteur de Loire Sud. Nous en parlions en décembre avec notre dossier en deux parties consacré à la situation très complique dans l’Ondaine. Du côté de Saint-Étienne, les positions restent divergentes entre l’État et la municipalité sur le nombre de policiers nationaux présents sur la CSP (Circonscription de sécurité publique) de Saint-Étienne.

« Le compte n’y est pas » selon Gaël Perdriau

Dans un dossier consacré à ce thème paru chez nos confrères du Progrès, la préfète de la Loire Catherine Seguin a déclaré : « La CSP de Saint-Etienne dispose aujourd’hui d’effectifs suffisants au regard de l’activité des services et du niveau de délinquance constaté ».

Une phrase qui n’a pas manqué de faire réagir le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau. Ce dernier estime que le « compte n’y est pas », arguant que « les effectifs de la police nationale ne sont pas suffisants. Depuis 2014, les différents gouvernements, qui se sont succédé, se sont tous engagés à accroître les effectifs de la police nationale sans que ceci soit suivi dans les faits. » Selon l’édile, « il manque concrètement  90 policiers nationaux sur les 120 promis par l’Etat en 2016. Nous les attendons toujours. Quant aux arrivées ces dernières années, elles ne compensent même pas les départs à la retraite. »

Il met également en avant le fait qu’en janvier 2019, Gérard Collomb alors ministre de l’Intérieur, avait promis la venue de 25 policiers dans le cadre de la mise en place de la police de sécurité du quotidien. Là encore, Gaël Perdriau avance que « Saint-Etienne n’a accueilli, en septembre 2020, que 15 agents supplémentaires soit 10 de moins que ceux initialement prévus, ce qui porte le déficit à 100 agents. » Le maire détaille aussi que la police municipale a, quant à elle, vu ses effectifs doublés depuis son élection de 2014, avec aujourd’hui 161 policiers municipaux (source : site de la Ville de Saint-Étienne). « Ce qui fait de notre police municipale, la 8e de France par ses effectifs » conclut le maire.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS