Saint-Étienne
lundi 30 janvier 2023
05:20
Soutenez IF

Licenciement de Pierre Gauttieri : côté Ville de Saint-Etienne, l’indemnité sera de « 20 500 € »

1
1017 vues

Cette première moitié de semaine est décidément riche en « déblocages » d’infos… Lundi, au conseil municipal stéphanois, l’affaire lancée par Mediapart fin août était bien sûr sur la table. Une question orale déposée par le groupe d’opposition Saint-Etienne Demain a permis d’enfin obtenir une réponse officielle de la majorité sur l’indemnité de départ de l’ex directeur de cabinet Pierre Gauttieri. Du moins en ce qui concerne la Ville…

Capture écran mediapart
©Mediapart

« Faux et fantaisiste ». C’est ainsi que la direction commune des services presse des deux collectivités (Ville et métropole) avait qualifié le total de près de 100 000 € attribué par plus d’une source comme montant – Ville et Métropole cumulées – des indemnités de licenciement accordées à Pierre Gauttieri. Une fausse information, sans aucun fondement, assure donc la majorité Perdriau, mais en circulation depuis fin septembre et les propos tenus par Éric Berlivet, maire de Roche-la-Molière au conseil communautaire. Licencié pour « perte de confiance » à la suite de la 2e salve de diffusion des enregistrements de Mediapart, l’ex directeur de cabinet commun à la Ville et la Métropole a droit, avec l’utilisation de ce motif classique en politique, à des indemnités de départ.

Lundi en conseil municipal, l’élu d’opposition du groupe Saint-Etienne Demain François Boyer a réclamé à la majorité de préciser « la date de départ effectif de Pierre Gauttieri de ses fonctions, préavis éventuel inclus » ; « d’informer le Conseil du montant des indemnités de licenciement versées par la Ville et/ou la Métropole et de la date de leur versement » ; « de préciser le support délibératif ou la décision du Maire où apparaissent ces indemnités ». Il revenait à Christiane Jodar, adjointe aux ressources humaines de répondre.

Le départ effectif de Pierre Gauttieri fixé au 5 décembre

« Nous pourrions, comme le dit le règlement du conseil transmettre ces éléments en commission. Pour plus de clarté et de transparence, nous les apportons dès ce soir, précise l’adjointe. Il s’agit de la stricte application des dispositions légales applicables sur les emplois de cabinets1, y compris au niveau du seul licenciement2. Je vous donne les éléments qui figurent sur sa lettre de licenciement datée du 5 octobre 2022. Sa date de départ sera le 5 décembre 2022, au soir. Actuellement, il est en train de solder ses congés. Ses indemnités de licenciement versées par la Ville seront exactement de 20 553,39 €. Le support délibératif sera un arrêté pris avant le 5 décembre qui sera transmis dans le cadre du contrôle de légalité à la préfecture. Pour Saint-Etienne Métropole, je vous invite à poser la question lors du prochain conseil communautaire. »

Le total dépasserait les 33 000 € en ajoutant la métropole

Au sujet des indemnités de Pierre Gauttieri liées là à Saint-Etienne Métropole, selon un article du Progrès paru en octobre, Gaël Perdriau aurait évoqué le 6 du même mois, une somme de 13 000 € devant le bureau communautaire. Ce que nous avait confirmé, par la suite, son service presse. L’ex directeur de cabinet partirait ainsi avec un total de 33 500 €. Quant à sa présence qui serait encore effective dans les murs de la mairie de Saint-Etienne comme l’a assurée lundi Saint-Etienne Demain (« il est régulièrement ici, invité à des réunions »), il n’en serait rien selon la majorité qui évoque de pures formes administratives (quand il est présent par exemple dans une liste d’employés convoqués à une réunion), sans rapport avec une présence effective.

1 La Ville met en avant le décret d’encadrement n°87 1004 du 16 décembre 1987 relatif aux collaborateurs de cabinet des collectivités territoriales.

2 La Ville fait référence au décret d’encadrement n°88 – 145 du 15 février 1988 relatif aux agents contractuels de la fonction publique territoriale.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    1 commentaire

    Bonsoir
    Nouvellement arrivé à Saint-Étienne, cette histoire sordide m’a fait tomber de ma chaise, ayant choisi (en partie ) de m’installer dans cette ville à la lecture de la profession de fois du maire et son équipe, affichée à l’office du tourisme. Quelle déception !!!
    Non seulement à propos de l’histoire en cause, mais également sa gestion, en terme de communication, ainsi que du point de vue de la défense, lamentable, pour ne pas dire suicidaire.
    Ayant ferraillé en politique pendant pas mal d’années (pour des causes), tout en étant par ailleurs consultant en communication, professionnellement, je dois dire que ce cas d’école me laisse dubitatif. Mais je suis trop neuf à Sain’té pour exprimer mon opinion plus avant.

    Pour conclure sur un point positif, cet évènement m’a permis de découvrir votre média que j’apprécie au point de m’y être abonné.

    Cordialement vôtre
    BALM

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter