L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Réhabilitation du Centre de musique sacrée du Puy-en-Velay

• redaction
0
602 vues

Riche d’une histoire de plusieurs siècles, le bâtiment qui abrite le Centre de musique sacrée (CMS) du Puy-en-Velay a été réhabilité avec le concours du Crédit Agricole Loire Haute-Loire. Dédié depuis 2006 à l’accueil des 70 enfants de la maîtrise de la cathédrale du Puy, des chœurs du CMS et de trois autres chorales, il a profité de ces travaux pour étendre ses attributions. Il héberge désormais des stages consacrés à d’autres arts sacrés et abrite des partitions datant du XIe siècle. On a fait le point avec son directeur, Julien Courtois.

Pouvez-vous nous retracer l’historique du site du Centre de musique sacrée du Puy ?

Le Centre de musique sacrée du Puy est situé au-dessus de la Cathédrale, tout contre le rocher Corneille où s’élève aujourd’hui la statue monumentale de Notre-Dame de France. À l’époque Gallo-romaine, il y avait ici des carrières qui ont sans doute servi pour la construction du premier sanctuaire puis de la Cathédrale médiévale.

Au XIIIe siècle, en ce lieu, est mentionné l’Hôtel des Chalençon dont la chapelle privée porte le nom de Saint-Pierre-le-Vieux. La confrérie des pénitents blancs s’installe dans la chapelle au XVIe siècle.

Au XVIIe siècle, des Dominicaines y installent leur couvent Sainte-Catherine d’où la Bienheureuse Mère Agnès et un groupe de religieuses partiront pour Langeac. C’est aussi dans la chapelle de couvent que Anne-Marie Martel est inhumée en 1673. L’emplacement de sa sépulture n’a pas été retrouvé à ce jour.

Après la Révolution, en 1791, la communauté des sœurs est dispersée et le couvent est vendu au citoyen Lambert. Il est racheté par l’évêché dans le courant du XIXe siècle et des moines franciscains s’y installent en 1888 jusqu’en 1903 où ils sont expulsés par la police suite aux lois anti-congréganistes.

En 1952, les Scouts de France occupent la chapelle et la restaurent grâce à une subvention de la ville du Puy. En 1956, à l’occasion du centenaire du couronnement de Notre-Dame du Puy, on installe dans les sous-sols de ces bâtiments l’Historial de N-D du Puy, un diorama (musée de cire) retraçant en neuf tableaux les grandes heures de la cathédrale. En 1993, après d’importants travaux, le site devient le centre Isabelle Romée et abrite Le Service diocésain des pèlerinages.

Enfin, en 2006, la Maîtrise de la cathédrale du Puy et le Centre de musique sacrée s’y installent et occupent les anciens locaux servant à l’accueil des pèlerins ainsi que d’anciens appartements.

Quels ont été vos besoins du projet de réhabilitation du site ?

Le niveau supérieur du bâtiment a été réhabilité dans les années 1980 afin de réaliser des appartements. Ces aménagements ne s’accordaient plus avec l’utilisation des locaux par la Maîtrise de la cathédrale et le Centre de musique sacrée. Les bâtiments n’étaient en effet pas adaptés ni à la pratique musicale ni à l’accueil d’enfants de la Maîtrise :

  • À cause du nombre insuffisant de salles pour accueillir les activités pédagogiques de la Maîtrise, certains cours étaient donnés dans les bureaux et les anciennes cuisines.
  • Aucune salle de répétition ne peut accueillir dans des conditions satisfaisantes plus de 40 personnes.
  • L’organisation actuelle des locaux limite à une quarantaine d’enfants l’effectif de la Maîtrise.
  • La mauvaise isolation thermique (simple vitrage, chaudières anciennes, système de chauffage inefficace) entraîne des frais importants.
  • La mauvaise isolation phonique entre les deux étages perturbe le déroulement des cours.

L’objectif de cette réhabilitation a donc été d’apporter de meilleures conditions de travail grâce à des locaux :

  • mieux adaptés à la pratique musicale,
  • mieux isolés (phoniquement et thermiquement, permettant des économies d’énergie),
  • plus vastes pour accueillir un plus grand nombre de maîtrisiens, de choristes et d’instrumentistes (réalisation d’une grande salle de répétition),
  • plus beaux et plus propices à la recherche de beauté dans la pratique musicale.

Ces nouveaux locaux vont également nous permettre de développer de nouveaux services :

  • l’accueil de stages de musique régionaux et nationaux,
  • l’ouverture à d’autres arts sacrés par des expositions
  • l’ouverture des espaces extérieurs aux touristes et aux pèlerins,
  • la location de salles équipées pour la pratique musicale et la prise de son.

Et ainsi d’animer davantage la Ville haute du Puy.

Les bâtiments n’étaient en effet pas adaptés ni à la pratique musicale ni à l’accueil d’enfants de la Maîtrise

Julien Courtois, directeur du Centre de musique sacrée du Puy-en-Velay

De quelles manières le Crédit Agricole Loire Haute-Loire vous a accompagné ?

La Crédit agricole Loire Haute-Loire a apporté une aide de 20 000 € sur notre projet de réhabilitation venant ainsi s’ajouter à la longue liste des partenaires de ce projet à commencer par le Diocèse du Puy, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Haute-Loire, la Communauté d’agglomération et de la Ville du Puy-en-Velay ainsi que plusieurs mécènes privés. Une aide décisive nous a été apportée par la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern via le Loto du patrimoine organisé avec la Française des jeux, nous permettant d’obtenir les 108 000 € nécessaires pour terminer le chantier de rénovation de nos locaux.


Ci-dessous une série de clichés vous permettant de découvrir l’ancienne chapelle avant travaux puis rénovée, ainsi que la salle qui accueillera la bibliothèque musicale du Centre de musique sacrée, des vues d’extérieur mais aussi quelques autres photos des travaux.


Retrouvez dans la brochure ci-dessous les 41 lieux remarquables du patrimoine de la Loire et de la Haute-Loire mis en valeur grâce au soutien du Crédit Agricole Loire Haute-Loire et de la Fondation Crédit Agricole Pays de France :

Acteurs du Patrimoine – Loire Haute-Loire

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS