Saint-Étienne
samedi 26 novembre 2022
10:16
Soutenez IF

Habitat & Métropole suit la Semaine de l’innovation HLM

0
704 vues

Sa 9e édition est organisée du 11 au 19 juin au niveau national par l’Union sociale pour l’habitat (USH) sur le thème : « Les HLM, utiles à la République ». Utile, l’OPH Habitat & Métropole veut démontrer qu’il l’est dans le quotidien socialement et durablement, au-delà de sa première raison d’être : produire, gérer et rénover de logements sociaux…

Un immeuble d’Habitat & Métropole dans le quartier de la Métare à Saint-Etienne. ©If Média/Xavier Alix

En sud Loire, cela a commencé lundi et s’achèvera vendredi 17 juin. En présentant sa participation à la 9e édition de la Semaine de l’innovation HLM, l’OPH (Office public de l’habitat) Habitat & Métropole cherche à allier l’utile à l’utile. Constitué officiellement au 1er janvier 2021 avec la fusion des offices de l’Ondaine, du Gier et de Saint-Etienne Métropole, Habitat & Métropole (un ensemble de plus de 18 000 logements) a besoin d’identification auprès de ses locataires, de leur démontrer qu’il poursuit un travail de proximité. Une centaine de ses 350 agents (environ) y est affectée : de ceux détachés dans les bureaux de proximité aux gardiens d’immeubles en passant par la vingtaine spécifiquement affectée aux espaces verts.

L’OPH (Office public de l’habitat) participe donc « pleinement » à l’événement national axé en 2022 sur le thème un peu flou, lié aux élections sans doute, des « HLM, utiles à la République » mais qui laisse en tout cas les offices libres d’imaginer et déployer le leur. Habitat et Métropole propose ainsi une dizaine d’actions cette semaine de l’Ondaine jusqu’au Gier pour convaincre et emmener le maximum de ses locataires dans des initiatives « d’aides à la personne », plus précisément favorisant le pouvoir d’achat, le développement durable ou encore l’intégration sociale. C’est par exemple, dans cette dernière optique qu’elle vient de concéder à l’association nouvellement créée « Maison Colette » l’usage d’un des bureaux dans un de ses immeubles des quartiers sud-est de Saint-Etienne à La Métare, rue Colette.

« Il s’agit de montrer notre accompagnement sur le quotidien »

L’association cherche à réduire la fracture numérique en aidant des locataires à devenir un peu plus autonomes sur le web. Parallèlement, Maison Colette effectue de l’alphabétisation pour le public qui ne maîtrise pas le français. Une initiative qui trouve un écho aussi, via une convention passée avec Face Loire, Connect’toit, visant à développer des actions de lutte contre « l’illectronisme » en passant par des médiateurs en service civique. Une première formation de locataires ayant fait la demande doit se dérouler au siège mercredi. Mercredi encore, Habitat et Métropole valorise une opération « auto-rénovation » en partenariat avec ASL, Agence solidarité logement. Objectif : accompagner des locataires en situation de précarité, d’isolement et de logement mal entretenu dans la réalisation de travaux d’embellissement par le biais d’un animateur technique.

De l’aide à la personne mise en avant donc mais aussi un zoom sur « l’engagement » environnemental de l’OPH. « Nous allons rénover 3 400 logements d’ici 5 ans pour améliorer considérablement leur efficacité énergétique, comme nous venons de le faire à Fonsala, à Saint-Chamond. Parallèlement, 1 000 logements obsolètes seront détruits pour 1 000 reconstruits, liste Jean-Pierre Berger, 1er adjoint municipal de Saint-Etienne et président de Métropole et Habitat. Cependant dans le cadre de la Semaine de l’innovation, il ne s’agit pas de ça. Il s’agit de montrer notre accompagnement sur le quotidien. »

Jardins partagés et pouvoir d’achat

Question développement durable, cela passe par exemple par une sensibilisation au compostage, qui sera de toute façon, à terme une obligation pour chaque administré de Métropole. Lundi, trois composteurs collectifs ont été installés au sein du quartier d’Izieux à Saint-Chamond. Des écoliers étaient sensibilisés à cette occasion. Ce mardi, ce sont là quatre ruches qui sont inaugurées au Chambon-Feugerolles. Partenaire de la Miellerie de la Buissonnière, l’OPH en avait d’ailleurs déjà installé à Saint-Chamond et Saint-Etienne en 2021. S’ajoutent le développement des Jardins partagés via sa régie horticole, comme ceux inaugurés mardi à la résidence La Tardive à Firminy (60 m2), à La Vergnette à Saint-Etienne (quartier de Tardy, 20 m2) et chacun équipé d’une réserve d’eau de 1 000 l ou encore, plus conséquent avec 300 m2, celui mis en avant mercredi à la Croix-Berthaud à Saint-Chamond.   

L’idée est de peu à peu les mettre en auto-gestion collective afin d’inciter à cultiver soi-même et au-delà de la création de liens sociaux qui va avec, et donc d’aider à redonner un peu de pouvoir d’achat aux locataires. Dans ce domaine, Habitat & Métropole s’est d’ailleurs rapproché de l’association Vrac qui cherche à développer les groupements d’achats de produits issus de l’agriculture paysanne/bio/équitable à des prix bas dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville. Une présentation a lieu jeudi après-midi à La Cotonne dans le hall de la Tour 5 rue René-Cassin à Saint-Etienne. A noter enfin, que la régie horticole est encore impliquée dans une opération zéro déchets à la Cotonne visant à embellir et nettoyer la rue du 29 au 35 bd Raoul-Duval : ramassage de déchets et plantations collectives au programme.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter