L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Nomination et réélection

• 5 octobre 2020 • Nicolas Bros
0
160 vues

D’un côté, le maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole, Gaël Perdriau, va intégrer le CNLE ou Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il représentera l’AMF (Association des maires de France) sur proposition de son président François Baroin. De l’autre, Régis Juanico, député ligérien de gauche, a été réélu au poste de vice-président de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Education à l’Assemblée nationale.

« Les inégalités sociales pèsent sur la cohésion de notre République. (…) Des inégalités qui affectent aussi l’éducation, le logement, les mobilités et la santé. » C’est en ces mots que Gaël Perdriau (Les Républicains) parlait de son combat contre les inégalités dans une tribune libre publiée sur La Croix. Une mission qu’il va pouvoir désormais mener également au sein du CNLE, organisme dans lequel il est appelé à siéger au nom de l’Association des maires de France. C’est sur proposition du président de l’AMF, François Baroin, que Gaël Perdriau prend part à cette action. Le CNLE est une structure créée en 1992 et est composée de 65 membres dont 32 personnes concernées par la pauvreté et l’exclusion sociale. Selon le site officiel de cet organisme, « le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale comprend des représentants des assemblées parlementaires, des collectivités territoriales et des autres personnes morales de droit public ou privé concourant à l’inclusion sociale et à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Sa composition ainsi que les conditions de la désignation, par le Premier ministre, de ses membres et de son président sont fixées par décret en Conseil d’Etat. » Sa présidente actuelle est Fiona Lazaar, députée La République en Marche (LREM) du Val d’Oise, nommée à ce poste le 24 février dernier.

De son côté, le député ligérien, membre de Génération.s, vient d’être réélu vice-président de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Education à l’Assemblée Nationale. Bruno Studer, député LREM du Bas-Rhin, a été quant à lui renouvelé dans ses fonctions de président de la commission et trois autres vice-présidents ont été réélus : Stéphane Testé, député LREM de Seine-Saint-Denis, Cathy Racon-Bouzon, députée LREM des Bouches-du-Rhône et Constance Le Grip, députée LR des Hauts-de-Seine. « La Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation est compétente dans le champ de l’enseignement scolaire, de l’enseignement supérieur, de la recherche, du sport, de la jeunesse, de la vie associative et de la communication. »

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS