L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

UJM : « On ne peut pas donner à boire à un âne qui n’a pas soif »

• 23 octobre 2020 • Esther Cicero
0
361 vues
L'université Jean Monnet © IF Média

Volet 3/4 : les élus locaux et les enjeux du projet IDEX pour le territoire stéphanois

Alors que le vote des statuts de l’université cible se déroulera ce vendredi pour l’UJM, les élus en rappellent les enjeux pour le territoire stéphanois.

Ils sont montés au créneau les uns après les autres, durant ces derniers mois. La semaine passée, sans être forcément d’accord quant au bien fondé ou non d’une fusion de l’université Jean-Monnet avec trois établissements lyonnais, les élus locaux ont rencontré la ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal. Objectif : convaincre cette dernière de bien vouloir intervenir sur la question de la perte de la personnalité morale et juridique de l’UJM… Ce que la ministre a d’emblée refusé. Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole (LR), Régis Juanico, député de la 1re circonscription de la Loire (Génération.s) et Jean-Michel Mis député de la deuxième circonscription (LREM), ont néanmoins tenté de lui arracher un report du vote, ainsi que d’un droit de veto pour le directeur de l’UJM sur les décisions de la future université-cible.

Modifier certains points des statuts pour protéger l’UJM

Car, si comme Gaël Perdriau l’indique dans une lettre envoyée à la présidente de l’UJM après cette rencontre, « Saint-Étienne Métropole soutient la démarche Idex en ce qu’elle a pour objectif de donner naissance à des pôles universitaires de niveau mondial clairement identifiés », une modification de certains points des statuts aurait été préférable pour protéger le campus stéphanois d’une future absence de pouvoir décisionnel.

Un point de vue partagé par Jean-Michel Mis, qui lui aussi regrette que les statuts tels qu’ils existent aujourd’hui ne mettent en danger la possibilité d’une fusion et d’une labellisation Idex. « L’université-cible et l’Idex peuvent nous permettre d’obtenir une reconnaissance intéressante dans les classements internationaux. Et donc, de devenir une université d’excellence. Cela étant dit, on ne peut pas donner à boire à un âne qui n’a pas soif. Puisque les statuts tels qu’ils ont été rédigés ne parviennent pas à convaincre, il est probable que l’on passe à coté de cette chance. Davantage de concertation aurait été préférable ».

Relativiser l’échec potentiel

De son côté, le député Régis Juanico relativise beaucoup l’échec possible de la tentative de fusion, et son impact. Ce, en dépit de l’appui au projet d’un certain nombre d’acteurs économiques du territoire. « 85% des étudiants de l’UJM sont originaires de la Loire, de la Haute-Loire et de l’Ardèche. Les liens entre notre université et le bassin d’emploi sont très forts. D’ailleurs, les étudiants bénéficient d’un fort taux d’insertion professionnelle à l’issue de leur cursus. Dans différents domaines, les campus stéphanois parviennent déjà à se hisser en haut des classements européens. Viser les classements internationaux ne me parait pas cohérent. En bref, à Saint-Etienne, on n’est pas des ploucs. Donc si l’UJM n’adopte pas ce projet, on a suffisamment de ressources pour que l’université poursuive sa mission. Potentiellement dans une collaboration renforcée avec des établissements lyonnais au sein de la COMUE. »

Une semaine après l’entrevue des élus avec la ministre, leur demande est ainsi restée lettre morte. Alors que l’ENS Lyon a approuvé les statuts hier soir, reste à savoir ce qu’il en sera pour le vote stéphanois. Réponse ce vendredi, en fin d’après-midi.


[Mise à jour vendredi 23/10 à 18h]

Le résultat du vote des administrateurs de l’université Jean Monnet est tombé ce vendredi à 17h45 : 11 pour, 22 contre, 1 abstention.

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
L'université Jean Monnet © IF Média
Sur Android
Sur iOS