L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Saint-Etienne, une ville attractive avec un avenir économique

• Publication partenaire
0
1135 vues

Contrairement à ce que nombre de Français pourraient penser, Saint-Etienne est une ville attractive possédant plusieurs atouts économiques ; dans les années à venir, la ville des Stéphanois continuera à se développer grâce à des projets dans divers secteurs. Découvrez les entreprises qui font vivre Saint-Etienne !

Les secteurs porteurs de la ville

Si on estime que le niveau de vie à Saint-Etienne est plus bas que le niveau de vie médian en France avec une différence d’environ 18 points, de grands acteurs économiques ont été fondés à Saint-Etienne et y sont toujours.

Si on ne retrouve que peu de secteurs qui portent la ville, on peut dire qu’ils sont puissants :

  • Numérique : 9 500 personnes travaillent dans ce domaine sur la métropole
  • Optique : 36 000 personnes travaillent dans ce domaine
  • Technologies médicales : Saint-Etienne est leader français en matière de textiles de santé et représente 60% de la production nationale de textile médical
  • New manufacturing

L’agglomération est la première en terme de concentration de réseaux de PME/PMI, après l’ïle-de-France bien sûr (selon la CCI de la métropole de Lyon). L’industrie y est particulièrement active puisqu’on compte 26% d’emplois dans ce secteur : c’est plus que les moyennes régionale et nationale. Le premier secteur industriel est la métallurgie/mécanique qui pourvoit plus de 20 000 emplois actuellement pour les Stéphanois.

Les entreprises emblématiques de Saint-Etienne

Le groupe Casino, fondé par Geoffroy Guichard, toujours ici

Fondé en 1898 par Geoffroy Guichard, le groupe Casino possède son siège social sur le cours Antoine Guichard. En 2020 sa capitalisation atteignait les 2,7 milliards d’euros ; si cette année-là la perte nette était de 886 millions d’euros et que le groupe reste endetté, il reste l’un des acteurs majeurs des supermarchés en France avec une puissance de frappe très grande. En effet, le groupe emploie 56 000 salariés en France en exploitant diverses enseignes que nous connaissons tous : Géant Casino, Monoprix, Franprix, Spar, Vival, etc.

De l’industrie métallurgique, textile, mécanique

A Saint-Etienne, on retrouve beaucoup d’usines et d’entreprises d’industries diverses :

  • General Dynamics, SAM Outillages, Lemforder Mégacentre, Précision Stéphanoise Industrie etc. pour la métallurgie, mécanique et sous-traitance automobile
  • Le Centre européen des biens d’équipement industriel, qui fait de la recherche, de l’enseignement supérieur et qui regroupe plusieurs centaines d’entreprises spécialisées dans la mécanique
  • L’entreprise Thuasne qui fabrique du textile médical

Des entreprises qui réussissent à St Etienne, il y en a : on en compte plus de 26 700, qui ont une quinzaine d’années d’existence en moyenne. Parmi elles, une cinquantaine se classe en première position dans leur domaines respectifs, notamment l’optique, le design, la mécanique ou la métallurgies, « spécialités » de Saint-Etienne.

Des entreprises stéphanoises tournées vers l’international

Saint-Etienne, c’est la ville du siège social de 62 entreprises également implantées à l’étranger.
Comme abordé précédemment, il y a surtout le groupe Casino avec 205 000 salariés à travers le monde. Parmi toutes les entreprises, on en dénombre plus d’un millier qui exportent régulièrement ; cela représente plusieurs milliards d’euros chaque année (3,6 milliards d’euros en 2013). Cette attractivité donne aux entreprises internationales stéphanoises une balance commerciale excédentaire, ce qui rend le territoire attractif économiquement.

Les projets qui vont marquer Saint-Etienne

La French Tech One Lyon St-Etienne

Il existe des start-ups stéphanoises ! Le label French Tech s’est installé à Lyon et à Saint-Etienne voilà plusieurs années pour aider les projets à se lancer sur le territoire stéphanois. ce sont plus de 1000 start-ups qui ont été créées depuis le début de l’aventure, aidées par le label. On y retrouve plusieurs domaines d’avenir en rapport avec le numérique : industrie, divertissement, objets connectés, robotique, mobilité, etc.

Une ville tournée vers l’avenir

La métropole stéphanoise est résolument tournée vers les PME et se classe sixième au rang des villes françaises en taux de création d’entreprises.

Pour aider ces entreprises, la ville est le premier territoire français ayant mis en place le ultra-haut débit à destination des entreprises ; on n’y pense pas tout de suite mais c’est un moyen de les rendre plus compétitives.
Très tôt d’ailleurs, la ville a fait le nécessaire pour implanter un réseau sans-fil haut débit grâce à la 4G. D’ailleurs, la 5G est en déploiement dans la métropole, une technologie qui sera très utile aux entreprises, notamment celles qui sont spécialisées dans le numérique.

Cela contribue également à un marché de l’immobilier attractif, grâce également à sa proximité avec la métropole lyonnaise. Avec des prix attractifs par rapport à ceux de Lyon, le marché immobilier stéphanois se porte bien. Les prix sont d’ailleurs nettement en hausse dans l’ancien, alors qu’il sont plutôt stables sur les programmes neufs. La rentabilité reste exellente pur les investisseurs.

Saint-Etienne attire les étudiants

On compte environ 25 000 étudiants post-bac à Saint-Etienne dans différents domaine : ingénierie santé, sciences, design, technologie, etc. On y trouve de grands établissements importants comme le campus de Saint-Etienne de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon (IEP), Télécom Saint-Etienne, l’Ecole Nationale Supérieure des Mines (ENSMSE) ainsi que l’Ecole Supérieure Arts et Design de Saint-Etienne. Au total ce sont 12 établissements d’enseignement supérieur ainsi que 5 formations d’excellence nationale.

La Cité du design

Le design est d’ailleurs à l’honneur dans la ville avec l’inauguration en 2009 de la Cité du design, qui a pour mission de « sensibiliser tous les publics au design », alliant entreprises en recherche de designers, entreprises de design et l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de la ville. Un vrai poumon économique de la ville, formant des étudiants qui peuvent ensuite travailler dans la Cité en trouvant facilement et rapidement du travail en sortie d’école. Cela en fait le premier pôle français de design.

La recherche est mise à l’honneur

Le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Lyon/Saint-Etienne regroupe pas moins de 550 laboratoires au sein des deux métropoles : cela fait qu’on y trouve plus de 10 000 chercheurs dans des domaines variés :

  • Technologies médicales
  • Optique
  • Design
  • Aéronautique
  • Mécanique
  • Textile

Grâce à ces centres de recherche, entreprises innovantes et établissement d’enseignement, beaucoup de brevets sont déposés régulièrement, ce qui place la ville devant d’autres grandes métropoles d’ordre national, comme Rennes, Nantes, Montpellier et même Bordeaux.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS