Saint-Étienne
dimanche 29 janvier 2023
16:32
Soutenez IF
Brèves

Le chômage de catégorie A recule à nouveau dans la Loire

0
224 vues
La Maison de l’emploi à Saint-Etienne. ©JT/ If Saint-Etienne

Au 4e trimestre 2022, dans la Loire, selon Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne à 30 520. Ce nombre baisse de 3,1 % sur un trimestre (soit – 970 personnes) et de 8 % sur un an. Le rythme du recul est cependant inférieur à celui d’Auvergne-Rhône-Alpes : – 4,3 % sur un trimestre (- 10,6 % sur un an). La baisse globale observée depuis fin 2020 avait marqué le pas lors des 2e et 3e trimestres 2022 avec respectivement des hausses légères de 0,1 et 0,3 %. Le retour de la hausse malgré une économie décrite comme grippée par la situation internationale et l’inflation ne s’est pas confirmée à ce stade. Et à l’exception des femmes de moins de 25 ans (stabilité absolue), toutes les catégories d’âges et de sexe voient le nombre de leurs chômeurs de catégorie A baisser dans la Loire.  

Mais hausse des catégories B et C

Quant au nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories B, C ajoutées aux « A »), il s’établit dans le département en moyenne à 58 070 au 4e trimestre 2022. Ce nombre baisse, lui aussi, mais plus légèrement, de 0,6 % sur un trimestre (soit –340 personnes) et de 4,4 % sur un an contre respectivement – 1,1 % sur un trimestre et – 5,5 % sur un an) à l’échelle Auvergne-Rhône-Alpes. Ce qui signifie, que l’on parle du département ou de la région qu’il y a une hausse des catégories B – inscrits tenus de rechercher un emploi, en activité réduite courte – et C, inscrits tenus de rechercher un emploi, en activité réduite longue. Dans la Loire, cette hausse est en effet de 3,3 % pour les B et de 1,8 % pour les C.

A l’échelle de Saint-Etienne Métropole, le nombre de demandeurs d’emplois en catégorie A recule aussi sur le 4e trimestre 2022 mais moins fortement : – 2,7 % sur un trimestre (soit – 540 inscrits) pour – 7,4 % sur un an. Pour les B, la hausse y est assez forte : + 4,7 % mais moindre sur les C (+ 0,7 %) pour un recul global identique à la Loire de 0,6 % si on cumule A, B et C.

Partagez
Signaler une erreur

    Signaler une erreur
    J'accepte de transmettre les informations personnelles saisies ci-dessus afin que mon signalement soit traité par IF MEDIA.

    Laisser un commentaire
    Sur Android
    Sur iOS
    S'inscrire à la Newsletter