Saint-Étienne
dimanche 23 juin 2024
12:28
Soutenez IF

Arts et Métiers implante un site à Saint-Etienne en partenariat avec l’ISTP

0
4137 vues

Mercredi 12 avril, la phase 2 du campus de l’ingénierie et de l’alternance, orienté industrie, était présentée par les directions de l’ISTP et IRUP, et de l’école d’ingénieurs Arts et Métiers. Un projet soutenu par la Région et qui va donner naissance à un nouveau campus.

Catherine Staron, vice-présidente déléguée à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Cyril Faure, directeur général de l’ISTP et l’IRUP, et Laurent Champaney, directeur général d’Arts et Métiers. © JT/ If Saint-Etienne.

« Nous sommes à la recherche de 4 à 5 000 mètres carrés pour héberger la nouvelle phase de ce projet. Dans l’idéal, nous aimerions qu’un choix soit arrêté d’ici six mois, pour un déménagement dans un an ». Tel est l’appel lancé par Cyril Faure, directeur général de l’ISTP et IRUP. La raison de cette recherche ? La phase 2 du développement de ces instituts de formation, et notamment un partenariat acté avec Arts et Métiers. Ainsi, 10 ans après la phase 1, qui visait à installer leurs locaux au sein même d’un site industriel pour y créer un campus hybride, l’idée est aujourd’hui d’aller plus loin via une orientation énergie et industrie.

Les enjeux RSE comme levier

« Il y a deux ans, nous nous sommes posé la question d’augmenter le volume de nos formations ainsi que notre présence sur les sujets de l’industrie et de l’énergie, explique Cyril Faure. Nous avons travaillé avec les représentants du monde économique et les entreprises, pour savoir comment les aider à être plus présentes sur le champ de la réindustrialisation du territoire ». Et les entreprises ont sollicité l’ISTP et l’IRUP pour former des profils qualifiés davantage tournés sur l’innovation ainsi que sur des produits qui soient éco-conçus. « Il s’agit donc d’accompagner les entreprises vers un saut de compétitivité via les questions RSE », poursuit-il. C’est ainsi qu’est née la volonté de former plus d’élèves ingénieurs et de former les élèves sur de nouveaux métiers, comme la robotique, le digital ou la vision industrielle. Un plan stratégique qui intègre la recherche comme nouvelle dimension de l’ISTP et qui est fort d’un partenariat avec Arts et Métiers.

« Ce partenariat ne se limite pas à la formation, nous avons l’intention d’installer des enseignants chercheurs sur le site »

Laurent Champaney, directeur général d’Arts et Métiers.

1,6 million d’euros investis par la Région

L’école d’ingénieurs, présente sur 11 sites en France, compte plus de 6 000 étudiants et possède 15 laboratoires de recherche. « Ce partenariat ne se limite pas à la formation, nous avons l’intention d’installer des enseignants chercheurs sur le site, précise Laurent Champaney, directeur général d’Arts et Métiers. La rencontre avec l’ISTP a été encouragée par la présidence de la Région et s’est faite assez naturellement ». Une nouvelle formation d’ingénieur de spécialité mécanique et mécatronique verra ainsi le jour dès la rentrée 2023. Avec le développement de l’offre de formation, c’est aussi un pôle recherche qui va voir le jour, en partenariat avec le CHU, sur les thématiques liées aux problématiques du territoire. En attendant de trouver les 5 000 mètres carrés nécessaires, une phase de location intermédiaire de neuf à 10 mois se déroulera au sein de la CCI, à Saint-Etienne. Au total, cela représentera à terme environ 700 élèves supplémentaires pour un projet porté par la Région à hauteur de 1,6 million d’euros.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne