Saint-Étienne
mercredi 29 mai 2024
13:12
Soutenez IF
Lifestyle

Les 5 communes de la Loire qui gagnent le plus d’habitants depuis 2014

0
1612 vues

L’Insee a publié le 29 décembre la mise à jour annuelle des données démographiques officielles de la France, du niveau national jusqu’à l’échelon communal. Voici le top 5 des communes de la Loire qui, en moyenne, ont gagné le plus d’habitants sur cette période.

© BedneyImages

Dans la Loire, pas de croissance spectaculaire ou presque à l’image du département qui voit sa population légèrement augmenter. Notons qu’avec 10 108 habitants1, Andrézieux-Bouthéon franchit la barre symbolique des 10 000 habitants et rejoint ainsi les 9 autres communes au-dessus de ce niveau de population bénéficiant à partir de ce seuil d’un mode de calcul annuel à partir d’un échantillonnage « représentatif » effectué sur 8 % des logements. En dessous, il s’agit, en effet d’un recensement réel tous les 5 ans : les mises à jour annuelles sont donc estimatives.

Issues de ses dernières campagnes de recensement, les dernières données fixent les populations légales des communes en vigueur à compter du 1er janvier 2023 avec pour date de référence statistique le 1er janvier 2020. Dans ses envois à la presse locale, l’Insee a précisé le taux de croissance annuel moyen des populations municipales1 de 2014 à 2020. Voici le top 5 des communes de la Loire qui, en moyenne ont gagné le plus d’habitants sur cette période.

1 – Bonson,+ 1,9 %

Son rythme moyen annuel de croissance a fait plus que doubler puisqu’il était de + 0,8 % sur la période 2009/2014. La commune du sud Forez a fortement la cote et compte désormais officiellement 4 215 habitants. Après avoir explosé lors de la grande vague de périurbanisation forézienne des années 1960 jusqu’en 1990, la population de Bonson avait eu tendance à stagner, voire légèrement baisser les deux décennies suivantes.

2 – Saint-Marcellin-en-Forez, + 1,5 %

Cela allait encore plus vite de 2009 à 2014, avec un rythme de 2 %. Comme pour sa voisine Bonson, l’amélioration de sa desserte routière, grâce à la D498, n’y est sans doute pas pour rien. Mais cette fois, la commune franchit, pour la première fois de son histoire, la barre de 5 000 habitants avec 5 027 Marcellinois. Ils étaient deux fois moins nombreux à la fin des années 1970, trois fois moins à la sortie de la Seconde Guerre mondiale.

3 – Pouilly-les-Nonains, + 1,5 %

Direction le nord du département, à moins de 10 km à l’ouest de Roanne, où si la ville centre de l’agglomération (34 415 habitants) perd encore des habitants, sa banlieue ouest/sud ouest en gagne globalement. Pouilly-les-Nonains notamment avec désormais 2 191 habitants. Moins rapidement cependant qu’entre 2009 et 2014 avec une croissance annuelle moyenne impressionnante de 2,5 %.

4 – La Fouillouse, + 1,4 %

Seul inversement radical de tendance dans ce top 5 de la croissance. Entre 2009 et 2014, La Fouillouse perdait en moyenne chaque année 0,5 % de sa population. Sa démographie repart à la hausse pour atteindre aux dernières nouvelles 4 690 Feuillantins. Si l’augmentation est continue depuis la fin des années 2000, elle avait été spectaculaire de la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980.

5 – La Talaudière, + 1,3 %

La commune périphérique de Saint-Etienne passe au-dessus des 7 000 habitants avec exactement 7 044 habitants. Elle aussi, elle a longtemps profité du phénomène initial de périurbanisation, des années 1960 jusqu’à 2000, avant de voir sa démographie s’essouffler. La Talaudière a ensuite retrouvé un rythme de croissance, certes d’abord timide de 2009 à 2014 (+ 0,3 %) puis, sur les 5 dernières années, franchement vigoureux.

1 Les chiffres de l’Insee que nous relayons s’entendent par « population municipale », c’est-à-dire sans la « population comptée à part » (mineurs étudiant dans la commune ayant leur résidence familiale ailleurs ; – 25 ans ayant leur résidence familiale dans la commune et qui résident dans une autre pour leurs études ; personnes ayant une résidence familiale dans la commune mais résidant dans une communauté – caserne, ehpad… – d’une autre commune).

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire

    lifestyle continue
    à sainté

    Nos idées sorties du week-end des 31 mai, 1er et 2 juin 2024 dans la Loire

    Voici la sélection de la rédaction de If Saint-Etienne pour se divertir et s’amuser dans la Loire le week-end prochain, soit les 31 mai, 1er et 2 juin. Une liste d’événements, sélectionnés de manière indépendante et, bien entendu, non-exhaustive. 1 – C’est de la bombe Les 1er et 2 juin, c’est le retour du Festival…

    Nos idées sorties du week-end des 24, 25 et 26 mai 2024 dans la Loire

    Voici la sélection de la rédaction de If Saint-Etienne pour se divertir et s’amuser dans la Loire le week-end prochain, soit les 24, 25 et 26 mai. Une liste d’événements, sélectionnés de manière indépendante et, bien entendu, non-exhaustive. 1 – Soirée Rock 100 % ligérienne ! Un grand plateau rock qui déménage avec trois groupes…

    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne