L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

ZFE : Métropole s’apprête à entrer dans la danse

0
1190 vues

Dès le 1er janvier 2022, la métropole stéphanoise va déployer sa Zone à faibles émissions (ZFE) sur une surface de 34 km² délimitée par la RN88, l’A72 et la RD201. Une mesure qui se formalisera progressivement, en trois étapes jusqu’en 2027, et qui touchera seulement les véhicules professionnels (poids lourds et les véhicules utilitaires légers), dont certains ne pourront plus circuler ou stationner dans la zone. Du côté de l’opposition écologiste, on estime cette mesure positive mais insuffisante.

Dès le 1er janvier 2022, les poids lourds non-classés ne pourront plus circuler dans la ZFE stéphanoise

Paris, Lyon, Strasbourg, Rouen, Grenoble… et Saint-Etienne. La métropole stéphanoise va entrer dès janvier 2022 dans le concert des agglomérations françaises ayant fait le choix de mettre en place une ZFE (ou Zone à faibles émissions), répondant ainsi aux exigences de l’Etat en matière de qualité de l’air. Ces ZFE consistent à définir un périmètre dans lequel certaines catégories de véhicules ne peuvent plus circuler et stationner*. Pour établir la sienne, la métropole stéphanoise s’est appuyée sur une étude menée par le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement). La surface retenue pour cette troisième ZFE de la région Auvergne-Rhône-Alpes est un « triangle », délimité par les trois grands axes de circulation extérieurs au centre-ville stéphanois, que sont l’A72 à l’est et au nord, la RN88 au sud et la D201 à l’ouest. « Ce triangle de 34 km² n’a pas été choisi par hasard, précise Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable et de la transition écologique. Il correspond à la zone définie par la préfecture de la Loire lors de la mise en place de la circulation différenciée. »

Seuls les véhicules professionnels concernés par la ZFE stéphanoise

Autre parti pris de taille retenu par la métropole, celui de ne pas imposer cette ZFE aux particuliers, mais seulement aux véhicules professionnels. Un choix justifié selon la majorité. « Il n’a pas été évoqué le fait d’intégrer les véhicules de particuliers dans cette zone, expose Sylvie Fayolle. Nous avons fait le choix d’y aller progressivement, par paliers et de débuter avec les véhicules les plus polluants. » Rappelant la volonté de la majorité de ne pas faire de l’« écologie punitive » et de laisser aux structures le temps « de se retourner et de changer leur flotte », l’élue assure avoir eu des retours plutôt positifs des professionnels. « Nous avons effectué des concertations en juin et juillet avec les professionnels. Nous leur avons présenté cette ZFE et nous avons eu un très bon accueil de leur part. Ils ont salué la méthode employée, à savoir une mise en place de manière graduelle. Je suis convaincue que pour qu’un projet réussisse, il est important de réunir les acteurs autour de la table et de travailler ensemble, en y allant au fur et à mesure. »

Nous avons fait le choix d’y aller progressivement, par paliers et de débuter avec les véhicules les plus polluants.

Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable et de la transition écologique

Parallèlement, l’élue rappelle que dans son plan air, Saint-Etienne Métropole a mis en place différentes aides financières afin de renouveler le parc auto des professionnels avec des véhicules plus propres. Ces soutiens financiers, cofinancés par l’ADEME et pouvant venir en complément d’aides nationales, vont jusqu’à 16 000€ pour les TPE, PME et associations.

Ni assez loin ni suffisamment vite selon l’opposition écologiste

Du côté des écologistes, si on trouve que la mise en place d’une ZFE dans la métropole stéphanoise est une bonne décision, cette dernière ne va pas assez loin. Germain Collombet, élu municipal d’opposition EELV, précise : « lors de la mise en place de la ZFE au 1er janvier 2022, très peu de véhicules seront concernés. Il faut aller plus vite. A Saint-Etienne, on est en retard, on perd du temps. On voit bien l’urgence notamment avec le dernier rapport du Giec»

Le Plan de déplacement urbain devrait être repensé, avec notamment le développement plus important des modes de transports doux.

Germain Collombet, élu écologiste de l’opposition

L’élu avance également le fait que la zone définie soit insuffisante à ses yeux, n’incluant pas les trois axes de communication « les plus émetteurs » de particules polluantes. « Tout cela, c’est de la communication, explique le conseiller municipal écologiste. M. Perdriau fait du greenwashing. Le Plan de déplacement urbain devrait être repensé, avec notamment le développement plus important des modes de transports doux. Saint-Etienne est une métropole où l’autosolisme augmente. Ce n’est pas possible d’accepter cela. »


*Saint-Etienne Métropole précise sur cette page l’hypothèse de calendrier qui a été soumise à la concertation des professionnels :

  • Dès le 1er janvier 2022, les poids lourds non-classés (transport de marchandises), c’est-à-dire mis en circulation avant le 1er octobre 2001, et les utilitaires légers également non classés (mis en circulation avant le 1er octobre 1997) ne pourront plus circuler dans cette zone.  
  • D’ici le 1er janvier 2025, l’interdiction de circulation sera étendue aux poids lourds, fourgons et fourgonnettes ayant une vignette Crit’air 4 et 5.
  • D’ici le 1er janvier 2027, l’interdiction de circulation sera étendue aux poids lourds, fourgons et fourgonnettes ayant une vignette Crit’air 3.

La métropole note aussique « dès la mise en œuvre opérationnelle de la ZFE en janvier 2022, les véhicules concernés par la ZFE (poids lourds, véhicules utilitaires légers) et circulant dans le périmètre de la ZFE devront s’équiper d’une vignette Crit’Air accolée sur leur pare-brise. A défaut, les utilisateurs s’exposent à une amende de 68€ pour les véhicules utilitaires (fourgons, fourgonnettes) ; et de 135€ pour les poids lourds. »

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS