Saint-Étienne
jeudi 23 mai 2024
04:41
Soutenez IF
Brèves

Inscriptions racistes et menaces de mort à Saint-Chamond : l’Intérieur et le Premier ministre saisis

0
1434 vues
©If Saint-Etienne

Énième menace de mort, cette fois par égorgement, d’Isabelle Surply, élue d’opposition d’extrême droite de Saint-Chamond, propos insultants, racistes et menaçants envers les communautés arménienne, kurde et grecque. Ce sont 17 tags, des inscriptions pour beaucoup gigantesques sur plusieurs mètres, que l’établissement scolaire Sainte-Marie Fénelon a découvert dans son enceinte, sur les murs de ses bâtiments, lundi pour la rentrée. Apparemment réalisées le week-end dernier, les inscriptions portent aussi des revendications suprémacistes turques (et des références historiques via des dates, comme « 1453 », prise de Constantinople par l’Empire ottoman, devenue Istanbul) signées des « Loups Gris ». Des membres du groupuscule ultranationaliste turc, officiellement dissous sur le sol français en novembre 2020 par le gouvernement, sont-ils réellement les auteurs ? Pourquoi viser cet établissement catholique sous contrat, fréquenté aussi par des élèves musulmans, afin d’étaler cette haine ? La Police doit lancer l’enquête à la suite du dépôt de plainte de ce dernier. Hervé Reynaud, ex-maire de Saint-Chamond et aujourd’hui sénateur LR de la Loire a réagi ainsi :

« Je dénonce avec la plus grande fermeté les récents actes de vandalisme et les messages haineux et racistes à l’encontre de la communauté arménienne apposés sur les murs du lycée Sainte-Marie de Saint-Chamond et j’assure de mon soutien et sans ambiguïté aucune la communauté éducative et les parents d’élèves de l’établissement. Je dénonce également les atteintes et menaces contre les élus de la République, quelles que soient leurs opinions. Ces actes doivent être sanctionnés et je saisis ce jour monsieur le ministre de l’Intérieur en l’alertant sur les dérives sectaires de certains groupuscules et en lui demandant de mettre les moyens nécessaires pour mettre fin à ces violences. J’en appelle au calme, au respect de chacune et chacun, à la tolérance. »

« Ces actions menacent la cohésion sociale » 

©If Saint-Etienne

Successeur d’Hervé Reynaud en tant que maire de Saint-Chamond, Axel Dugua a aussi réagi : « Ces actions sont totalement inacceptables et menacent la cohésion sociale de notre territoire. D’autant que ces propos ont été inscrits sur les bâtiments intérieurs d’un établissement scolaire accueillant de nombreux élèves, enseignants et personnels administratifs. Nous avons également pris connaissance de menaces de mort, proférées à ce même endroit et sous la même forme, contre Mme Isabelle Surply. Ces menaces sont intolérables et constituent une atteinte grave à la sécurité de nos élus locaux. Il est impératif que des mesures soient prises pour enquêter sur ces incidents, poursuivre les responsables en justice et assurer la protection des personnes concernées. » En ce sens, le maire vient aussi de saisir le ministre de l’Intérieur mais aussi Gabriel Attal « afin que toutes les mesures soient prises pour établir les responsabilités et que celles et ceux qui se sont abaissés à ces actes odieux soient poursuivis et punis ».

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur

    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Recevoir la newsletter
    IF Saint-Étienne