Saint-Étienne
lundi 24 juin 2024
05:32
Soutenez IF
Brèves

L’intersyndicale écrit une lettre ouverte au nouveau patron de Casino

0
1326 vues
©JT/ If Saint-Etienne

Ce jeudi 23 mai, l’intersyndicale du groupe Casino, qui regroupe la CGT, la CFDT, l’Unsa, ainsi que la CFE-CGC, a adressé une lettre ouverte au nouveau dirigeant du groupe, Philippe Palazzi. Un courrier que vous trouverez en intégralité au bas de cet article, et qui fait suite à une première lettre ouverte envoyée la veille par les membres du CSEC de la filiale logistique du groupe, Easydis, concernée par 762 suppressions de postes.

Négociations en cours

Depuis le 6 mai, les syndicats ont désigné un cabinet d’expertise visant à analyser le cadre du projet de restructuration du groupe, porté par la nouvelle direction, ainsi que ses conséquences sur l’emploi. En parallèle, des négociations ont été entamées, pour un accord collectif de Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Dans ces deux courriers, les auteurs alertent Philippe Palazzi sur les difficultés rencontrées par l’expert nommé pour accéder aux informations nécessaires au bon fonctionnement de sa mission. Les syndicats alertent, et n’excluent pas d’agir en conséquence si la situation devait se poursuivre ainsi.


« Monsieur le directeur,

les membres élus et désignés des CSEC et CSE des entreprises DCF, Casino Services, IGC et AMC souhaitent vous alerter sur le déroulement des procédures informations/ consultations et des négociations dans le cadre de la restructuration du Groupe que vous nous avez communiqué en date du 6 mai dernier. Lors des différentes réunions, nous avons désigné un cabinet d’expertise afin d’analyser le cadre de ce projet et ses conséquences sur l’emploi. D’autre part, en parallèle, nous avons débuté une négociation d’un projet d’accord collectif de PSE dans chaque entreprise. A ce jour, nous constatons que notre expert rencontre les plus grandes difficultés pour obtenir les informations essentielles à ses missions. Cette situation bloque le bon déroulement des consultations et pénalise l’avancement des négociations.

Malgré vos engagements forts, nous doutons de la réelle volonté de négocier de la direction et la situation actuelle nous conforte dans cette position. Si cela perdure, nous agirons en conséquence. Afin d’éviter d’en arriver là, nous vous demandons d’intervenir rapidement pour débloquer la situation. Nous souhaitons vous rencontrer dans les meilleurs délais, afin de clarifier la position du Groupe et d’échanger sur l’aspect social de ce projet, pour les salariés demeurant dans les entreprises et ceux qui seront licenciés.

Les membres de l’intersyndicale »

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne