Saint-Étienne
jeudi 1 décembre 2022
02:05
Soutenez IF

Retour sur la visite du ministre de la Santé à Saint-Etienne

0
712 vues

François Braun, ministre de la Santé, était en visite ce jeudi 28 juillet à Saint-Etienne et plus précisément du côté du service des urgences du CHU. L’occasion pour lui d’échanger avec le personnel sur la « mission flash » mise en place par l’Etat pour renforcer et améliorer l’accès aux soins urgents pendant l’été.

Les hôpitaux français et notamment les services d’urgence sont en souffrance. Ce n’est pas un scoop. François Braun, nouveau ministre de la Santé et de la Prévention mais également ex-urgentiste, a lancé début juillet le déploiement de la « mission flash ». Un programme qu’il qualifie de « premier plan de soutien urgent du système de santé ». Plusieurs mesures temporaires ont donc été validées, correspondant à une « boîte à outils opérationnelle » selon le ministre et devant permettre aux « territoires de disposer, jusqu’à la fin du mois de septembre, d’une série de leviers nouveaux pour garantir une réponse adaptée aux besoins de santé des Français ». Pour illustrer sur le terrain la mise en œuvre de cette « mission flash », le ministre avait choisi Saint-Etienne et le service d’urgences de son CHU, pour une visite ce jeudi 28 juillet.

« Quasiment toutes les cases sont cochées ici »

Arrivé à 11h à l’Hôpital Nord, François Braun, accompagné par la préfète de la Loire Catherine Seguin et du nouveau député ligérien Quentin Bataillon, a pu visiter le service des urgences, échangé avec quelques soignants présents dans les couloirs, avant de se rendre au centre du SAMU 42 puis d’aller échanger (sans présence de la presse) avec les « acteurs de santé du territoire ».

François Braun à l’issue de sa visite du services des urgences du CHU de Saint-Etienne

Agréablement surpris de voir le fonctionnement de l’établissement de santé stéphanois, le ministre n’a pas hésité à exprimer sa satisfaction concernant les différents dispositifs mis en place au CHU. « En venant à Saint-Etienne, je suis absolument ravi de voir tout ce qui a été développé dans la logique du pacte signé précédemment sur les urgences, mais aussi dans le cadre des mesures flash de cet été. C’est sur le terrain qu’on voit la réussite, qu’on va chercher les idées et que l’on voit l’hôpital de la Ville, a expliqué François Braun. Il y a ici un service des urgences qui fonctionne visiblement très bien avec des infirmières de flux qui permettent d’éviter la saturation, avec la mise en place d’un « bed management » ou une cellule de gestion des lits, une régulation médicale intégrant la psychiatrie et la gériatrie, des services réorganisés pour prendre des patients en entrée directe, la participation active des libéraux et des infirmières Quasiment toutes les cases sont cochées ici. »

© NB/If Saint-Etienne

Le ministre a également répondu aux courriers qui lui ont été adressés le 18 juillet par Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, dans lesquels l’édile l’alerte notamment sur le manque de personnel cet été. « J’ai à répondre à tous les maires de France que, dans le cadre de la concertation annoncée des parties prenantes de la santé, nous allons travailler avec les élus. Ces derniers sont une partie essentielle de la solution. » Le maire de Saint-Etienne qui avait également indiqué par un post sur les réseaux sociaux daté de mercredi soir regretter de ne pas avoir pu être présent : « Hier soir, j’ai appris sa visite impromptue dans notre CHU pour aller au contact des professionnels de santé. Heureux de ce choix, je regrette malgré tout d’en avoir été informé au dernier moment, ne me permettant pas de me libérer pour l’accueillir dans notre ville, explique l’élu. J’ai cependant apprécié son appel téléphonique pour me fixer un rendez-vous dès la rentrée afin d’aborder ces sujets et d’autres, comme les investissements immobiliers nécessaires, les politiques de prévention que la ville souhaite mener, le plan Cancer, etc… »

La réponse de François Braun aux deux courriers de Gaël Perdriau

Enfin, le ministre a rappelé la logique de la mission flash qui suit les dires d’Elisabeth Borne, Première ministre, à savoir « concertations, actions, résultats » et précisé qu’il va poursuivre son tour des hôpitaux afin de faire le point sur les initiatives qui y sont menées pendant l’été et qui permettront d’évaluer les résultats à la rentrée.

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter