Saint-Étienne
jeudi 29 février 2024
10:37
Soutenez IF
Brèves

A la COP 28 pas béton, à Saint-Etienne répond un carnaval de la procrastination

0
795 vues
Photo d’illustration.

Alors que la COP 281 se déroule à Dubaï, l’un de ses objectifs est de dresser un bilan de l’Accord de Paris de 2015. « Malheureusement, cette COP ressemble plus à une mauvaise blague qu’à une réelle conférence validant les actions mises en place pour contenir le réchauffement climatique », estiment dans leur communiqué les organisateurs. D’une part, « parce que les engagements des Etats sont insuffisants et non tenus : ceux-ci mènent à seulement 2 % de baisse des émissions mondiales en 2030 par rapport à 2019 au lieu de – 43 % ». D’autre part, « parce qu’à l’image du président de la COP 28, les conflits d’intérêts empêchent de prendre les bonnes décisions : les lobbys (en particulier pétroliers), préférant défendre leurs intérêts économiques à court terme, font pression sur les gouvernements pour des engagements climatiques a minima ».

L’affaire Lafarge remise sur la table

Pour montrer que des alternatives sont possibles, plusieurs organisations militantes et partis politiques écologistes sinon de gauche ont donc décidé de se mobiliser à l’occasion d’une « manifestation joyeuse » à Saint-Etienne, le carnaval des « Causeries d’Organisations Procrastinantes », dont l’idée « n’est pas seulement de montrer un certain désaccord et de sensibiliser les citoyens ». Les signataires du communiqué : Extinction Rebellion Saint-Etienne, Les Soulèvements de la Terre Saint-Etienne, EELV Saint-Etienne Ondaine Pilat, Génération Ecologie, Génération.S, La France Insoumise Alternatiba Loire, CNNR Loire, NPA 42.

Le cortège partira samedi 9 décembre à 10 h 30 de la Bourse du Travail, pour rejoindre la place Jean-Jaurès où des prises de parole auront lieu. La date n’est pas choisie au hasard « puisqu’elle coïncide avec l’appel à l’action de la part des Soulèvements de la Terre contre Lafarge et le monde du béton en général Car pour rappel, le 10 décembre 2022, des centaines de militants et militantes investissaient la cimenterie de Bouc-Bel-Air et il s’en est suivi une enquête judiciaire d’une ampleur sans précédent puisque menée par la sous-direction antiterroriste. »

1 28e Conférences des Parties (COP) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne