Saint-Étienne
jeudi 1 décembre 2022
00:12
Soutenez IF

A Saint-Etienne, le Furan retrouvera l’air libre de Valbenoîte

0
1771 vues

Les aménagements anti-inondations sur le Furan prévus par Saint-Etienne Métropole dans le quartier seront l’occasion d’une découverture de la rivière et d’un aménagement paysager. Ce sera effectif rue Marie-Joseph-Dorne, sur environ 150 m, d’ici un peu plus de 2 ans…

Un cours d’eau visible qui traverse Saint-Etienne ? Dans une ville de cette taille, c’est indéniable, cela manque au paysage. L’eau est pourtant bien là mais elle coule sous les pieds des Stéphanois, systématiquement ou presque, de manière invisible, canalisée et enterrée, parfois jusqu’à plusieurs mètres de profondeur en dessous des rues, des immeubles ou des places. Il s’agit du modeste Furan ou de ses affluents plus petits encore, comme le Furet. Le candidat Gaël Perdriau l’avait annoncé dans son programme électoral de 2020. Le maire réélu, a annoncé la concrétisation d’un projet de découverture du Furan lors d’une réunion publique le 11 juillet tenue à La Cotonne plus largement consacrée aux projets d’aménagement au sein des quartiers Sud-Ouest.

Zoom sur les 150 m du Furan découverts rue M.-J. Dorne. Le parking devrait disparaître.

« Nous avons étudié plusieurs options dans la ville pour rendre visible la rivière dans Saint-Etienne, explique Gaël Perdriau. Comme par exemple, à la Cité du design ou encore places Carnot, Dorian. » Mais les contraintes techniques et financières se sont là-bas avérées trop fortes, assure la municipalité. Parfois, c’est le gain esthétique même qui est en cause : une découverture du Furan encaissée à 2,5 m en dessous du sol n’a pas vraiment d’intérêt au regard de sa largeur très réduite. C’est donc dans le quartier de Valbenoîte, rue Marie-Joseph-Dorne, seule option présentée comme « réalisable », que le Furan va retrouver l’air libre sur un peu plus de 150 m. La Ville de Saint-Etienne profite, en fait, de travaux que va lancer la Métropole – collectivité compétente sur les rivières – dès cet automne, pour éradiquer le risque inondations. Comme cela a été largement le cas dans l’Ondaine et actuellement dans le Gier (lire les exemples de Saint-Chamond, Grand-Croix et Duralex).

Le Furet sera découvert aussi

Découverture du Furet vers le rond-point Velocio.

Il y en a pour 3 M€* et la somme affectée ne concerne d’ailleurs pas que le rue Marie-Joseph-Dorne, actuellement une impasse partant du boulevard Valbenoîte longeant le groupe scolaire des Maristes où les travaux débuteront fin 2022 ou début 2023 pour durer 2 ans. L’élargissement des berges en pente douce sur 5 à 8 m y réduira l’effet « goulet d’étranglement » en cas de crue permettant, au passage, un aménagement paysager où coulera à l’air libre le Furan. Mais ce n’est là que la partie émergée d’un ensemble, comme l’explique Julien Luya. Le maire de Firminy est le vice-président de Métropole en charge des milieux aquatiques, de la prévention des inondations et des contrats de rivière : « L’investissement concerne d’autres travaux au barrage du Gouffre d’Enfer au rôle d’écrêteur de crues et à celui du Pas-du-Riot, sur la vantellerie, les lames de fond et les évacuations. »

Travaux qui seront, eux, lancés dès le début de l’automne. « Et d’ailleurs, ajoute Juline Luya, un affluent du Furan, le Furet (qui, canalisé, rejoint le Furan justement à Valbenoîte, Ndlr) va dans le cadre des travaux de Métropole, lui aussi retrouver l’air libre sur environ 120 m, là aussi avec des aménagements paysagers à côté du rond-point du Velocio, vers le parking de covoiturage revu également. » L’objectif est ici avant tout une réappropriation des lieux, plus que de protection comme avec le Furan. « Nous allons cependant aussi revoir la trentaine de mètres passant sous la RN88 en direction du centre-ville, ce qui, forcément impactera la circulation, l’entrée et la sortie depuis l’axe. La date des travaux n’est cependant pas encore fixée. » Une logique de tir groupé qui est aussi celle de la Ville de Saint-Etienne.

Une véritable boucle verte ambitionnée

Car pour revenir au quartier de Valbenoîte, la mairie regarde plus loin, bien plus loin, jusqu’à l’horizon 2030. « A partir de cet aménagement paysager, nous souhaitons créer une vaste déambulation piétonne qui dans quelques années doit mener les promeneurs, depuis le quartier, jusqu’au rond-point du tunnel, explique Lionel Jouffre, conseiller municipal référent du quartier. L’aménagement du Furan mis à l’air libre en est un élément de départ afin de créer peu à peu une véritable boucle verte, cohérente. L’actuel cheminement est confus et débouche sur un cul de sac. Cela prendra du temps : il faut ouvrir dans le bâti actuel. »

Une partie du cheminement piéton voulu par la Ville autour de la découverte du Furan à Valbenoîte.

Or, des tènements sont en train de changer de propriétaire. Il s’agit donc de profiter de la fenêtre de tir : « Il y a le bâtiment des Sœurs Saint-Joseph vendu à une foncière qui sera réhabilité. Il y a aussi, un morceau du groupe scolaire des Maristes. Alors pour commencer, les premiers aménagements piétons devraient permettre de rejoindre le boulevard Rochetaillée depuis Valbenoîte d’ici fin 2024. »  

* L’Agence de l’eau Loire-Bretagne finance à 50 % cet investissement, Saint-Etienne Métropole en prend en charge 30 % et les fonds européens Feder 20 %.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter