L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Toussaint 2021 : quel dispositif à Saint-Etienne

0
376 vues

Comme chaque année, la Ville de Saint-Etienne met en place un dispositif d’accueil particulier afin de faciliter les visites dans les cimetières stéphanois pour la Toussaint. C’est Gilles Artigues, premier adjoint à la mairie, accompagné de Christelle Fournel responsable du service Citoyenneté et population, qui a présenté les mesures prises pour ce week-end de fin octobre, début novembre. Tout ceci afin d’assurer un recueillement « digne et paisible, dans des lieux entretenus », selon l’élu.

Gilles Artigues et Christelle Fournel © NB / IF Saint-Etienne

Des navettes gratuites vers six cimetières

Sur les neuf cimetières que compte Saint-Etienne, six seront desservis par des navettes gratuites, dimanche 31 octobre et lundi 1er novembre : les cimetières de Montmartre, Côte Chaude, Soleil, Valbenoîte, Crêt de Roc et Terrenoire. « Ces navettes gratuites viennent en plus des lignes régulières » précise Gilles Artigues. Pour consulter les horaires, rendez-vous sur cette page.

Des sens uniques temporaires et un stationnement facilité

Parallèlement, un arrêté municipal a été pris afin d’assurer une circulation plus fluide aux abords des cimetières et un stationnement plus aisé, notamment grâce à l’aide d’une quinzaine de jeunes de deux maisons de quartier (Soleil et Crêt de Roc) qui aideront les visiteurs à trouver plus facilement une place de stationnement. Ils pourront également porter des fleurs ou plantes jusqu’aux tombes si les visiteurs ont besoin d’être épaulés dans cette tâche. Enfin, des sens de circulation pourront être modifiés, notamment avec des sens uniques temporaires.

Une sécurité renforcée aux abords des cimetières

Autre mesure importante, le déploiement de patrouilles de polices municipale et nationale afin d’assurer la sécurité des visiteurs. Ces rondes ont commencé en début de semaine et se poursuivent ce week-end.

Un accueil interactif et physique

D’autre part, une vingtaine d’agents municipaux sont mobilisés pendant les fêtes de la Toussaint. Vêtus d’un gilet orange, ils sont facilement reconnaissables.

Des bornes interactives, installées en 2020, sont également présentes à l’entrée des cimetières. Ces dernières permettent de localiser l’emplacement d’une tombe ou bien de consulter la date d’échéance d’une concession, ou encore faire une demande de renouvellement de celle-ci. « La Toussaint est un moment privilégié pour les familles qui parfois vivent loin, de se soucier de leur concession, concède Christelle Fournel. À Saint-Etienne, nous délivrons désormais des concessions de 15, 30 ou 50 ans. A échéance, nous faisons appel à l’ayant droit et s’en suit un délai de deux ans avant que la Ville récupère la tombe ». Concernant les concessions perpétuelles, l’état d’abandon est déclaré quant à lui au bout de trois ans.

La Ville de Saint-Etienne récupère ainsi environ 1 000 tombes par an et lance en parallèle la rénovation de certaines tombes d’exception patrimoniales. C’est le cas par exemple de la tombe Smith et sa pyramide ou bien celle de la famille Charvet, toutes deux situées au cimetière du Crêt de Roc.

La « mode » de la crémation

Parmi les voies d’inhumation possibles, la crémation remporte de plus en plus d’adhésion selon le premier adjoint. « La crémation est à la mode, explique-t-il. Le nouveau crématorium de Montmartre est un outil qui permet d’accueillir les demandes que nous recevonsIl assure ce service pour 200 communes concernées, en Loire et Haute-Loire. » Ce crématorium, inauguré en décembre 2018, permet de procéder à 3 000 crémations par an. Il sera ouvert en accès libre ce 1er novembre de 10h à 17h.

Gilles Artigues précise également que la démolition du crématorium de Côte Chaude s’effectuera au début de l’année 2022, et qu’un réaménagement du carré musulman est prévu, avec une centaine de places supplémentaires programmées, permettant de répondre à des demandes de plus en plus importantes. Une réflexion est également en cours avec la communauté isarélite afin de réfléchir à de nouveaux aménagements.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS