Saint-Étienne
jeudi 29 septembre 2022
12:51
Soutenez IF

Villars va créer un nouveau parc urbain d’ampleur

1
1483 vues

Le conseil municipal de Villars a approuvé au début de l’été l’avant-projet du Parc urbain réalisé par l’atelier Anne Gardoni (groupement d’architectes, urbanistes et paysagistes), maître d’œuvre du projet. Ce dernier sera consisté à partir du regroupement du Bois de la Sapinière et du Complexe sportif. Un investissement de plus de 2,1 M€ HT.

Projection aérienne du parc qui devrait être livré d’ici 2024. Croquis ©Atelier Anne Gardoni

« Il s’agit d’une réalisation importante pour l’avenir de Villars puisque, dès la phase de diagnostic, les élus l’ont inscrit dans une perspective plus large : la réalisation d’une trame verte, allant du Bois de la Sapinière au parc Jean-Marc, en passant par le centre bourg et l’Espace Beaunier », explique la municipalité. Son projet validé en conseil municipal fin juin tient compte des objectifs annoncés dans son plan de mandat 2022-2026 et traduits dans le cahier des charges de la consultation, et des retours et arbitrages de la concertation menée avec les principaux utilisateurs du site lors de trois rencontres ainsi qu’avec la population via une réunion publique le 12 avril. La réalisation du parc urbain se veut donc la première étape d’une « vision à long terme ». La Ville a travaillé avec son cabinet à créer un réseau d’accès et de liaisons désimperméabilisés dont de nombreux cheminements piétons. Le parc sera relié facilement aux équipements communaux avoisinants.

Et il sera doté de nouveaux espaces de loisirs et aires de jeux pour enfants. L’aménagement paysager fera évidemment la part belle à des plantations d’arbres, de la végétalisation, émaillé de mobiliers urbains divers et d’une signalétique « de qualité », annoncés comme adaptés aux fonctionnalités. Au niveau des équipements sportifs, le terrain synthétique d’entraînement sera rénové, des restructurations diverses seront effectué avec un réaménagement des espaces sportifs. L’enveloppe prévisionnelle des travaux est estimée à 2,1 M € HT, sans compter les travaux d’éclairage public confiés au Syndicat d’énergie de la Loire (Siel). L’avant-projet intègre ainsi la démolition des revêtements de sol sur l’ensemble du site. Un schéma de liaisons intra-site, fonctionnel et en dimension parc urbain, avec des structures nouvelles de cheminements, des bordures et revêtements en béton stabilisé.

Un city stade, un terrain de basket 3X3 et un « padel-tennis »

Vue aérienne actuelle avant travaux…
…et le résultat une fois l’ensemble réaménagé. Croquis ©Atelier Anne Gardoni

Des liaisons, notamment avec rampe d’accès, depuis la Maison de l’Enfance, des cheminements divers pour l’accès au centre social, un escalier pour aller au musée Jean Marie-Somet. Mais aussi des plantations, engazonnements, végétalisation ; des bancs le long des chemins et des espaces de promenades ; des mobiliers de jeux pour enfants, du mobilier de repos, des fontaines à eau ; des tables de pique-nique. Le paysage créé se veut évolutif : installation d’une strate arborée, en plantant des arbres de taille mature pour construire les clairières, apportant un ombrage rapidement. Mais également, et principalement sur les franges, en mettant en place des baliveaux et des jeunes plants dans les massifs arbustifs et de vivaces.

« Cette démarche a pour but de construire et installer un paysage sur le long terme qui offrira au parc un paysage en perpétuelle évolution », annonce la municipalité. Côté bâti, l’aménagement du parvis de la buvette est prévu avec des sanitaires pour les personnes à mobilité réduite, des ombrières en bois, des « bains » de soleil, banc et chaises. Prévu aussi, un espace verger, une aire de cross-fit, la restructuration du terrain synthétique d’entraînement Pierrot-Gil, la création d’un city stade, d’un terrain de basket 3X3, la rénovation du court de tennis n° 3 ainsi que d’un terrain double de Padel-tennis « permettant d’intégrer de nouvelles attentes et usages ». A noter que les trois derniers points ont été intégrés à la suite de la concertation. Les travaux devraient débuter début 2023 et durer au moins un an.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    1 commentaire
    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter