Saint-Étienne
lundi 30 janvier 2023
05:40
Soutenez IF

La Poste : vers la fin des tournées quotidiennes à Montbrison ?

0
1970 vues

Face à la réduction des envois de courrier, La Poste va expérimenter une réorganisation des tournées dès le mois de mars, selon nos confrères de France Info. Une expérimentation qui concernera 68 sites en France, dont Montbrison dans la Loire.

Dans un article publié vendredi 6 janvier, France Info révèle que La Poste va mener une expérimentation en France à partir du mois de mars. Cette dernière concernerait 68 zones du pays, dont Montbrison pour la Loire, et vise à réorganiser les tournées de distribution du courrier. Le média avance que « les facteurs auront une tournée définie un jour, puis une autre tournée le lendemain, et ne passeront donc pas tous les jours dans toutes les rues de leur périmètre ». Une affirmation que dément La Poste. Contactée par nos soins, le pôle communication Auvergne Rhône-Alpes de La Poste nous a transmis un communiqué dans lequel elle assure que le facteur continuera à passer quotidiennement six jours sur sept, pour distribuer «  les lettres, les colis, les journaux et magazines, et rendre les services de proximité comme le portage de repas ou de médicaments ».

Pas de réduction d’effectifs

Elle rappelle que la distribution six jours sur sept est inscrite dans la loi. Il est toutefois bien question de lancer une expérimentation au printemps prochain. Le communiqué stipule que « l’organisation de la tournée des facteurs date d’une période où le courrier en J+1 représentait la majorité des envois, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui (1,5 % de la sacoche du facteur). Les expérimentations mentionnées par France info concernent des organisations internes locales qui consistent à adapter la tournée du facteur en fonction de la nature et de l’urgence des différents services à distribuer sans conséquence pour les clients ni pour l’emploi des facteurs ». Il est précisé que chaque facteur aura toujours sa tournée et qu’il n’est pas question de réduire leur nombre, ni celui des facteurs.

Réorganisation et réorganisation

Côté salariés, il ne faut pas tout confondre. « Tous les 18 à 24 mois, il y a une réorganisation classique en interne, qui réévalue les besoins et adapte les tournées, rapporte Jules Ghazarian, facteur courrier et délégué syndical à la CGT FAPT Loire. C’est une course en avant vers le productivisme qui vise à donner un maximum de secteurs au facteur. Et depuis le début de l’année, il y a la nouvelle gamme courrier ». Une évolution de La Poste qui distingue les envois prioritaires, comme les abonnements presse qui continueront à être distribués six jours sur sept, des autres. « Les machines qui trient le courrier détermineront les besoins selon les adresses, poursuit-il. Cela permettra de découper les secteurs en zones puisque distribuer le courrier à J+1 n’est plus un standard ». Quitte à ne pas distribuer votre courrier, pourtant arrivé, puisqu’il peut attendre jusqu’à J+3. Quant à l’expérimentation qui sera menée à Montbrison, elle consisterait à adapter les tournées.

Plus de passage quotidien ?

Mais pour l’heure, difficile d’en savoir plus. Le facteur nous explique que les informations ne seront pas officiellement diffusées par la direction à Montbrison, avant la tenue du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), le 20 janvier prochain. En attendant, personnels et syndicat sont inquiets. « D’après ce que l’on a vu, on craint un système où un seul facteur fera une tournée le lundi, puis une autre le mardi, indique Jules Ghazarian. Or, si un facteur fait deux tournées, il y aura deux fois moins d’emplois. Ils ne seront pas supprimés, mais ce seront peut-être des départs qui ne seront pas remplacés ».

Un pour tous

Alors comment la direction peut-elle assurer un passage du facteur six jours sur sept ? Facile pour Jules Ghazarian. Du moment où la presse est distribuée, le contrat est respecté. Car si l’envoi de lettre a drastiquement chuté, celui de colis se porte bien en revanche. « Notre proposition serait de regrouper toutes les entités qui distribuent des colis, ajoute Cédric Voutat, secrétaire départemental CGT FAPT (salariés du secteur des activités postales et de télécommunications) de la Loire. Car si on allonge le délai de distribution des lettres, il n’y a plus nécessité de passer chaque jour et d’avoir le même effectif ». Des facteurs d’inquiétude.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter