Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
06:51
Soutenez IF

Renaissance : « Bien sûr que nous entendons cette colère »

0
1194 vues

Tsunami express. Confrontée, comme les QG locaux des partis politiques, au calendrier démentiel provoqué par la dissolution, la rédaction d’If Saint-Etienne ne sera pas en mesure d’être aussi exhaustive qu’en 2022, année à double échéance électorale. Néanmoins, notre site a essayé de contacter, dans la mesure du possible, un maximum de formations afin de comprendre leur stratégie, leur présence sur l’ensemble du département et leurs propositions d’ici le 1er tour ce dimanche. Troisième volet consacré au camp présidentiel qui, sur les six circonscriptions de la Loire, comptent deux candidats sortants (Renaissance et MoDem) et, très certainement, un candidat Horizons.

Du compliqué dans une situation qui l’est déjà. On ne peut pas dire que contacter le parti présidentiel soit chose aisée dans la Loire. Après avoir mis deux semaines à joindre Quentin Bataillon, candidat à sa succession dans la 1ère circonscription de la Loire, nous apprenons que n’aurons pas de vision globale du parti. « Je me suis mis en retrait le temps de mener ma campagne, nous lance l’ancien député. Je suis redevenu pleinement candidat je ne peux donc pas parler de ce qu’il se passe dans les autres circonscriptions du département ». Depuis le 9 juin au soir, c’est donc Jérôme Chantelot, secrétaire général de Renaissance Loire, qui a pris le relais. Trouver une disponibilité en moins de 24 heures étant impossible, nous devrons faire sans cette interview. Dommage vu l’ampleur du fouillis, nous aurions bien volontiers voulu avoir quelques explications.
D’abord, pourquoi la majorité présidentielle ne présente-t-elle pas un candidat dans chacune des six circonscriptions ligériennes ? Faute de volontaires ? C’est probable. Quant à une supposée alliance secrète avec LR à l’échelle locale, Quentin Bataillon rejette cette idée en bloc. « Je n’ai jamais été en contact avec le moindre cadre LR, ce serait difficile (en allusion à ses relations tendues avec Jean-Pierre Taite, NDLR) ».

Parachutage à l’horizon

Autre point d’interrogation, la candidature d’Alexandre Silva dans la 6ème circonscription (Forez), dont il a fallu plusieurs jours pour comprendre qu’il se présentait sous l’étiquette Horizons… visiblement sans même que les alliés MoDem et Renaissance soient au courant. « Je ne suis absolument au courant de rien, nous explique Emmanuel Mandon, candidat MoDem dans la 3ème circonscription de la Loire. Je n’ai aucune information et je n’ai pas cherché à en avoir. On a juste été capable de savoir qu’il siège au barreau de Paris, ça ne fait pas lourd comme information… Ce sont des partenaires, mais je ne suis pas chez Horizons, je sais qu’ils ont une stratégie assez individualiste. Est-ce qu’il y a eu en amont des tractations, des négociations qui n’ont pas abouti ? Je ne sais pas ». Reste que la candidature du fraîchement parachuté Alexandre Silva est soutenu par Julien Borowczyk, ex député LREM qui a rejoint Horizons depuis. Horizons qui soutient aussi les candidatures d’Emmanuel Mandon, et d’Eric Le Jaouen (UDI), qui se présente pourtant dans la 2ème circonscription pour l’alliance LR/ UDI. Vous avez du mal à suivre ? C’est normal…

Un bilan à défendre

Côté programme, Renaissance va devoir défendre un bilan très critiqué, qui a déçu de nombreux électeurs susceptibles de s’être tournés vers le Rassemblement National. « Bien sûr que nous entendons cette colère, reconnaît Quentin Bataillon. Mais les gens que je rencontre sont loin d’être racistes, il s’agit plus d’un rejet des élites. La classe moyenne demande plus d’ordre et plus de justice sociale. Nous sommes justement pour la fin de l’excuse de minorité, et pour l’indexation des retraites sur l’inflation. » Le député conçoit que certaines mesures aient été mal perçues, notamment en matière d’écologie. « Concernant les zones à faibles émissions, pour une famille qui a un monospace, qu’elle ne peut pas changer faute de moyens, c’est une assignation à résidence. » Comme 99 % des Français dimanche 9 juin, l’ex député a appris la dissolution à la télévision et a choisi de se tourner immédiatement vers sa campagne. « Il y a des campagnes ‘contre’ mais j’en aimerais une qui soit ‘pour’. A Saint-Etienne, il y a besoin que l’économie aussi remonte en Ligue 1, c’est un élément fort. »

Faire des compromis

De son côté, Emmanuel Mandon ne croit pas à la durée de l’alliance de gauche. « On les a vu fonctionner ces jeux d’alliance. Il y a deux blocs au sein du Front populaire, celui avec LFI et le Parti communiste, et puis l’autre bloc avec le PS et les Ecologistes. Quant à l’extrême droite, c’est une éponge à mécontentement. Le risque, c’est d’avoir des députés idéologues, ou des gens complètement déconnectés de la réalité locale. » L’ancien député estime que ces élections sont peut-être une chance de retrouver un parlementarisme rationalisé. « Un parlement qui fonctionne, c’est un parlement où il est possible de faire des compromis. Je crois à la république démocratique. Je suis pour la liberté d’entreprendre, mais avec des garde-fous et avec une politique sociale équilibrée. Je ne suis pas pour le dirigisme absolu que veulent imposer Bardella et Mélenchon. Aujourd’hui, je suis malheureux de voir les citoyens douter parce que leur quotidien ne leur laisse pas beaucoup d’espoirs. »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    07.07.2024 21:30

    C’est la fin de ce live consacré au second tour des élections législatives. La rédaction vous remercie et vous souhaite une excellente soirée.

    21:29

    Gabriel Attal annonce qu’il remettra sa démission lundi matin.

    21:26

    Des manifestants antifascistes se sont réunis à partir de 20 heures 30 place du Peuple.

    Pour l’instant, le cortège se déplace dans le calme.

    21:09

    2ème circonscription : Andrée Taurinya réélue

    C’était l’une des deux seules triangulaires du département. Avec 48,73 % des voix, Andrée Taurinya est réélue dans la 2ème circonscription de la Loire, devant Hervé Breuil (RN) avec 28,54 % et Eric Le Jaouen pour l’UDI (22,73 %).

    4ème circonscription : Sylvie Bonnet arrive en tête

    La candidate LR Sylvie Bonnet est élue avec 55,42 % des voix, devant le candidat RN Gerbert Rambaud (44,58 %).

    21:07

    A peine plus qu’au tour précédent : 66,32%

    21:05

    Résultats complets 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) est élu avec 60,39 % des voix exprimées face à Marie Simon (Rassemblement National) : 39,61%.

    66,75 % de votants ici pour le 2e tour

    20:49

    5ème circonscription (Roannais) : résultats complets

    Dans la 5ème circonscription, le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques est réélu, à la majorité absolue (51,11 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (37,54 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (11,35 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:46

    5e circonscription (Roannais)

    Communiqué d’Yves Nicolin, maire LR de Roanne :

    « Je félicite Antoine VERMOREL-MARQUES pour sa réélection, avec un score plus qu’honorable dans notre circonscription dont à Roanne. Le roannais fait honneur au pragmatisme contre le dogmatisme. Dans notre ville de Roanne, Antoine VERMOREL-MARQUES réalise un score de près de 50% avec une chute brutale du candidat du Front populaire à moins de 18% (11,35 %, Ndlr). Quant au RN il élargit son électorat à 32%. »

     

    Je suis heureux pour Antoine VERMOREL-MARQUES, mais je suis inquiet pour l’avenir de notre pays qui n’a pas réussi à dégager une majorité avec trois blocs inconciliables. A trois ans de la présidentielle, nous avons un pays ingouvernable avec le risque d’entrainer une élection présidentielle explosive.

     

    L’heure est donc au compromis afin de trouver un équilibre impossible pour éviter de donner les clés aux extrêmes.

     

    20:39

    Résultats par circonscription à cette heure :

     

    1ère circonscription

    Résultats partiels (79,45 % des inscrits)

    Pierrick Courbon (NFP) : 59,24 %

    Marie Simon (RN) : 40,76 %

     

    2ème circonscription

    Résultats partiels (71,43 % des inscrits)

    Andrée Taurinya (NFP) : 49,03 %

    Hervé Breuil (RN) : 28,91 %

    Eric Le Jaouen (UDI) : 22,06 %

     

    4ème circonscription

    Résultats partiels (91,43 % des inscrits)

    Sylvie Bonnet (LR) : 54,87 %

    Gerbert Rambaud (RN) : 45,13 %

     

    5ème circonscription

    Résultats partiels (81,43 % des inscrits)

    Antoine Vermorel Marques (LR) : 51,31 %

    Sandrine Granger (RN) : 38,85

    Ismael Stevenson (LFI) : 9,85 %

    20:30

    Résultats complets dans la 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,45 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,54 %. Il est réélu

    68,36 % de participation ici.

    20:26

    5ème circonscription (Roannais)

    Dans la 5ème circonscription, c’est le député LR sortant Antoine Vermorel-Marques qui est arrivé en tête, à la majorité absolue (51,02 %), suivi par la candidate RN Sandrine Granger (39,2 %) et Ismaël Stevenson (LFI) pour le Nouveau Front Populaire (9,78 %), qui a décidé selon les consignes de son parti avec le parti, de se maintenir.

    20:22

    Résultats partiels 4e circonscription (Ondaine /Haut Forez / Pilat)

    La députée sortante Sylvie Bonnet (LR) serait réélue avec 54,97 % des suffrages exprimés contre 45,03 % pour Gerbert Rambaud (Debout La France / RN)

    20:20

    Pierrick COURBON élu Député de la Loire avec 60,43% des suffrages exprimés

    Le communiqué du PS Loire vient de tomber. Déclaration du président de la fédération Johann Cesa :

    « Avec un score de 60,43 %, et plus de 24 000 voix, notre candidature termine en tête dans 4 des 6 communes de la 1ère circonscription. Sur la seule Ville de Saint-Étienne, nous recueillons près de 67 % des suffrages exprimés, un score historique pour le Nouveau Front Populaire en dépit du « ni-ni » assumé de la majorité municipale. Ce score, combiné avec la réélection de la Députée NFP de la 2ème circonscription, constitue un formidable point d’appui et un motif d’espoir pour l’avenir. Ce score sans appel est tout d’abord une formidable reconnaissance de la campagne menée avec toutes nos équipes depuis près d’un mois sur l’ensemble de la circonscription. Elle récompense aussi le travail de terrain réalisé depuis de nombreuses années au service de ce territoire et de ses habitants. »

    Au niveau national, le Nouveau Front Populaire déjoue tous les sondages et sera, dans la diversité de ses composantes, la première force politique, démocrate et républicaine, de la nouvelle Assemblée Nationale.Dans ce contexte incertain, notre responsabilité est immense. Nos portons l’espoir et les aspirations à un changement profond de la politique menée de toutes les électrices et de tous les électeurs qui nous ont apporté leur confiance. Nous devrons nous en montrer dignes et être à la hauteur de l’enjeu historique qui est devant nous, en apportant des réponses rapides et concrètes aux inquiétudes des Françaises et des Français, ainsi qu’aux problématiques de pouvoir d’achat et de justice sociale fortement exprimées lors de cette campagne. Les prochains jours seront cruciaux pour former une alliance politique capable de gouverner sur la base du contrat de législature arrivé en tête dans les urnes ce soir.Comme je m’y suis engagé lors de cette campagne, je serai, dès demain, un Député de combat au service de toutes les habitantes et de tous les habitants de notre circonscription, au service de toutes les communes, premier défenseur de notre territoire à Paris.

     

     

    20:17

    Résultats partiels (64,89 % de dépouillement) 3e circonscription (Gier / Est stéphanois)

    Emmanuel Mandon (MoDem, Ensemble) avec 55,87 % bat Angelina La Marca (RN) à 44,13 %. Il est très probablement réélu

    Sur ce secteur, le candidat de gauche Vincent Bony  (PC, Nouveau Front populaire) a retiré sa candidature, étant placé en 3ème position.

    20:16

    Jean-Pierre Taite réélu dans la 6ème circonscription

    Le député sortant Jean-Pierre Taite (LR) l’emporte dans la 6ème circonscription de la Loire avec 55,17 % des voix, contre 44,83 % pour son adversaire RN, Grégoire Granger.

    20:11

    En attendant de vous donner des résultats détaillés circonscription par circonscription, il n’y aurait pas de députés élus RN dans la Loire.

    20:09

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription

    Eric Le Jaouen (UDI/ LR) arrive 3e avec un score très proche de son 1er tour : 22,39 %

    20:09

     

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 2e circonscription (Saint-Etienne)

    Andrée Taurinya (LFI) (Nouveau Front Populaire) serait élue avec 48,56 % des voix face à Hervé Breuil (Rassemblement National) : 29,05 %

    20:07

    Résultats partiels (dépouillement très incomplet) 1ère circonscription (Saint-Etienne)

    Pierrick Courbon (PS) (Nouveau Front Populaire) serait élu avec 59,64 % des voix face à Marie Simon (Rassemblement National) : 40,36 %

    20:04

     

    Selon les mêmes estimations nationales,

    57 à 67 députés pour les LR/UDI

    8 députés pour les UDI/DVD

    8 à 11 députés estampillés

    20:03

    Contre toute attente, le NFP arrive en tête

    Le Nouveau Front populaire remporterait entre 175 et 205 sièges, selon une estimation Ipsos-Talan, contre entre 150 et 175 députés pour Ensemble ! et entre 115 à 150 sièges pour le RN et ses alliés.

     

    19:46

    75,01 % de participation dans la Loire

    Selon les derniers chiffres communiqués par la Préfecture, la participation dans la Loire s’élève à 75,01 %. En 2022 au second tour, il était de 44,21 %.

    17:05

    Taux de participation de 59,61 % à 17 heures

    À 17 heures, la Loire enregistre un taux de participation de 59,61 %. C’est 20 points de plus que pour le second tour de 2022 à la même heure (39,04 %). Le département suit ainsi de près la tendance nationale avec un taux de participation de 59,71 % à l’échelle de la France, un record depuis 1981.

    Dans notre département, la participation est en hausse de deux points par rapport à la semaine dernière (57,79 %).

    12:05

    28,87 % de participation dans la Loire à midi

    Dans la Loire à midi, le taux de participation s’élève à 28,87 %, c’est autant qu’au 1er tour à la même heure (28,36 %) et 7 points de plus qu’en 2022 (21,35 %).

    Au niveau national il est pour l’heure de 26,63 % contre 18,99 % en 2022. Visiblement, on se dirige encore vers une forte participation pour ce second tour.

    03.07.2024 9:51

    Bienvenue dans ce Live consacré au Second tour des élections législatives

    Suivez en temps réel les résultats du second tour des élections législatives dans les six circonscriptions du département de la Loire. Résultats dévoilés à partir de 20 h et suivi tout au long de la journée du taux de participation.

    S'inscrire à la newsletter
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne