L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Enseignant décapité : un rassemblement à Saint-Étienne

• 18 octobre 2020 • Nicolas Bros
0
144 vues

L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vendredi, a suscité une vive émotion en France. La preuve avec les nombreux rassemblements organisés ce dimanche dont un à Saint-Étienne.

Carte des rassemblements en hommage à Samuel Paty à travers la France © Capture d’écran Google Maps

Comme dans de nombreuses villes de France aujourd’hui, un rassemblement est organisé en hommage à Samuel Paty, professeur assassiné ce vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. « La FSU appelle à un rassemblement unitaire en hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, assassiné pour avoir exercé son métier » précise le syndicat SNES-FSU (Syndicat National des Enseignements de Second degré) de la Loire. Ce dernier est prévu aujourd’hui à 17h devant la Préfecture située Place Jean-Jaurès.

Après l’assassinat de notre collègue, nous appelons à des rassemblements unitaires et respectueux :- dimanche 18…

Publiée par SNES-FSU Loire sur Samedi 17 octobre 2020

Quelques réactions dans la Loire

Côté réactions à ce nouvel attentat, elles sont nombreuses en France entière mais également dans la Loire.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, explique que « c’est un assassinat terroriste, politique, religieux, islamiste, odieux, sauvage et effroyable. Un enseignant a été sauvagement assassiné pour avoir appris la liberté d’expression à ses élèves. (…) L’obscurantisme et la violence ne nous diviseront pas. Cette gangrène de l’islamisme radical doit être combattue sans limite.Je tiens à saluer la mémoire de la victime, ce professeur, ce père de famille et à faire part à ses proches de toute ma solidarité. »

Pour Georges Ziegler, président du Département de la Loire : « assassiné parce qu’il faisait son métier, ce professeur d’histoire, comme tous les autres enseignants de notre pays, était un symbole de notre République. Viser un professeur, c’est atteindre la liberté de pensée et la laïcité qui constituent l’ADN de notre pays. Nous nous devons de faire preuve de la plus grande unité et de la plus grande solidarité. Cela passe par le renforcement des piliers de notre éducation : tolérance, ouverture à l’autre, respect, vivre ensemble. »

Régis Juanico, député de la Loire (génération S) s’interroge : « son « crime » ? Avoir montré la semaine dernière des caricatures de Mahomet pendant un de ses cours. Le terrorisme islamiste fait une nouvelle victime et cela n’inspire que dégoût et tristesse. Mes pensées vont à cet enseignant, sa famille et tous les personnels de l’Éducation nationale meurtris au plus profond d’eux-mêmes. »

Tandis que Jean-Michel Mis (député LREM de la Loire) appelle quant à lui à se rassembler en ce dimanche après-midi : « Je participerai cet après-midi, en tant qu’élu de la République, à l’appel lancé par les organisations représentatives des personnels de l’Education Nationale. Tous unis pour la laïcité et la liberté d’expression. »

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS