Saint-Étienne
lundi 4 juillet 2022
14:44
Soutenez IF

Sainté avance masquée

0
547 vues
Pour faire face à la pandémie de coronavirus, la Ville de Saint-Étienne emploie les grands moyens en lançant un PCPS. Et ça n’a rien à voir avec certains partis politiques… Explications.

En plus des restrictions de confinement imposées par l’État depuis le discours guerrier d’Emmanuel Macron ce lundi 16 mars, Gaël Perdriau, l’édile stéphanois, lance son PCPS ou Plan Communal de Protection et Solidarité. Ce dispositif inédit permet à la municipalité de prendre des mesures drastiques afin d’assurer que les Stéphanoises et Stéphanois ne sortent qu’en cas de nécessité et respectent les consignes de confinement. « Il s’agit d’accompagner les Stéphanois dans leur vie quotidienne afin qu’ils prennent conscience de la responsabilité qui est la leur, dans la lutte contre la propagation du virus, détaille Gaël Perdriau. C’est un véritable devoir citoyen que de respecter les normes sanitaires voulues par le gouvernement afin de sortir de cette crise le plus vite possible. » Ce dispositif vient en complément du Plan Métropolitain de Pérennisation Technique, qui permet la mobilisation des agents de la Métropole pour « garantir les services essentiels tels l’assainissement, la collecte des déchets et la distribution de l’eau. »

On stationne gratuit et on oublie la promenade

Parmi les mesures prises via ce nouveau plan, on trouve la gratuité du stationnement de surface résidentiel et occasionnel, la fermeture des parcs et jardins, la non-perception des droits de voirie, des terrasses et des marchés ou de la taxe de séjour tout au long de la crise. Aussi, les associations, « véritable socle de notre République » selon le maire, sont soutenues avec la confirmation des subventions déjà perçues ou prochainement versées. Une manière de soutenir tout un pan de l’économie locale.

Aider les plus fragiles

Enfin, ce PCPS vise également à permettre aux personnes les plus fragiles de tenir le coup dans cette période d’incertitude face à la propagation du Covid-19. Tout d’abord pour les aînés, la Ville prévoit un renforcement du personnel accompagnant dans les structures communales et un développement d’une offre de tablettes numériques afin de donner la possibilité aux résidents de communiquer plus aisément avec leurs familles. Un dispositif étendu de portage de repas est également prévu pour les personnes de plus de 60 ans isolées, ainsi qu’un renforcement du dispositif d’accompagnement par téléphone. Autre disposition inédite, la mise à disposition gratuite des bains-douches municipaux.

S’il s’agit de conduire une guerre sanitaire, alors il faut apporter notre contribution concrète à tous les professionnels de la santé dont nous devons saluer l’engagement, le dévouement et le courage.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne
Un bal masqué pour les EHPAD et les médecins de ville

Outre toutes ces mesures prises, la Ville a promis d’acheter 10 000 masques pour les distribuer aux agents des EHPAD et les professionnels de la médecine de ville. « S’il s’agit de conduire une guerre sanitaire, conclut le maire, alors il faut apporter notre contribution concrète à tous les professionnels de la santé dont nous devons saluer l’engagement, le dévouement et le courage. »

Retrouvez ci-dessous la déclaration complète de Gaël Perdriau en vidéo à propos du PCPS lancé le 17 mars.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter