Saint-Étienne
jeudi 29 septembre 2022
13:05
Soutenez IF

Services aux familles : un partenariat pour « aller vers » les familles qui en ont besoin

0
243 vues

Un nouveau Schéma départemental des services aux familles a été signé à la Préfecture entre l’État, le Département, l’Association des maires, la Caf, et la Mutuelle sociale agricole. Son objectif est de mieux répondre aux besoins de la population et de faire connaître davantage ces services.

Henry Jouve, président de la MSA Loire, Chantal Largeron, présidente du Conseil d’administration de la Caf Loire, Dominique Schuffenecker, secrétaire général de la préfecture de la Loire, Nicole Bruel, conseillère déléguée en charge de l’enfance au Département, et Jacques Laffont, représentant de l’Association des maires de France. © JT

« C’est un moment important, car il marque la mise en place du Schéma départemental des services aux familles, fusionné avec le Schéma départemental de l’animation de la vie sociale, a lancé Dominique Schuffenecker, secrétaire général de la préfecture de la Loire, lors de la signature du nouveau Schéma départemental des services aux familles jeudi 15 septembre. Il a pour objectif de mieux répondre aux besoins de la population, d’apporter des réponses qui soient adaptées aux familles, mais aussi aux territoires, et de mettre en place un effort de communication pour faire connaître davantage ces services ». Un schéma construit dans une dynamique partenariale des services, des collectivités et de l’État pour aller plus loin. Mis en place jusqu’en 2025, il fera l’objet d’un point et d’un plan d’action chaque année.

Aller vers

Le secrétaire général de la préfecture de la Loire a rappelé qu’avec un taux de pauvreté important dans le département, il existe un vrai besoin sur le territoire. Malgré cela, il regrette que de certaines familles n’aient pas encore accès à ces structures par méconnaissance, ou par manque d’équité des territoires. « Je suis ravi de cette démarche de concertation, car les maires sont les plus à même de mettre en place des schémas dans leur commune, a déclaré Hervé Reynaud, président de l’association. C’est essentiel d’être associés, de pouvoir réfléchir ensemble sur ces thématiques ». Pour Nicole Bruel, conseillère déléguée en charge de l’enfance au Département, il s’agit de poursuivre ce qui avait été mis en place et qui fonctionnel, tout en prévoyant davantage d’ « aller vers » sans attendre que les familles fassent les démarches.

« Le Covid a en effet causé des dégâts considérables sur certaines familles, nous le voyons tous les jours »

Nicole Bruel, conseillère déléguée en charge de l’enfance au Département.

Des dégâts causés par le Covid

L’enjeu est de repérer les familles en difficulté le plus tôt possible, avant même la naissance, pour fournir les outils nécessaires aux parents. « Cela passe aussi par le soutien des compétences professionnelles avec des agents formés, car les problématiques ne sont plus les mêmes, poursuit-elle. Le Covid a en effet causé des dégâts considérables sur certaines familles, nous le voyons tous les jours ». Afin que ces dispositifs soient accessibles à une plus large population de Ligériens jusqu’à 25 ans, quatre thématiques sont concernées par ce schéma : la petite enfance, la jeunesse, l’animation de la vie sociale, et la parentalité. Le président de la Mutuelle sociale agricole (MSA), qui accompagne 2 505 familles et 5 115 enfants dans la Loire, a déclaré : « Il y a plein d’associations qu’il faut savoir solliciter. Nous avons besoin de toutes les forces pour agir ». Ainsi, plusieurs portes d’entrée s’ouvrent aux familles ayant besoin d’aide. Cela peut passer par la mairie, la Caf, le point social, etc.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter