L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Naissance d’un marché solidaire de produits frais et locaux à Saint-Etienne

• Nicolas Bros
0
470 vues

Le premier marché solidaire, le « Marché Pop’Solidaire », initié par la Ville de Saint-Etienne, le Secours populaire et la Chambre d’agriculture de la Loire, s’est tenu mardi 8 juin. 206 familles ont pu profiter de ce nouveau rendez-vous en se fournissant à coûts réduits en produits alimentaires frais et locaux.

Un marché solidaire en forme de marché traditionnel avec différents stands © NB / IF Saint-Etienne

Un ticket compris entre 5 et 8 euros à débourser pour de nombreuses familles aux moyens peu élevés, afin de bénéficier de produits alimentaires frais et locaux. Voilà le pari réussi du premier premier marché solidaire stéphanois s’étant déroulé ce mardi 8 juin à la salle Descours, au cœur du quartier Beaubrun. Ce projet est devenu réalité grâce au travail conjoint de la Ville de Saint-Etienne, du Secours populaire français et de la Chambre d’agriculture de la Loire.

Pour cette première, les personnes bénéficiaires devaient être adhérentes au Secours Populaire et s’être inscrites au préalable. Une fois sur place, elles pouvaient faire le plein de fruits, légumes et fromages, avec des paniers allant de 4 à 22 kilos selon le nombre de personnes présentes dans le foyer. Les 8 euros déboursés pour une famille nombreuse correspondent à 20 % du prix total du panier. Les 80 % restants sont pris en charge par la Ville de Saint-Etienne. « Cette initiative remplit plusieurs objectifs, selon Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne. Le premier est de redonner de la dignité à ces personnes en le permettant de venir faire leurs courses dans un marché semblable aux autres, ensuite de donner la possibilité à ceux qui n’en ont pas les moyens de profiter de produits frais et locaux de qualité et enfin d’associer les producteurs de notre région à ce projet. »

Au menu : carottes, fourmes ou encore des rigottes

Au menu ce mardi, on pouvait trouver des carottes, des poireaux, des oeufs ou encore de la fourme et de la rigotte. Tous ces produits étant proposés par six producteurs ligériens et distribués grâce à l’aide d’une trentaine de bénévoles du Secours populaire. « Ce sont de belles marchandises, précise Dominique Roche, responsable du Secours populaire à Saint-Étienne. L’idée de ce marché est née car cela nous dérangeait de voir des gens aller récupérer des restes pour se nourrir. Nous voulions qu’ils puissent bénéficier de produits de qualité, eux aussi. » Des denrées qu’un ancien cuisinier, bénévole du Secours populaire, accompagnait de conseils recettes.

L’idée de ce marché est née car cela me dérangeait de voir des gens aller récupérer des restes pour se nourrir. Je voulais qu’ils puissent bénéficier de produits de qualité, eux aussi.

Dominique Roche, responsable du Secours populaire à Saint-Etienne

Pour Raymond Vial, président de la Chambre d’agriculture de la Loire, ce marché correspond aussi à un signe fort envoyé par le monde paysan. « Il existe une solidarité importante dans le monde agricole. C’est une idée remarquable et nous sommes ravis d’avoir pu y participer. »

Un marché solidaire chaque mois à partir de septembre

Après avoir accueilli 206 familles lors de cette première édition, avec un peu plus de 3 t de marchandises écoulées (représentant un budget total d’environ 6 500 euros, pris en charge par la Ville), le marché solidaire reviendra tous les mois dès septembre. Si, dans un premier temps, il ne se destinera qu’aux bénéficiaires du Secours populaire français, la Ville de Saint-Etienne compte bien étendre l’initiative à d’autres associations, mais également à d’autres communes de la métropole stéphanoise.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS