L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Rail dans le Forez : les écologistes insistent sur toute la ligne

• 5 avril 2021 • Xavier Alix
0
475 vues

Entre Boën-sur-Lignon dans la Loire et Thiers, dans le Puy-de-Dôme, ça sent la campagne. Celle des élections régionales. En vue du scrutin, Europe Ecologie Les Verts (EELV) insiste sur le besoin de rétablir les 48 km de rail hors service entre Saint-Étienne et Clermont. Mais aussi sur la création d’une nouvelle gare à Andrézieux-Bouthéon…

EELV souhaite rouvrir le tronçon Boen/Thiers fermé depuis 2016. Et ouvrir une nouvelle gare à Andrézieux-Boutheon sur des terrains (ci-dessus) près du rond-point Colonna. Photo fournie par EELV.

En face, ils ne disent pas non. Mais ils ne s’étaleront pas. Contactée par IF Saint-Étienne à propos des débats posés sur les rails dans la Loire, la majorité LR de Laurent Wauquiez à la Région ne souhaite pas entrer « dans le commentaire d’actions démagogiques de campagne électorale ». Ambiance…

Détenant la compétence à propos de rails, la collectivité rappelle cependant par mail « qu’elle a financé les travaux de maintien des circulations sur le tronçon Clermont-Ferrand-Thiers ». Mais aussi « les travaux pour rouvrir le tronçon Boën-Montbrison qui était fermé au trafic ». Et enfin, qu’elle a voté lors de sa dernière assemblée plénière, sur le fameux tronçon « Thiers-Montbrison le financement d’une étude afin d’actualiser les conditions de réouverture. »

De Boën à Thiers, tout le monde descend

Sur ce dernier point, Europe Ecologie Les Verts (EELV) ne dit d’ailleurs pas le contraire. Sauf qu’« à propos des 48 km de tronçon entre Boën et Thiers, une étude réalisée à la toute fin du mandat de Queyranne était en fait déjà sur la table de l’actuelle majorité à son arrivée. On a perdu beaucoup de temps », estime Olivier Longeon. L’opposant municipal stéphanois d’EELV dont il est le leader dans la Loire a été conseiller régional de 2010/15, son parti étant allié au PS. Dans le département, il est logiquement le relais de Fabienne Grébert, tête de liste des écologistes aux prochaines élections régionales.

Olivier Longeon aux côtés de Fabienne Grébert, tête de liste des écologistes aux prochaines élections régionales.

Bientôt cinq ans que la ligne Saint-Étienne/Clermont-Ferrand subit un « tout le monde descend » de Boën à Thiers. Pour rejoindre la capitale auvergnate ou reprendre leur périple ferroviaire depuis Thiers, les voyageurs doivent prendre un bus. « Et d’ailleurs pas de la SNCF, précise Olivier Longeon. Sur les dernières décennies, l’entretien des voies vues comme secondaires ou tertiaires a été considérablement négligé. C’est typiquement le cas ici. La priorité a été donnée aux TGV, aux grandes lignes, aux liaisons capitales comme Saint-Étienne/Lyon. »

La SNCF aurait projeter sa fermeture à l’été 2021

Pour Saint-Étienne/Clermont-Ferrand, le souci remonterait au moins au début des années 2000. Selon EELV, il fallait à cette époque débourser environ 2 h 30 de son temps pour faire le parcours en train. Contre auparavant 1 h 50. Avant que les portions les plus endommagées n’obligent à rouler trop souvent à 30 km/h. Déjà pas très compétitif face au 1 h 30 que proposent le combo A72-A89. Alors avec 48 km manquant…

Selon des banderoles lues lors de manifestations en janvier et mars dernier au sujet de ce tronçon à l’abandon – auxquelles avaient participé en plus d’EELV, LREM, le PS et le PC –, la SNCF projetterait même sa fermeture à l’été 2021. Aussi, « il est grand temps d’acter la remise en service d’une liaison ferroviaire continue entre deux des quatre grandes agglomérations de la région. Un train entre Saint-Étienne et Clermont, c’est quand même une évidence. Ne serait-ce que pour les échanges professionnels et universitaires, les actifs habitant dans cette zone. »

Un potentiel d’au moins 7 000 à 10 000 voyageurs par jour

Il y aurait un potentiel d’au moins 7 000 à 10 000 voyageurs par jour « si on se fie aux chiffres de la fin des années 1990 ». Avant le ralentissement de la ligne puis la fermeture du tronçon. Oui mais combien ça coûte ? « 35 M€ selon l’étude rendue en 2016. Ça serait peut-être peu plus, reconnait Olivier Longeon, si on se fie à la rénovation de 2018 des 8,4 km entre Boën et Montbrison en 2018 pour 8,3 M€. Il faut que la collectivité réinvestisse avec l’État sur le ferroviaire. La capacité de désendettement de la Région – 3,5 ans – lui accorde largement cette marge de manœuvre. »

Surtout qu’EELV a d’autres plans pour mettre le rail au premier plan dans la Région : par exemple, une ligne Dunières (Haute-Loire)/Firminy ou encore l’amélioration Montluçon/Lyon. Dans la Loire, il y a aussi la création d’une nouvelle gare en mode multimodal à Andrézieux-Bouthéon. À 200 m de la gare routière déjà existante près du site Bennes Marrel, à la sortie de l’A72. « Non seulement elle connecterait les différents mode de transports. Mais elle permettrait aussi d’améliorer considérablement la gestion automatique des lignes foréziennes, leur aiguillage, croit Olivier Longeon. Cela donnerait un nœud de liaisons des Saint-Étienne/Roanne et Saint-Étienne/Montbrison et la possibilité d’un cadencement : un train toutes les 30 min. »

Une nouvelle gare à Andrézieux-Bouthéon coûterait 5 M€

Une solution, à ses yeux, pour réduire la congestion routière provoquée par les intenses échanges pendulaires entre la Plaine et Saint-Étienne. « Il y aussi un enjeu sur le fret. Mais là aussi, on a que trop attendu ! C’est dans le PDU (plan de déplacement urbain) de Saint-Étienne Métropole depuis 2007 ! Les terrains sont, en plus, déjà bloqués dans le PLU local et appartiennent déjà, pour la partie où la gare serait construite, à la SNCF. Aussi, le coût serait relativement minime : 5 M€. » Le plus cher consistant en fait à bâtir une passerelle conforme aux normes d’accessibilité.

De quoi pousser EELV à organiser une inauguration symbolique samedi dernier…

Le projet de nouvelle gare près du rond-point Colonna à Andrézieux-Bouthéon.
Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS