L'actualité de Saint-Étienne et sa région
S'inscrire à la Newsletter
S'inscrire à la Newsletter

Tour 2022 : Saint-Etienne, ville-étape, et 15 autres communes de Métropole traversées

0
1176 vues

Le parcours du Tour de France 2022 a été dévoilé au Centre des congrès de Paris hier, jeudi 14 octobre, par Christian Prudhomme, le directeur de l’événement. Le peloton s’arrêtera à Saint-Etienne pour une nuit avec une arrivée en provenance de Bourg d’Oisans le 15 juillet lors de la 13e étape et un départ direction Mende le 16 juillet pour le compte de la 14e étape.

© Véro Martin / IF Saint-Etienne

« Entre Paris-Nice, le Dauphiné et le Tour de France, je pense que vous êtes gâtés à Saint-Etienne ! » Bernard Thévenet n’a pas tout à fait tort en commentant ce jeudi le fait que Saint-Etienne sera pour la 27e fois ville-étape du Tour de France en 2022*. Accueillant tout d’abord l’arrivée de la 13e étape le 15 juillet et le départ de la 14e le lendemain. La première de 193 km, reliera Bourg d’Oisans jusqu’au stade Geoffroy-Guichard et passera par 11 autres communes de la métropole stéphanoise (Châteauneuf, Saint-Joseph, Rive-de-Gier, Lorette, La Grand-Croix, L’Horme, Saint-Chamond, Sorbiers, La Talaudière, La Tour-en-Jarez et Saint-Priest-en-Jarez). La seconde fera partir les coureurs de Saint-Etienne pour le départ fictif. Ceux-ci passeront ensuite par Saint-Genest-Lerpt. La course à proprement parler débutera quand les coureurs auront atteint Roche-la-Molière. Le peloton rejoindra ensuite Saint-Victor-sur-Loire, Unieux puis Firminy avant de filer vers la Haute-Loire pour rejoindre ensuite la Lozère et Mende, ville d’arrivée de cette étape longue de 195 km.

Bernard Thévenet explique en quoi la Loire est un terrain de jeu intéressant pour les coureurs
Parcours de la 109e édition du Tour de France © ASO

Un événement sportif avec des retombées pour le territoire

Pour cette présentation officielle, plusieurs élus de Saint-Etienne Métropole avaient fait le déplacement aux côtés du président de SEM Gaël Perdriau : Christophe Faverjon, maire d’Unieux, Luc François, maire de La Grand-Croix et Frédéric Durand, délégué aux événements pour la métropole. Pour Gaël Perdriau, le passage du Tour dans la métropole stéphanoise est une satisfaction et un moteur économique, au même titre que d’autres événements sportifs internationaux. « C’est un très grand événement que je suis heureux de partager avec l’ensemble des maires de la métropole puisque plus d’une dizaine de villes vont être traversées entre le départ et l’arrivée. C’est un moment populaire, festif et sportif. Nous allons en faire une grande fête pour les habitants et les nombreux visiteurs qui viendront suivre la manifestation. » Un moment unique de sport et de ferveur populaire qui se traduit également par des retombées conséquentes pour le territoire. Selon l’élu, c’est également un excellent vecteur de communication pour la métropole, mise en lumière par le Tour de France qui constitue « le troisième événement mondial en terme de suivi médiatique après les JO et la Coupe du monde de football ». Avant d’ajouter : « l’Office de tourisme a fait des études sur les deux dernières éditions du Tour étant passé par Saint-Etienne et pour un euro investi ce sont environ 10 euros qui sont injectés dans l’économie locale. » En précisant également que le ticket d’entrée pour constituer une ville étape du Tour s’élève à 240 000 euros.

Une journée spéciale pour Mathis

Le jeune coureur stéphanois Mathis, ici à gauche de l’image © IF Saint-Etienne

Mais la délégation stéphanoise n’était pas seulement composée de politiques puisque le jeune cycliste stéphanois de l’Ecsel Mathis, accompagné par sa mère, était de la partie en ce jeudi de mi-octobre. Il avait été invité par Christian Prudhomme, qui s’était ému suite au grave accident qu’avait subi le jeune homme en mars dernier lors d’une sortie avec son club à Saint-Just-Saint-Rambert. « Je suis content d’être ici. Mes parents m’ont prévenu il y a deux semaines que j’allais participer à cette présentation. Je suis fan du Tour, je le regarde à la télé. J’essaie d’aller sur les étapes quand elles passent pas trop loin de chez moi. » Et en 2022, il aura la possibilité de suivre d’encore plus près ses coureurs préférés et peut-être même voir la victoire de son favori Peter Sagan, car il prendra place dans une voiture officielle pour suivre une des deux étapes stéphanoises.

Une première édition pour le Tour de France féminin

Plus généralement, si de nombreuses nouveautés sont venues émailler le Tour masculin, avec notamment un Grand départ depuis la capitale danoise de Copenhague, capitale du vélo par excellence, et huit nouveaux sites ou villes-étapes, la grande innovation constitue surtout la création du Tour de France féminin. Ce dernier se déroulera du 24 au 31 juillet, avec un départ le matin même de l’arrivée du Tour masculin, afin de lui offrir une « caisse de résonance médiatique la plus forte possible » selon le directeur du Tour. Si cette première édition ne poussera pas les coureuses jusqu’à la Loire, ce nouvel événement pourrait passionner les amateurs de cyclistes et prolonger le plaisir du Tour de France homme.


*Saint-Etienne a également accueilli 25 fois le Critérium du Dauphiné et 60 fois Paris-Nice

Rédacteur en chef
Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS