Saint-Étienne
samedi 26 novembre 2022
10:12
Soutenez IF

Subventions culturelles : la Région ampute la Cité du design et son école de 180 000 €

0
1309 vues

L’affaire agite la région Auvergne Rhône-Alpes depuis plusieurs semaines. Les montants des subventions culturelles ont été décidés ce jour, lors de la commission permanente de la Région. Plus d’une centaine sont revues à la baisse y compris dans la Loire, en vue d’un « rééquilibrage » annoncé par Laurent Wauquiez.

Une baisse conséquente pour la Cité du design et l’Ecole supérieure d’art et de design de Saint-Etienne © SEM

Après deux années de Covid, le timing semble plutôt mal choisi. Ce mercredi, la Région a voté les subventions allouées aux de festivals, associations ou institutions culturelles. Nous vous en parlions récemment, la tendance annoncée par Laurent Wauquiez, qui souhaite amorcer un « rééquilibrage » solidaire sur l’ensemble de la Région, se confirme. À Lyon et Grenoble, de nombreux acteurs affichent des baisses conséquentes, mais la Loire n’est pas épargnée pour autant. En tout, ce sont 139 acteurs culturels régionaux qui seraient impactés par cette décision pour un total de 3,2 millions d’euros.

Moins 180 000 euros pour la Cité du design et son éco

Au total, sept structures culturelles ligériennes sont concernées. Parmi elles, la Cité du design et son Ecole supérieure d’art et de design (Esadse), qui percevaient 480 000 euros de subventions de la Région, verra la somme passer à 300 000 euros. Il en va de même pour l’École de la Comédie de Saint-Étienne, qui se voit amputée de 30 000 euros, avec un montant voté à hauteur de 250 000 euros. Plusieurs festivals sont également concernés : le Rue des Artistes avec une baisse de 4 050 euros, pour un montant proposé de 22 950 euros. Mais aussi Les 7 Collines avec 3 750 euros de moins, Curieux Voyageurs et Les Bravos de la Nuit à Pélussin qui affichent respectivement moins 2 250 euros. Enfin, l’Ecole de l’Oralité verra le montant de ses subventions rogné de 2 000 euros. Reste désormais à attendre la décision du Conseil régional, qui choisira ou non de valider ces sommes.

Création d’un plan de solidarité

À l’automne, la Région entend proposer un nouveau dispositif d’appel à projets destiné au financement d’investissements pour les acteurs culturels. Elle souhaite ainsi passer d’un financement dit « de rente », à un financement « de projets ». En parallèle, elle a publié un communiqué de presse dans lequel elle indique avoir « voté la constitution d’un fonds de secours doté à ce stade de 500 000 euros à destination des festivals qui connaîtraient des difficultés pour franchir le cap de la crise » liée au Covid. Elle y précise d’ailleurs « que le budget de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a progressé de 20 % en cinq ans et ne connaîtra pas de baisses, conformément aux engagements du président de Région, Laurent Wauquiez ».

J’ose imaginer ou espérer un rattrapage. Sinon, ce serait une situation inédite.

Marc Chassaubéné, président de la Cité du design et vice-président de Saint-Etienne Métropole en charge du Design

Pour les élus écologistes ligériens à la Région, « l’argument selon lequel la région se désengage de l’aide apportée aux acteurs des métropoles au profit des territoires ruraux ne tient pas puisque le budget global de la culture est en baisse et que même dans ces zones éloignées des grandes villes des structures sont victimes de la diminution de leur subvention. Il ne s’agit clairement pas d’un rééquilibrage des subventions des métropoles vers les territoires ruraux. »

Marc Chassaubéné, président de la Cité du design et vice-président de Saint-Etienne Métropole en charge du Design et du Numérique a également réagi : « Je n’ai pas vraiment les mots. J’ose imaginer ou espérer un rattrapage. Sinon, ce serait une situation inédite. En huit ans maintenant que je suis élu, je n’ai jamais vu quelque chose de cet ordre-là se produire. D’autant que la subvention actée pour 2021 n’a pas été versée. Et ensuite, en cours d’exercice, on apprend cette baisse. Les élus de la Région ont pourtant voté avec nous un budget prévisionnel incluant cette subvention. La Région s’est engagée moralement par ce vote. c’est très alarmant. Tout cela sans que nous n’ayons de réponses à nos courriers. La méthode est particulière, nous apprenons cela dans la presse. J’espère qu’il y a quelque chose à rattraper. Et concernant les 500 000 euros du plan de solidarité, je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. Soit c’est une erreur de gestion grave car cela met en difficulté un nombre important de structures, soit c’est une manœuvre politique et c’est encore plus incompréhensible. Cela éveille des inquiétudes lourdes, il y a des signaux très alarmants c’est pour cela que je n’ose pas croire qu’on en restera là. »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter