L'actualité de Saint-Étienne et sa région

Union de la gauche aux législatives : voici la répartition des circonscriptions dans la Loire

0
2084 vues

Cela a été négocié au niveau national : si le parti aura 70 candidats sur l’ensemble du pays, il n’y aura pas de candidat PS de l’Union populaire écologique et sociale (Nupes, union de la gauche) dans la Loire, nous a confirmé hier soir La France Insoumise Loire qui se gardait cependant d’annoncer le nom des candidats, y compris pour ce qui la concerne sur les quatre circonscriptions qui lui reviennent. C’est ce samedi que le parti de Jean-Luc Mélenchon doit officialiser ses candidats à soi.

La 1ère circonscription pour Europe Ecologie Les Verts (EELV)

Il s’agit des cantons nord-est et nord-ouest de Saint-Etienne. Le député sortant est Régis Juanico (Génération.s) qui ne se représente pas. L’accord serait donc à priori perdant pour celui dont il a été le mentor : le conseiller d’opposition PS municipal stéphanois et départemental d’opposition Pierrick Courbon que l’on supposait candidater. Mieux placé pour négocier, EELV n’y présentera pas Olivier Longeon mais Lætitia Copin. La gauche – sans EELV d’ailleurs – y avait cumulé 33,96 % des voix au 1er tour en 2017.

La 2e circonscription pour La France Insoumise

Il s’agit des cantons sud et sud-est de Saint-Etienne remportés par en Marche (Jean-Michel Mis) en 2017. La logique voudrait que LFI présente Andrée Taurinya, finaliste en 2017. Mais cela reste à confirmer. Le score de la France Insoumise avait été de 15,38 % au 1er tour en 2017 pour 31,88 % des voix cumulées.

La 3e circonscription pour le Parti communiste

Il s’agit des cantons de La Grand-Croix, Rive-de-Gier, Saint-Chamond nord, Saint-Chamond sud, Saint-Héand tenus par En Marche (Valérie Faure-Muntian). La France Insoumise (9,66 %) avait fait le meilleur score à gauche. En l’ajoutant à celui des candidats PS (7,2 %), EELV (3,52 %), PC (1,7 %), LO (0,87 %) et d’une autre formation écologiste, la gauche avait ainsi cumulé 23,84 % des voix exprimées.

La 4e circonscription pour La France Insoumise

Il s’agit des cantons de l’Ondaine du Pilat et d’une partie du Forez dont Dino Cinieri (LR) est le sortant : Bourg-Argental, Le Chambon-Feugerolles, Firminy, Pélussin, Saint-Genest-Malifaux, Saint-Bonnet-le-Château, Saint-Just-Saint-Rambert, Saint-Jean-Soleymieux. La France Insoumise (10,65 %) y avait fait le meilleur score à gauche en 2017 suivie de très près par le PC allié alors au PS et à EELV (10,45 %).

La 5e circonscription pour La France Insoumise

Il s’agit des cantons du Roannais : Belmont-de-la-Loire, Charlieu, La Pacaudière, Perreux, Roanne nord, Roanne sud, Saint-Haon-le-Châtel, Saint-Just-en-Chevalet, Saint-Symphorien-de-Lay tenus par En Marche (Nathalie Sarles). La France Insoumise (10,07 %) y avait fait le meilleur score à gauche suivie par le PS (4,94 %) et EELV (3,3 %).

La 6e circonscription pour La France Insoumise

Il s’agit de la majeure partie des cantons du Forez et des Monts du Lyonnais : de Boën-sur-Lignon, Chazelles-sur-Lyon, Feurs, Montbrison, Néronde, Noirétable, Saint-Galmier, Saint-Georges-en-Couzan, Saint-Germain-Laval. La France Insoumise (10,07 %) y avait fait le meilleur score à gauche en 2017 (8,88 %) suivie par EELV (5,71 %). Julien Borowczyk avait remporté en 2017 la finale face à Paul Salen (LR), le sortant d’alors.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter