Saint-Étienne
mardi 23 juillet 2024
22:25
Soutenez IF

Saint-Etienne : coup de théâtre, débats et débâcle au conseil municipal

0
5432 vues

Coup de théâtre lors du conseil municipal de ce lundi 24 juin. A la suite de l’éviction de Claude Liogier, les élus du groupe Saint-Etienne Avant tout ont annoncé qu’ils renonçaient à exercer les délégations qui leur avaient été confiées, ainsi que leur fonction d’adjoint. Ils restent néanmoins conseillers municipaux et siégeront probablement au sein de l’opposition… qui va venir à manquer de place.

Nicole Peycelon a créé la surprise ce lundi en annonçant que les élus du groupe dissident Saint-Étienne Avant tout renonçaient à exercer les délégations qui leur avaient été confiées. ©JT If Saint-Etienne

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le spectacle auquel ont assisté les participants du conseil municipal de ce lundi après-midi ne contribuera probablement pas à réconcilier les récalcitrants avec les urnes… Lors d’une séance surréaliste, qui s’est terminée par le départ des groupes d’opposition, du groupe Saint-Etienne Avant tout, d’Antoine Poméon, et de Lionel Boucher, dès la troisième délibération, le groupe dit « des 9 » a définitivement lâché le maire, Gaël Perdriau.

En effet, la destitution de Claude Liogier de son poste de 19e adjoint au stationnement et à la mobilité en charge de la circulation et de la mobilité était le premier dossier examiné cet après-midi au conseil municipal de Saint-Etienne, l’édile estimant qu’il n’y avait plus de relation de confiance avec son adjoint. Par ailleurs, il a été voté que le nombre d’adjoints passe au maximum autorisé, soit 22, et que les délégations de Claude Liogier et de Denis Chambe, décédé, soient attribués à d’autres élus. Non sans heurts…

La goutte d’eau

Au mois de janvier, dix élus de la majorité créaient Saint-Etienne Avant tout, dans le but de marquer leur désaccord avec Gaël Perdriau depuis l’affaire dévoilée par Mediapart, estimant que ce dernier doit se retirer de ses fonctions. Depuis le décès de Denis Chambe, ils sont désormais neuf : Claude Liogier, Patrick Michaud, Paul Corrieras, Robert Karulak, Marie-Eve Goutelle, Jacques Phromala, Jean Jamet, Alain Schneider et Nicole Peycelon. Après le vote de l’éviction de Claude Liogier ce jour à 35 voix contre 21, cette dernière a pris la parole. « Je m’exprime au nom du groupe Saint-Etienne Avant tout. Notre groupe s’est constitué car une mise en retrait du maire nous semblait la meilleure solution dans ce contexte. Ce groupe a pour but de nous différencier sur un plan moral et éthique. Concernant Claude Liogier, rien ne mérite cette décision dans sa façon de gérer sa délégation. Les 9, nous nous sentons tous visés collectivement. Le remplacement de Claude Liogier et Denis Chambe, la création de postes d’adjoints… Vous vous mettez en ordre de marche pour préparer 2026. Tout cela n’est pas possible pour nous, votre situation devrait vous questionner. Nous renonçons donc à exercer les délégations qui nous ont été confiées. Nous renonçons à exercer les fonctions d’adjoint. Nous exercerons une simple fonction de conseiller municipal ».

Le torchon brûle

Une prise de parole longuement applaudie par l’opposition. « Je prends acte de cette déclaration qui révèle que Claude Liogier n’était pas le seul à avoir des idées derrière la tête, y compris Nicole Peycelon. Ça a le mérite de la clarification. Je vois qu’entre LR et votre étiquette municipale, vous avez choisi LR. Je vous souhaite bon vent ». Des propos jugés « scandaleux » par Nicole Peycelon. Cette dernière a été rejointe par l’opposante socialiste Isabelle Dumestre qui a déclaré : « Je ne suis pas toujours d’accord avec madame Peycelon, mais je voudrais m’excuser au nom de Gaël Perdriau, de ses propos à votre égard ». En quittant le conseil municipal, Isabelle Dumestre a déclaré à If Saint-Etienne : « Ça choquait moins quand il insultait l’opposition. Quand on voit la manière dont il traite ceux qui deux minutes avant étaient avec lui… ». Nous aurons l’occasion de revenir plus longuement demain sur les passes d’armes entre le maire et ceux qui ont choisi de quitter la salle.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne