Saint-Étienne
dimanche 14 août 2022
08:00
Soutenez IF

Florent Pigeon est le nouveau président de l’Université Jean-Monnet

0
1812 vues

Suite aux élections pour le renouvellement des conseils centraux de l’Université Jean Monnet (UJM) Saint-Étienne les 28 et 29 avril dernier, Florent Pigeon a été élu président lors du conseil d’administration qui s’est tenu ce jeudi 20 mai. L’ancien adjoint à l’urbanisme de Maurice Vincent a été élu à une large majorité avec 29 voix pour sur 33 votants. Son mandat va durer 4 ans.

Florent Pigeon avait été un des enseignants-chercheurs du collectif luttant en 2020 contre la « fusion » avec des universités lyonnaises dans le cadre du projet Idex. Photo fournie par l’université Jean-Monnet.

Florent Pigeon, 53 ans est physicien, professeur des Universités. Il enseigne à l’Ecole d’ingénieurs de l’UJM, Télécom Saint-Étienne. Au niveau de la recherche, il conduit son activité au sein du laboratoire Hubert Curien (UJM/ CNRS), département « optique, photonique, surfaces ». Il a intégré l’université Jean-Monnet en 1994, comme nommé maître de Conférences à l’UJM.

Il fut longtemps un acteur de la politique locale. Florent Pigeon fut, en effet, l’adjoint PS du maire Maurice Vincent (lui même universitaire et président de Jean-Monnet de 1997 à 2002) en charge de l’urbanisme de 2008 à 2014. Il avait songé à se présenter au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, aux municipales 2020 avant de renoncer.

Florent Pigeon, frondeur contre la fusion de Jean-Monnet avec Lyon

L’enseignant-chercheur avait fait partie d’un collectif, puis mené une liste, opposée au projet de la direction précédente sur des nouveaux statuts de l’université. Ceux-ci auraient lié de plus près l’université stéphanoise avec des établissements de Lyon (Lyon I, Lyon III et l’ENS Lyon) dans le cadre du projet Idex. Florent Pigeon avait d’ailleurs démissionné de ses fonctions de vice-président de l’université en raison du projet.

Pour les frondeurs, ces nouveaux statuts auraient signifié la fin de l’université stéphanoise, devenant un simple campus décentralisé de Lyon. Ils avaient obtenu cet automne en conseil d’administration, une large majorité de votants refusant l’Idex. La présidente de l’Université Jean-Monnet, Michèle Cottier, avait donné, du coup, sa démission, en novembre.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter