L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Projet Cité du design 2025 : une véritable « révolution » urbaine

0
1671 vues

Avec le projet Cité du design 2025, ce sont 60 millions d’euros qui vont être investis pour faire du quartier créatif stéphanois un lieu hors paire avec des expos, un hôtel, des restos, un concept store, des bars et un haut lieu de l’entrepreneuriat. Une nouvelle vie pour ce quartier où se trouvait l’ancienne Manufacture d’armes.

Vision cartographiée de ce que sera le quartier Cité du design d’ici 2025/2026 © SEM

Faire du site un lieu unique en France et en Europe

« Avec ce projet, c’est une révolution que vont connaître la Cité du design et son environnement ». Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, ne cache pas son enthousiasme. Avec le grand projet Cité du design 2025, Saint-Etienne Métropole qui va reprendre la propriété de l’ensemble patrimonial du site de la Cité du design (soient 70 000 m² de surface), souhaite donner un nouveau souffle à ce lieu parfois méconnu par les habitants. Ce mercredi, l’édile accompagné de Marc Chassaubéné, vice-président de Saint-Etienne Métropole chargé du design, de la culture et du numérique et président de la Cité du design, ont présenté ce projet ambitieux qui devrait aboutir en 2025 ou 2026. S’appuyant sur plusieurs piliers que sont le design/culture, l’économie/entrepreneuriat et l’enseignement, Cité du design 2025 veut faire de ce quartier créatif un lieu unique en France et en Europe. Pour cela, un total de 60 millions d’euros (dont 35 millions apportés par Saint-Etienne Métropole) va être investi dans ce projet massif à l’échelle de la métropole stéphanoise.

La Cité du design de Saint-Etienne © SEM

Le design comme fil conducteur

Premier pan logique sur lequel s’appuie ce projet, le design et la culture. Après l’ouverture de la Cabane design cet été, de nouveaux espaces vont voir le jour progressivement. Tout d’abord, la Platine, bâtiment iconique de la Cité du design, va se voir repensé avec une « ouverture » plus importante sur l’extérieur, via un accès plus « simple » selon Marc Chassaubéné avec un axe de circulation amélioré, une nouvelle salle d’exposition dans les bâtiments H ainsi qu’un déménagement de son siège, de sa boutique et de son espace accueil derrière le bâtiment de l’Horloge. La Platine accueillera également d’ici à 2026 un tiers-lieu culturel et social couvrant la moitié de sa surface.

Autre grande arrivée, celle de la Galerie nationale du design. Un lieu de plus de 1 000 m² au sein duquel seront présentées « les plus belles collections design de France issues du Mobilier national, du Centre national des arts plastiques et du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne », détaille Marc Chassaubéné.

L’idée est de désacraliser le design.

Marc Chassaubéné, vice-président de Saint-Etienne Métropole chargé du design, de la culture et du numérique et président de la Cité du design

Une grande halle événementielle sera également réaménagée dans les bâtiments H sud afin de pouvoir accueillir les différents festivals (Positive Education, Rhino Jazz, etc) et biennales du design dans les meilleures conditions et sans risque pour les éléments patrimoniaux fragiles, comme les huisseries originelles du site.

Côté expos, les biennales du design dureront quatre mois à partir de celle de 2022 (6 avril au 31 juillet 2022). Quant aux expositions temporaires, elles seront plus nombreuses et davantage ouvertes au grand public, afin de « désacraliser le design ». Cela a déjà été le cas des dernières propositions que sont Flops ou Design-moi un jeu vidéo, qui ont rencontré un joli succès.

Marc Chassaubéné et Gaël Perdriau lors de la présentation à la presse du projet Cité du design 2025 © VSE / SEM

Un quartier de destination et un lieu tendance

L’autre point majeur des transformations voulues par l’exécutif pour le quartier, le déploiement d’une offre touristique et de services destinée à le faire vivre à l’année, en complément de l’activité culturelle et économique. Ainsi, un hôtel – du type Mama Shelter ou Mob Hotel -, un concept store, trois restaurants (dont la FABuleuse Cantine déjà présente) et des cafés/bars (dont le nombre n’a pas été précisé) vont prendre place dans les bâtiments H.

Les espaces extérieurs seront également réaménagés avec davantage de verdure ou encore la présence de nouveaux îlots de fraîcheur.

Enseignement, recherche et entrepreneuriat

Enfin, le dernier point sur lequel le projet Cité du design 2025 souhaite mettre l’accent se situe sur un « triptyque économique » mêlant l’enseignement, la recherche et l’entreprise.

Cela passe tout d’abord par l’agrandissement de l’école supérieur d’art et de design (ESADSE) – avec des travaux jusqu’en 2023 – et de l’école primaire Thiollier. De nouvelles formations vont également être mises en place sur le site.

Faire du design un facteur de compétitivité pour les entreprises.

Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole

Côté économique, l’ambition est de « faire du design un facteur de compétitivité pour les entreprises » explique Gaël Perdriau. Pour parvenir à appuyer cette orientation politique, une filiale Cité services a été créée. Cette dernière, affiche déjà un chiffre d’affaires de 1 million d’euros après un exercice, sans aucune perte. Plusieurs contrats ont été signés, notamment pour l’accueil de bureaux de conception/design de grandes marques, à l’instar de Suez. Parallèlement, le quartier, qui accueille déjà plusieurs lieux dédiés à l’innovation et l’entrepreneuriat avec aujourd’hui 150 startups et des pépinières d’entreprises tels que le Mixeur ou le Village by CA, se verra doté d’un centre de ressources pour les entreprises en lien avec le collectif Designers +.

Le projet Cité 2025 en quelques chiffres :

  • 60 millions d’euros d’investissement
  • 70 000 m² dédiés au design et à la créativité
  • 2 000 étudiants, 300 chercheurs et 500 écoliers sur le site
  • 150 startups présentes
  • 230 000 visiteurs lors de la dernière Biennale
  • Plus de 15 000 m² seront transformés avec des travaux qui s’échelonneront jusqu’2025 ou 2026
Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS