L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Les Villes amies des aînés ont choisi Saint-Etienne

• 29 avril 2021 • Xavier Alix
0
264 vues

La Ville adhère au Réseau francophone des villes amies des aînés depuis 2016. C’est elle qui doit accueillir le prochain colloque et l’assemblée générale de l’association les 1er et 2 juillet.

La Comète (l’ex-Comédie) doit accueillir l’événement. Photo ©Vero Martin / If media

« Nous espérons simplement que les conditions sanitaires leur permettront de découvrir notre belle ville », note le maire Gaël Perdriau. 250 élus et fonctionnaires sont en effet – théoriquement – attendus les 1er et 2 juillet à Saint-Etienne pour le colloque annuel et l’assemblée générale du Réseau francophone des Villes amies des aînés (RFVAA).

La Comète accueillera cet événement autour des aînés

Une association créée en 2012 et présidée par François Rebsamen, maire PS de Dijon. Elle découle du réseau mondial des villes et communautés amies des aînés lancé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) 2 ans plus tôt. Elle compte 173 membres, pour l’essentiel des municipalités. Son objectif : inciter les territoires à mieux s’adapter aux besoins des aînés. Et plus largement, répondre aux défis de la transition démographique en partageant initiatives et expertises.

Nicole Aubourdy, adjointe municipale chargée des seniors, est membre de son bureau depuis 2020. Elle a proposé la candidature de Saint-Etienne pour accueillir l’événement annuel. Ce sera à La Comète avec la participation du professeur Régis Gonthier. Titulaire de l’Académie nationale de médecine, ce professeur des universités né à Saint-Chamond, est praticien hospitalier de gériatrie et biologie du vieillissement depuis 1993. Il coordonne le pôle gériatrie et médecine interne depuis sa création en 2007 au CHU. 

Tout est prêt pour un événement virtuel si besoin

Saint-Etienne pourra aussi faire valoir ses initiatives dans le domaine. Comme le Gérontopôle ou encore la Cité des aînés. « Nous aurons de nombreuses tables rondes, conférences et ateliers, annonce Nicole Aubourdy. De quoi partager les différentes stratégies et expériences en la matière. En particulier autour du bien vivre chez soi. Ainsi que de l’aménagement de l’espace public.»

En cas d’impossibilité physique en raison de la pandémie, tout est prêt pour un événement virtuel, précise la Ville de Saint-Etienne. Hormis son adhésion à l’association, la municipalité a accordé une subvention de 5 000 euros pour aider à l’organisation du colloque.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS