Saint-Étienne
lundi 22 avril 2024
11:16
Soutenez IF

Saint-Étienne : quelles démarches pour une ville durable ?

0
1597 vues

Du développement de ses infrastructures dédiées à l’enseignement supérieur à sa réputation en matière de design, Saint-Étienne est une ville mouvante qui s’adapte continuellement aux enjeux de son temps. Aujourd’hui, Saint-Étienne place le développement durable au centre de ses préoccupations en s’engageant autour de trois grands axes : la rénovation de ses bâtiments, le développement de son offre de transports en commun et la production d’énergies vertes. 

1. Transition énergétique et rénovation 

Comptant parmi les plus grands consommateurs d’énergie au monde, le secteur du bâtiment connaît aujourd’hui de profondes transformations. Les prises de conscience environnementales actuelles poussent en effet les villes à revoir leurs politiques en termes de construction et d’aménagement. À Saint-Étienne, la tendance est à la rénovation. 

  • La rénovation de l’espace public comme levier d’action

La rénovation des logements et des bâtiments de l’espace public relève aujourd’hui d’un triple enjeu : lutter efficacement contre le gaspillage énergétique, s’inscrire dans une démarche de développement durable sur le long terme et améliorer la qualité de vie des habitants. À Saint-Étienne, l’objectif est de mettre en avant les projets de rénovation des bâtiments de l’espace public en concertation directe avec les habitants tout en accompagnant les particuliers dans leurs démarches de rénovation individuelles. 

Ainsi, le réaménagement urbain et la réhabilitation des bâtiments d’habitation deviennent de véritables leviers d’action entraînant la ville au cœur d’un cercle vertueux en faveur de l’environnement. Les logements sont plus performants, les dépenses énergétiques amoindries, les infrastructures modernisées et l’attractivité de la ville démultipliée. 

  • Soutenir les particuliers dans leurs démarches personnelles

Si le coût des travaux de rénovation énergétique peut être un frein pour de nombreux propriétaires, diverses aides financières ont été mises en place au sein de la Métropole pour soutenir les projets individuels et inciter les habitants à contribuer, à leur échelle, à la transition énergétique. À Saint-Étienne, on recense trois organismes à contacter en cas de travaux de rénovation : Rénov’actions 42, Cap Métropole, et l’EPASE. Pour le reste, il suffit de prendre rendez-vous avec des artisans qualifiés en passant par une plateforme spécialisée qui facilite la mise en relation entre professionnels du bâtiment et particuliers. 

2. Mobilité et transports 

Afin de lutter efficacement contre la production de gaz à effet de serre, Saint-Étienne s’engage, depuis de nombreuses années, à offrir à ses habitants un réseau de transports en commun performant et le moins énergivore possible. L’objectif est de limiter autant que possible l’utilisation de la voiture au sein de la Métropole tout en mettant l’accent sur les moyens de transport électriques. 

  • Le Plan de Déplacements Urbains (PDU)

Instauré en 1982 par la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs, le Plan de Déplacements Urbains a pour enjeu principal d’inciter les citoyens à utiliser les moyens de transport alternatifs que sont la marche, les véhicules à deux roues et les transports en commun au détriment de la voiture qui compte parmi les principales causes de la pollution de l’air en ville.

Cette démarche s’inscrit également dans le processus de réduction de la production de gaz d’échappement, responsables en partie du réchauffement climatique. Une fois de plus, la capitale stéphanoise vise à améliorer le confort quotidien des habitants de la Métropole dans leurs déplacements quotidiens afin de les amener à limiter par eux-mêmes leur consommation énergétique. 

  • Favoriser les transports verts 

À Saint-Étienne, le réseau de transports en commun de l’agglomération est géré par la Métropole en étroite collaboration avec la STAS (Société de Transport de l’Agglomération Stéphanoise) qui fournit et exploite le réseau. Ce dernier se compose de trois lignes de tramway, une dizaine de lignes de trolleybus, et de 78 lignes de bus couvrant l’ensemble des 63 communes de la Métropole. 

En centre-ville, les différentes lignes de tramway et de trolleybus assurent la grande majorité des déplacements des habitants. Le développement des réseaux de ces moyens de transport 100% électriques a largement contribué à la réduction des émissions de CO2 de la ville. Pour les prochaines années, la politique stéphanoise en matière de transports en commun reste inchangée : conserver une facilité de déplacement pour l’ensemble des habitants tout en privilégiant les moyens de transport verts. 

3. Production d’énergie et écologie

Aujourd’hui, Saint-Étienne se veut pionnière en matière de développement durable, d’écologie et de sauvegarde de la biodiversité. En participant à la 3e édition du Sustainable Cities Summit organisé par le HUB Institute, le maire de la ville s’est montré plus que jamais engagé en faveur de la sobriété énergétique

  • Une ville tournée vers les énergies renouvelables  

Depuis 2015, la Métropole de Saint-Étienne est engagée dans un processus de transition énergétique et écologique. Son enjeu principal consiste à augmenter d’au moins 75% la production d’énergie renouvelable locale d’ici 2025. Cet objectif pourra être atteint grâce à la mise en place de panneaux solaires sur près de 150 bâtiments publics. Une solarisation de masse qui devrait fournir en électricité environ 12 000 foyers, ce qui représente environ 15% des ménages. 

En parallèle de la mise en place d’infrastructures innovantes, la Métropole de Saint-Étienne s’assure de réduire considérablement la consommation énergétique de la ville autour de plusieurs axes : l’extinction des bâtiments métropolitains à partir de minuit, la réduction des plages horaires de l’éclairage public, et la régulation du chauffage de l’ensemble des bâtiments de Saint-Étienne Métropole.

  • L’écologie au cœur des priorités 

En offrant aux citoyens la possibilité de se sentir acteurs de la ville de demain, Saint-Étienne est devenu, en quelques années, un véritable modèle de ville durable, où les initiatives à grandes échelles ont un impact concret à la fois sur le bien-être des habitants, mais également sur l’empreinte carbone de la Métropole. 

Alors que les enjeux liés à l’écologie urbaine prennent toujours plus de place dans l’espace public, il est primordial pour les villes d’adopter des politiques solidement engagées et alternatives en faveur de la transition énergétique et du développement durable. Et dans ce domaine, Saint-Étienne devient peu à peu une ville pionnière ! 

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne