L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Un écrin renouvelé pour la fourme de Montbrison

• redaction
0
766 vues

Le musée de la Fourme et des Traditions de Sauvain, dans les monts du Forez, a connu, au cours des années 2010, de nombreuses évolutions, dont une refonte de sa muséographie et la restauration d’une scie hydraulique. Un projet qui a consolidé son attractivité.

Le musée de la Fourme et des Traditions de Sauvain

Inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2018, la fourme de Montbrison possède son propre musée, à Sauvain, son berceau. Si les 12 expositions permanentes de celui-ci retracent l’importance de ce bleu, qui bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP), elles présentent également de vieux métiers liés à la vie d’autrefois dans le Forez. Géré depuis 1968 par l’association La Maison sauvagnarde et ses cent bénévoles adhérents, le musée a connu plusieurs campagnes de travaux dans les années 2010 comme l’amélioration de l’accueil du public en situation de handicap ou encore l’ouverture d’une salle dédiée à la forge.

Deux projets de mise en valeur

Pour ses cinquante ans d’existence, La Maison sauvagnarde voulait marquer le coup. Avec l’aide du Crédit Agricole Loire Haute-Loire et de la Fondation Crédit Agricole Pays de France, deux projets ont été mis sur pied en 2018. Le premier a consisté à créer une muséographie complète pour le site. Matériels interactifs, nouveaux enregistrements audio et mise en lumière ont ainsi pu être proposés aux 5000 visiteurs annuels. Parallèlement, les pièces d’une ancienne scie battante hydraulique, conservées par les bénévoles depuis 2004, ont été restaurées et remontées dans un hangar attenant au musée, permettant à cette scie de fonctionner de nouveau grâce à la force de l’eau. Ces deux projets permettent de consolider l’attractivité du musée tout en conservant une trace des savoir-faire locaux ancestraux.


« Reconstituer une ancienne scie battante et la faire fonctionner de nouveau »

Daniel Derory, co-président du musée de la Fourme et des Traditions, nous en dit davantage sur l’histoire de cet équipement culturel local et sur la manière dont le soutien financier du Crédit Agricole Loire Haute-Loire a changé la donne.

Pouvez-vous nous expliquer la genèse du projet du musée de la Fourme et des Traditions ?

Le Musée de la fourme et des traditions, né il y a plus de 50 ans, accueille plus de 5000 visiteurs chaque année. Constitué en association animée par plus de 100 bénévoles il constitue un lien social pour le village de Sauvain classé par ailleurs « villages de caractère ». Il y a quelques années l’opportunité d’acquérir une grange jouxtant le musée s’est présentée. Assisté de la commune, le musée l’a saisi avec l’objectif de mettre en place une nouvelle exposition présentant une scie battante a énergie hydraulique (roue type moulin) activité autrefois très présente le long des rivières du Haut Forez.

Quels ont été vos besoins initiaux pour développer ce lieu ?

Le challenge que nous avions à relever était celui de reconstituer une ancienne scie battante récupérée 15 années plus tôt et de la faire fonctionner de nouveau en conditions réelles avec une source hydraulique fonctionnant en circuit fermé (2 bassins reliés par une pompe) et en conditions virtuelles avec des images. Accompagné par la société « Muséophone », le projet a pris corps grâce à des techniques de mapping (images projetée donnant l’illusion du fonctionnement) et d’hologramme (image d’un ouvrier scieur situé à coté de la scie et expliquant son fonctionnement et son histoire).

De quelles manières le Crédit Agricole Loire Haute-Loire vous a accompagné ?

Les finances du musée pouvant difficilement supporter les investissements nécessaires, ces derniers représentant plus de trois fois le budget annuel de l’association, nous avons recherché des financements publics et privés pour réaliser le projet. C’est ainsi que trois mécènes privés et une collectivité nous ont accompagné. La fondation du Crédit agricole a été sollicitée en même temps que les mécènes. Séduite par notre initiative, elle nous a accompagné de manière importante permettant ainsi au projet de devenir possible. La banque continue par ailleurs à nous accompagner en participant à la promotion du musée à travers ses publications écrites et sa communication audiovisuelle ainsi que lors des assemblées générales des caisses locales.

Retrouvez dans la brochure ci-dessous les 41 lieux remarquables du patrimoine de la Loire et de la Haute-Loire mis en valeur grâce au soutien du Crédit Agricole Loire Haute-Loire et de la Fondation Crédit Agricole Pays de France :

Acteurs du Patrimoine – Loire Haute-Loire
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS