Saint-Étienne
jeudi 1 décembre 2022
00:59
Soutenez IF

La ligne T1 du tramway sera en partie coupée cet été

0
906 vues

Du 27 juin au 26 août, de lourds travaux de rénovation seront effectués rue Bergson, à Saint-Etienne, dans les deux sens de circulation de la ligne T1 depuis la Cité du design jusqu’au virage avec la rue Claude-Odde où se connecte la T3 et précédant l’arrêt de Roger-Rocher. 20 % de l’ensemble du trafic voyageur sera concerné par une interruption jusqu’à l’Hôpital Nord. Des bus pallieront. Explications.  

La ligne T1 sera remplacée cet été par des bus de l’arrêt Roger-Rocher à la Cité du design. ©If Média/Xavier Alix

« C’est le genre de travaux auxquels auront droit dans 10 ou 20 ans, les agglomérations qui avaient laissé de côté le tramway avant de le remettre dans les années 2000 », pronostique Luc François, vice-président chargé des transports et des mobilités à Saint-Etienne Métropole. La capitale de la Loire, elle, a toujours maintenu au moins une ligne, celle principale la parcourant du nord au sud, la T1 allant de nos jours de Solaure à l’Hôpital Nord. Alors forcément, sur certaines portions de cette dernière, les infrastructures datent un peu. Et à ce sujet, malgré les opérations d’entretien régulièrement menées, la rue Bergson est en première ligne : « la plateforme » sous les rails doit être refaite sur 40 cm de profondeur. Les « bastaings », structures de bois de soutien enterrées d’un autre siècle, atteignent un niveau d’usure auquel il faut urgemment remédier.

« Il y a une menace de déstabilisation si on ne fait rien. Il fallait s’y attaquer avant d’être contraint en dernier recours, de réduire la vitesse du trafic », précise Luc François. Le besoin de renouvellement ne concerne pas les zones rénovées de la T1 dans le cadre des travaux qui ont vu la mise en place de la ligne T3 même si d’autres portions de la T1 devraient être concernés dans les années qui viennent (mais pas dans l’hypercentre refait au milieu des années 2000 avec la création de la T2) par des rénovations. En attendant, les travaux qui s’engagent lundi 27 juin, « les plus urgents et les plus coûteux », précédés de chantiers préparatoires nocturnes du 13 au 18 juin (et à nouveau du 26 au 27 juin), concernent, rue Bergson sur 800 m, les deux sens de circulation de la ligne T1 depuis la Cité du design jusqu’au virage avec la rue Claude-Odde d’où vient la T3 et précédent l’arrêt de Roger-Rocher.

Un service de substitution en bus avec la ligne T1B

Les travaux sur la ligne T1 rue Bergson s’arrêteront ici, au virage déjà rénové où se connecte la T3 depuis la rue Claude-Odde. ©If Média/Xavier Alix

Il s’agit d’y remplacer l’ensemble de la plateforme et de renouveler les voies pour les installer sur des fondations en béton. Un décapage sur 40 cm de profondeur sera nécessaire permettant au passage de retravailler sur les réseaux enfouis pouvant passer par là. Les travaux s’achèveront par une végétalisation de « type prairie ». Forcément, durant le chantier, le service tramway sera en conséquence impacté. La ligne T3 assurera son service depuis la station Roger Rocher (direction Châteaucreux et Bellevue) ainsi que celle de la T2 dont le tramway, lui, ne circulera pas. Mais la ligne T1, elle, s’arrêtera à la Cité du Design. Le service vers l’Hôpital Nord sera assuré par des bus de substitution (T1B), certes de moindre capacité mais compensant par une fréquence plus intense tout en desservant les mêmes stations, promet la Stas.

Évidemment, « nous profitons de l’été pour lancer tout ça afin de limiter l’impact sur le trafic qui, durant cette période chute, dans son ensemble de moitié. Mais la création de la T3 nous aide aussi beaucoup à réduire les conséquences », explique Charles Dallara, adjoint municipal, entre autres en charge des quartiers Nord-Ouest. « Les concertations de riverains et commerçants se poursuivront et une communication précise évoluant selon le déroulement du chantier sera mise en place », ajoute l’élu. La Ville a prévu, en outre, un voyage test lundi avec les associations de défense des personnes handicapées pour s’assurer de l’accessibilité de son système de substitution.

3,3 M€ sont investis

La Stas résume la situation avec ce schéma.

Au total, ce sont neuf stations du réseau qui sont concernées mais « 80 % de l’ensemble des voyageurs du réseau de tramaway ne seront pas du tout impactés, précise Jérémy Gradelle, son directeur marketing. Nous déploierons de nombreux agents, une centaine se relaieront, sur le terrain pour informer au mieux ceux qui le seront. » A la mi-juillet (du 14 au 16), les travaux qui, hors préparation se dérouleront sur une amplitude horaire variable de 7 h à 20 h, seront interrompus pour ne pas perturber les festivités de la fête nationale (14 au soir) et l’arrivée/départ du Tour de France dans Saint-Etienne les 15 et 16 à Geoffroy-Guichard.

Pendant la durée des travaux, la circulation routière sera, elle maintenue même si parfois, il faudra, neutraliser une des deux voies. Seulement quelques places de stationnement seront temporairement supprimées. Le coût de l’opération s’élève à 3,3 M€ HT, financé par Saint-Etienne Métropole qui se voit soulager, via des subventions du plan de relance, de 415 000 et 165 000 € HT respectivement financés par l’Etat et le Département. Une fois achevée, la durée de vie de la nouvelle infrastructure sur ces 800 m aller/retour devrait être de 30 ou 40 ans.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter