Saint-Étienne
dimanche 16 juin 2024
18:01
Soutenez IF
Brèves

117 parlementaires veulent le karaté aux JO de Paris 2024

0
1613 vues

« La porte est fermée pour le karaté ». Voilà comment Kit McConnell, directeur des Sports du CIO, a refroidi les espoirs des karatékas et notamment du médaillé d’or français à Tokyo, Steven Da Costa. Ce dernier avait plaidé, tout comme sa fédération et la ministre déléguée chargée des Sports Roxana Maracineanu, pour l’intégration de ce sport au programme des JO de Paris 2024.

Une demande soutenue par 117 parlementaires français, dont les députés ligériens Nathalie Sarles (LREM), Régis Juanico (Génération.s), Julien Borowczyk (LREM). Tous trois ont cosigné avec d’autres sénateurs et députés un courrier adressé en fin de semaine dernière à Tony Estanguet, président du comité d’organisation de Paris 2024. Dans ce dernier, ils expliquent qu’il serait « difficilement compréhensible et supportable que le karaté soit dépossédé de son statut « olympique » par la France, alors que nous comptons le premier champion des Jeux olympiques, titre qu’il ne pourra défendre. » Ils mettent également en avant le fait que quelque 250 000 Françaises et Français pratiquent ce sport de combat « en adéquation totale avec les valeurs olympiques et celles de l’esprit de Coubertin. »

« Nous soutenons la Fédération Française de Karaté, son président Francis Didier, le champion olympique Steven Da Costa et les clubs de nos territoires dans ce combat, appuie Régis Juanico. Pourquoi ne pas revenir sur la décision initiale prise en 2019 de limiter à 4 disciplines au lieu de 5 à Tokyo les sports additionnels qui figureront au programme olympique de Paris 2024 ? Certes le format maximum des athlètes pouvant participer a été fixé à 10 500, mais ne peut-on pas faire une exception dans la mesure où les karatékas en compétition sont au nombre de 80, sans investissements supplémentaires à réaliser sur le plan des équipements ? »

Nous soutenons la Fédération Française de Karaté, son président Francis Didier, le champion olympique Steven Da Costa et les clubs de nos territoires dans ce combat

Régis Juanico, député Génération.s de la Loire

Pour rappel, Tony Estanguet avait justifié le 9 août dernier sur les ondes de franceinfo l’absence du karaté aux JO de Paris 2024, préférant retenir des sports urbains :

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Les commentaires sont fermés.

    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne