L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Sur le Vif #5 // Le Tour de France 2020 dans la Loire

• 14 septembre 2020 • redaction

0
319 vues

Ils étaient 158 coureurs à s’élancer samedi de Clermont-Ferrand pour rallier Lyon lors la quatorzième étape du Tour de France 2020. Une étape qualifiée par les organisateurs de « plate ». Si on veut. Au kilomètre 68, faisant la jonction entre les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire, se trouve le col du Béal, culminant à 1 390 mètres, et classé en 2e catégorie. C’est à cet endroit que nous nous sommes posés, pour voir quelle ambiance régnait sur cette édition bien particulière. Reportage 📸et ✍️ : Véro Martin.

Le Tour de France passait par la Loire et le Col du Béal samedi 12 septembre 2020 © Véro Martin / IF Média

Sportivement, on retiendra qu’échappé dès les premiers kilomètres, le Suisse Stefan Küng de la formation Groupama FDJ passe en tête au somment du col du Béal, devançant de quelques secondes Edward Theuns (Trek Segafredo), puis à 3 minutes le peloton emmené par les Bora de Peter Sagan, qui a fait rouler ses coéquipiers à toute berzingue dans l’ascension du col afin de tenter de distancer le porteur du maillot vert Sam Bennett et récupérer la tunique qui lui sied si bien depuis 7 ans à l’arrivée à Paris. A la peine dès la première montée de la journée, le sprinteur australien Caled Ewan précède la voiture balai.

Une soixantaine de camping-cars et véhicules plus légers avaient fait le déplacement la veille afin d’éviter la fermeture de la route samedi matin. Les plaques d’immatriculation, essentiellement des 63 et 42, le confirme : cette année, le Tour se la joue plutôt local. On ne croise d’ailleurs tout au long de la journée que quelques rares drapeaux français et colombiens.


Camping-car, tentes, à l’arrache… tous les « logements » possibles :

Malgré le fait que la caravane publicitaire soit annoncée vers 13h, les premiers spectateurs se posent au bord de la route vers 9h, débouchent les premières bouteilles à 10 :

Midi, distribution de maillots à pois pour tout le monde :

Les marcheurs de Saint-Just Saint-Rambert répètent la choré qu’ils effectueront lors du passage de l’hélico (qui au final de les filmera pas…) :

On attend la caravane…

… qui pointe son nez vers 13h. De l’avis général, elle est beaucoup moins importante que les années précédentes (une soixantaine de véhicules en moins) et largement moins généreuse 

Les coureurs ont entamé l’ascension du col et sont attendus de pied ferme au sommet :

L’hélico de la télé arrive…

Stefan Küng aussi :

Suivi par Edward Theuns

et tous les autres coureurs :

Tout le monde regagne ses pénates :


Crédits photos : © Véro Martin / IF Saint-Étienne

Partagez
Signaler une erreur

Signaler une erreur
J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

Laisser un commentaire
Sur Android
Sur iOS